Le grand théâtre d’Oklahama

Publié le 02/07/2019 - 18:17
Mis à jour le 02/07/2019 - 18:17

Texte librement inspiré des oeuvres de Franz Kafka Mise en scène Madeleine Louarn et Jean-François Auguste

4-Le grand the?a?tre d'Oklahama
4-Le grand the?a?tre d'Oklahama
PUBLICITÉ

« Notre théâtre emploie tout le monde et met chacun à sa place » : c’est ce que promettent des affiches placardées dans la ville. Dernier chapitre du roman inachevé de Kafka Amerika ou le Disparu, Le Grand Théâtre d’Oklahama suit la trajectoire de Karl, émigré juif aux États-Unis, ses difficultés à trouver sa place dans la société, sa progressive descente dans l’échelle sociale. Madeleine Louarn et Jean-François Auguste, avec les comédiennes et comédiens handicapés mentaux de l’atelier Catalyse, s’emparent de ce texte, qu’ils font résonner avec d’autres écrits de Kafka, traversés par des moments chorégraphiques et musicaux, dans un univers visuel de conte de fées à la fois onirique et inquiétant. Ensemble, ils proposent une réflexion poétique sur les rapports de domination : comment sortir des situations qui nous emprisonnent ? Comment concilier désir d’intégration et soif de liberté ? Peut-on trouver sa place dans la société sans participer à sa propre aliénation ? Après Ludwig, un roi sur la lune, présenté en 2017 au CDN de Besançon, Le Grand Théâtre d’Oklahama invite le public à plonger dans l’énigmatique univers de Kafka, où se côtoient la dureté du réel et l’étrangeté du rêve.

Allez plus loin

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.66
couvert
le 23/07 à 0h00
Vent
3.49 m/s
Pression
1022.13 hPa
Humidité
70 %

Sondage