Meurtre de son "meilleur ami": de nouveau condamné à 15 ans de réclusion

Publié le 05/10/2012 - 20:09
Mis à jour le 05/10/2012 - 20:32

Un Haut-saônois de 53 ans reconnu coupable du meurtre de son "meilleur ami" a de nouveau été condamné à 15 ans de réclusion criminelle à l'issue de son procès en appel ce vendredi 5 octobre 2012, en clôture de la session d'assises du Doubs.  

Procès

PUBLICITÉ

« On a peu entendu de regrets sortir de ses tripes, comme ça devrait être le cas quand on a tué son meilleur ami de 30 ans« , a déploré l’avocate générale avant de requérir une peine « pas inférieure à 15 ans » de prison.

L’accusé reconnaît avoir frappé son ami, mais il réfute l’avoir étranglé. Quelques semaines avant le drame il avait dérobé la carte bancaire de la victime qu’il avait utilisée pour faire plus de 1.000 euros d’achats ou de retraits.

« On s’est engueulé dans la voiture que je conduisais et j’lui ai mis un coup, un seul. J’ai frappé« , raconte-t-il. Mais le mouvement ample, bref et poing fermé qu’il mime à la demande du juge, en direction d’une hypothétique victime, ne correspond pas aux constatations médico-légales.

Le médecin légiste est formel, Daniel Guenot a été victime d’une « strangulation manuelle« , pas d’un simple coup, quelque soit sa violence. Cet homme robuste a été « étranglé« .

Lors de son procès en première instance en 2011, Philippe Muzart avait déjà été condamné à 15 ans de réclusion criminelle. Ce vendredi soir, les jurés ont confirmé cette peine en appel.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.88
couvert
le 20/10 à 3h00
Vent
3.44 m/s
Pression
1006.1 hPa
Humidité
96 %

Sondage