Le Contrepoint de Besançon : « Sacré, Jazz, etc… »

Publié le 10/06/2018 - 23:25
Mis à jour le 13/06/2018 - 11:40

Après avoir donné l’œuvre magistrale " la Petite Messe solennelle " de Rossini avec solistes et instrumentistes en novembre 2017, c’est sur un tout nouveau registre que le Contrepoint réapparaît en 2018. Concert à l'Eglise de la Grâce-Dieu, dimanche 17 juin 2018 à 17h30.

concerts-2018.jpg
concerts-2018.jpg
PUBLICITÉ

Au cœur du travail, la couleur et la pulsation : si quelques pièces phares appartiennent à une époque bien révolue (Brückner et Saint-Saëns), le  répertoire cette année, entièrement a capella, se veut résolument moderne.

Balayant une palette de styles très variés, le programme met à l’honneur des compositeurs actuels dont la voix est au cœur de la recherche : Thierry  Machuel, Ola Gjeilo et Maurice Duruflé, dont l’écriture déploie les voix dans des sinuosités surprenantes, Anders Edenroth et Michel Bernard avec des pièces dynamiques, rythmées et tirant vers le jazz, et d’autres pièces courtes qui sans doute résonneront de manière familière aux oreilles des auditeurs.

Pour développer sa relation à la pulsation, le chœur a découvert la technique O Passo grâce aux interventions de Thomas NICOL, et a poursuivi sa formation en technique vocale avec Daniel Ecarnot.

L’entrée est libre.

D’autres dates sont prévues  :

  • Église de Marchaux, samedi 30 juin 2018 à 20h30
  • Eglise de Sancey, samedi 29 septembre 2018 à 20h30
  • Église saint Bénigne de Pontarlier, dimanche 30 septembre 2018 à 17h30
  • Temple du Saint Esprit de Besançon, Jeudi 4 octobre 2018 à 20h30
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.7
ciel dégagé
le 26/08 à 0h00
Vent
1.03 m/s
Pression
1019.36 hPa
Humidité
78 %

Sondage