Exposition Fantaisies pour un palais

Publié le 08/11/2023 - 17:50
Mis à jour le 02/01/2024 - 12:10

Le Centre des monuments nationaux présente “Fantaisies pour un palais”, exposition qui, à travers des décors à l’aspect théâtral, emporte les visiteurs dans l’imaginaire des contes de fées et les introduit dans un univers de fantaisie guidé par de grandes thématiques du 25 novembre 2023 au 5 mai 2024.

 ©
©
PUBLICITÉ

Le Centre des monuments nationaux présente « Fantaisies pour un palais », une exposition qui évoquera l’imaginaire des contes de fées rococo du XVIIIe siècle au château de Bussy-Rabutin du 25 novembre 2023 au 5 mai 2024. Elle sera accompagnée d’une programmation culturelle spécialement conçue à cette occasion.

À travers des décors à l’aspect théâtral, le visiteur sera invité à pénétrer dans cet univers de fantaisie, guidé par de grandes thématiques comme le cabinet des fées, le palais magique, la grotte mystérieuse, le jardin féerique ou encore l’île enchantée. En effet, à sa mort en 1715, le roi Louis XIV emporta avec lui le faste des fêtes données durant son règne à Versailles. Ces dernières ont néanmoins subsisté dans le souvenir de certains, et ont nourri les esprits littéraires qui, dans cette nostalgie, ont su faire grandir le modèle littéraire du conte de fées. Ces récits, par leur description de décors merveilleux, constitués de dorures, porcelaines ou miroirs annoncent l’avènement d’un courant artistique, le rococo, qui va métamorphoser les palais, châteaux et hôtels particuliers dès le milieu du XVIIIe siècle. Un air féerique souffle alors sur l’Europe et s’empare des artistes. Trompe-l’œil, jeux de miroirs, peintures murales, rien n’est trop beau pour enchanter les grandes demeures qui se transforment en lieux propices à la rêverie.

« Fantaisies pour un palais » est donc une véritable invitation au voyage autour de six étapes imaginées à partir des décors de ces contes :  le visiteur partira ainsi à la découverte du « cabinet des fées » constitué de porcelaines, de couples galants, de carrosses d’or ou de chars tirés par des cygnes... Les décors, animés d’effets de lumière et de vidéos, conduisent au « Palais magique », en écho des mises en scènes d’opéra et des machines de théâtre. Ils reproduisent une « grotte merveilleuse » qui évoque ces grottes artificielles conçues à la Renaissance pour les jardins, devenues avec le rococo un élément récurrent de la décoration des palais. Nymphes, sirènes ou fées, des créatures fantastiques peuplent ces espaces propices à la rêverie. Grâce au jeu des fleurs sur les miroirs, un boudoir se métamorphose en bosquet féerique et donne l’illusion d’un jardin flottant. Dorures et reflets ne sont pas en reste avec le « salon des miroirs », où des personnages en costumes, comme échappés de Watteau et des « Fêtes galantes », se laissent deviner.

Enfin le voyage s’achève sur les rives de « l’île enchantée » avant de poursuivre par une balade enchantée au cœur du parc et jardin du château où nymphe, dieux et déesses gréco-romains surgiront de leurs bosquets de verdure et où tout à chacun tentera de retrouver son chemin dans le célèbre labyrinthe du monument !

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.89
peu nuageux
le 25/02 à 0h00
Vent
2.96 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
88 %