Le MRC votera le budget 2013 mais n'approuvera pas le traité européen

Publié le 17/09/2012 - 07:42
Mis à jour le 17/09/2012 - 07:43

Jean-Pierre Chevènement, président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC), a indiqué que son parti soutiendrait François Hollande et son gouvernement "en votant le budget" 2013, mais que ses parlementaires n'approuveraient pas le traité budgétaire européen.

dsc_7103.jpg
Jean-Pierre Chevènement © carvy
PUBLICITÉ

"Nous soutenons François Hollande les yeux ouverts, avec le désir d'oeuvrer à son succès", a-t-il déclaré lors de l'Université d'été du MRC réunie à Belfort. Selon l'ancien ministre, le MRC votera le budget "par loyauté", pour donner "du temps à François Hollande pour qu'il élargisse ses marges de manoeuvre".

En revanche, les quatre parlementaires MRC n'approuveront pas le traité budgétaire européen (TSCG) qui "retire aux Parlement nationaux la maîtrise de
la dépense publique", a-t-il poursuivi. "Ce que nous voulons, c'est une Europe refondée dans la démocratie des nations et pas un +machin+ pseudo-fédéral où un soit disant +ministre européen des Finances+ nous dicterait notre politique", a souligné le sénateur de Belfort.

Evoquant le rapprochement annoncé des groupes aéronautiques européens EADS et BAE Systems, il s'est interrogé sur ses conséquences pour la France et les moyens dont elle disposera pour "peser encore" au conseil d'administration
d'EADS.    "C'est à ces questions qu'il faut répondre pour défendre  onvenablement les intérêts français et européens. Sinon EADS sera dominé par un axe américano-germanique", a-t-il estimé.

Rappelant que le MRC a soutenu François Hollande dès le premier tour de la présidentielle, le président du mouvement, Jean-Luc Laurent, a estimé pour sa part que "la crise de la zone euro se niche dans le concept même de monnaie unique".    Le traité européen, "ce sont des procédures douteuses au service d'une politique économique absurde, et qui est déjà caduque au moment où l'Allemagne comme la France entrent en récession", a estimé le député du Val-de-Marne.

Le prochain congrès du MRC doit se tenir les 15 et 16 décembre à Paris.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un revenu universel d’activité pour « remettre le modèle social français sur pied » selon O. Noblecourt

Le délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté en charge de la concertation sur le revenu universel d'activité Olivier Noblecourt était à Besançon mardi 20 novembre 2019 dans le cadre d'un des six ateliers citoyens sur la réforme du revenu universel d'activité…

Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté, en visite à Besançon ce mardi

Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté, en charge de la concertation sur le revenu universel d’activité, sera en visite officielle mardi 19 novembre 2019 à Besançon dans le cadre de la consultation citoyenne sur le Revenu universel d'activité.

Arrêté anti-pesticide à Nans-Sous-Sainte-Anne : un appel au soutien du maire devant le tribunal administratif ce jeudi à Besançon

Le maire de Nans-Sous-Sainte-Anne Emmanuel Cretin, a publié un arrêté anti-pesticide en octobre 2019 voté au conseil municipal à l'unanimité. Le préfet du Doubs a très rapidement saisi le tribunal administratif de Besançon. Le maire de la petite commune est convoqué par le juge des référés le 14 novembre prochain…

Contre les projets de Center Parcs en Bourgogne Franche-Comté, un rassemblement prévu le 15 novembre 2019

Suite à l'abandon de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, ainsi que du projet Europa City dans le Val d'Oise jeudi dernier, Europe Ecologie les Verts croient plus que jamais à l'arrêt des projets de Center Parcs en Bourgogne Franche-Comté. Le parti écologiste appelle au rassemblement devant le Conseil régional à Dijon le 15 novembre 2019.

Le député européen et conseiller départemental Christophe Grudler obtient 600 000 euros de l’État pour le Grand Belfort

Depuis 2016 le fonds de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC) comprend une garantie de sortie dégressive pour les territoires qui cessent d’être éligibles. Ce dispositif arrive à échéance l’année prochaine et conduira 175 territoires bénéficiaires d’une garantie de sortie en 2019 à ne plus rien percevoir en 2020. "C’est la situation dans laquelle aurait dû se retrouver la Communauté d’Agglomération du Grand Belfort pour l’année à venir" constate Christophe Grudler, député européen et conseiller départemental du Territoire de Belfort.

Municipales 2020 : « Le rassemblement est une condition de la victoire » (S. Guerini, délégué général LREM)

Stanislas Guerini, délégué général de La République en Marche s'est rendu à Besançon ce samedi 9 novembre 2019 à l'occasion de la l'inauguration de la permanence d'Eric Alauzet, député du Doubs et candidat investi par LREM pour les municipales 2020. Suite aux tensions qui se sont créées après la défaite d'Alexandra Cordier (référente départementale LREM et conseillère de Jean-Louis Fousseret) à l'investiture du parti, nous avons souhaité éclaircir la situation avec le délégué général…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.47
partiellement nuageux
le 20/11 à 3h00
Vent
1.51 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
93 %

Sondage