Besançon : le CCPPO ne souhaite plus payer de vigiles pour ses manifestations

Publié le 07/01/2020 - 17:20
Mis à jour le 10/01/2020 - 17:57

Dans un communiqué du 4 janvier 2020, le CCPPO déclare être "dans l'impasse" pour les 22e rencontres cinéma qui se dérouleront du 24 au 26 janvier 2020 à Besançon. Pourquoi ? Il ne peut se permettre de rémunérer des vigiles privés pour sécuriser ses manifestations.

Roger Journot
Roger Journot, président du CCPPO ©Roger Journot/Facebook ©

Le CCPPO a demandé au maire de Besançon ainsi qu'au préfet du Doubs par lettre du 11 décembre 2019 "de ne pas être obligé de recruter des membres de milices privées afin d'assurer une pseudo sécurité à l'entrée et pendant ses rencontres cinéma".

Pour Roger Journot, le président de l'association culturelle, "cette faramineuse dépense totalement inutile n'est imposée que dans les sites municipaux". Selon lui, "elle entrave gravement l'action associative". Et d'ajouter : "elle est dangereuse culturellement, car elle amplifie et conforte les craintes de populations, angoisses heureusement très rarement justifiées. Ce climat de terreur ne peut que favoriser l'audience des extrémistes trop heureux de voir ainsi ciblées certaines tranches de notre population."

"En aucun cas nous n'accepterons de commander et payer des vigiles privés" 

Dans le courrier adressé au maire et au préfet, le président du CCPPO souhaite connaître leur position : "si vraiment vous estimez que notre manifestation doit être protégée, nous sollicitons votre concours afin que cela soit les forces de police qui interviennent dans des conditions discrètes et intelligentes."

Il affirme en conclusion qu'"en aucun cas nous n'accepterons de commander et payer des vigiles privés (police parallèle dans de nombreuses dictatures de fait). À défaut de réponse, je considèrerai notre association comme exonérée de cette obligation sans fondement légal constitutionnel."

Infos +

Le Centre culturel populaire de Palente Orchamps (CCPPO) est une association née en 1959 par des ouvriers, des fonctionnaires, des enseignants dans le quartier de Palente, un nouveau quartier à l'époque. L'activité principale du CCPPO est la diffusion du cinéma militant et social. Les prochaines rencontres cinéma se dérouleront du vendredi 24 au dimanche 26 janvier 2020 au petit Kursaal à Besançon. (billetterie sur place)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Un vase « exceptionnel » découvert dans les fouilles d’Autun

Un vase "exceptionnel" en verre ouvragé de la fin de l'époque romaine a été mis au jour à Autun en Saône-et-Loire lors des fouilles des 230 sépultures d'une importante nécropole, a annoncé vendredi 13 novembre 2020 l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap).

La Rodia « met le paquet » pour continuer de faire vivre les musiques actuelles à Besançon

VIDEOS • Le deuxième confinement est en cours et La Rodia n'a pu rouvrir ses portes au public que pour quelques courtes soirées au début de l'été. Mais que se passe-t-il à l'intérieur ? Le public n'y a pas accès, pour autant, c'est une véritable fourmilière ! Entretien le 12 novembre dernier avec Manou Comby, directeur de la structure et Simon Nicolas, chargé de communication.

A Besançon, la Nuit européenne des musées se fera quand-même… mais en ligne

#NuitDesMuséesChezNous • Dans le contexte de la reprise de l'épidémie de Covid-19 et du reconfinement, l'édition 2020 de la Nuit européenne des musées n'aura pas lieu dans sa forme habituelle. La manifestation est certes maintenue pour le samedi 14 novembre, mais elle est rebaptisée "La Nuit des musées numériques" ou #NuitDesMuséesChezNous. Les musées du Centre de Besançon, musée du Temps et musée des beaux-arts et d’archéologie seront "ouverts" au public en manque de culture et de découverte, dès la tombée de la nuit...
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.35
couvert
le 02/12 à 18h00
Vent
1.09 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
97 %

Sondage