Lever de rideau sur les « 16e rencontres cinéma du CCPPO »

Publié le 09/09/2013 - 13:35
Mis à jour le 09/09/2013 - 16:37

Le programme 2013 du 4 au 6 octobre 2013 est  composé de films récents souvent en avant-prémière au Kursaal de Besançon. Anniversaire du 11 septembre 1973 oblige, il abordera aussi les espoirs d'une nouvelle société au chili et le rôle des USA dans le coup d'état, avec la presentation du film rare : "La Spirale"

cinéma engagé

PUBLICITÉ

C’est un rendez-vous annuel maintenant incontournable, au cinéma Kursaal (place Granvelle), que cette manifestation dont l’objectif est de promouvoir un cinéma différent, un cinéma ouvert sur le monde, la vie, ses espoirs et ses difficultés, mais aussi sur l’histoire. Cette édition 2013, qui se déroulera Vendredi 4, samedi 5 et dimanche 6 octobre, attend de nombreux films récents voire inédits ou en avant première. Les réalisateurs, invités à venir défendre leur travail, oblige le programme définitif à tenir compte de leurs disponibilités.

Du fidèle cinéaste Gilles Perret sera présenté « Les jours heureux » rappelant qu’après la guerre 39-45 , l’utopie des Résistants devint réalité grâce aux lois sociales prises après la libération. Mais, confronté aux nécessités économiques, ce gouvernement XXXX prit des mesures difficiles, et c’est seulement après une aventure juridique sans précédent que 60 ans après « L’honneur des gueules noires » à la pointe du combat social et licenciés fut rétabli (film de Jean Luc Raynaud).

Le traumatisme de la Guerre d’Algérie, est un thème récurrent des rencontres. Cette année sera abordé un aspect totalement méconnu avec l’excellent travail de recherche de Chloé Hunzinguer qui a rencontré des « Pieds Rouges » et présentera son film « l’Algérie nouvelle on y croyait ». Anniversaire oblige, on parlera du Chili avec deux films. D’abord un document de montage (rare), de 1975 « La spirale » signé notamment par Valérie Mayoux, fidèle collaboratrice de Chris Marker et qui dresse un plaidoyer impitoyable contre les Etats Unis, véritables auteurs du coup d’état du 11 septembre 1973. Pourquoi le gouvernement Allende devait-il tomber ? La réponse vient d’être apportée par Claudia Soto Mansilla et José Biderman, avec ensuite « Les enfants des mille jours » qui donne la parole aux membres du gouvernement d’union populaire qui ont survécu.

Les rencontres cinéma du CCPPO sont conçues comme un ensemble avec, bien sûr, l’approche de diverses thématiques en lien avec le monde du travail et la société contemporaine. Très touché par l’histoire tragique de Jean-Michel Rieux, jardinier à la ville de Béziers, le documentariste Daniel Kupferstein a mené une longue enquête pour réaliser le film « Harcelé à perdre la raison » qu’il viendra présenter. Et puisque l’on parle d’amitié cinématographique, l’Espace Cinéma s’est associé à la manifestation et proposera « Entrée du personnel », reportage dans le monde des abattoirs industriels , réalisé par Manuel Fresil, film incontournable de la création contemporaine. Oeuvre aussi très surprenante : « Le bonheur terre promise » de Laurent Hasse qui séduit tous les festivals du genre. Quelques courts métrages, dont des dessins animés, devraient compléter ce programme ambitieux né du travail et des recherches de deux équipes, celle du CCPPO et celle des « Amis de la Maison du Peuple et de la mémoire ouvrière ». Mais les luttes paysannes seront aussi présentes, avec « La parcelle », reportage de Jacques Loiseleux (chef opérateur) sur une action menée en Loire Atlantique contre un propriétaire foncier peu compréhensif.

En pratique

 Il n’y aura pas de modification dans la conception des rencontres : une carte d’abonnement à 10 euros, ou possibilité de participer seulement , au cinéma Kursaal, à une ou deux séances au tarif de 4 euros. A ce jour, début septembre, le programme définitif avec les horaires précis est en cours de finalisation. Pour l’obtenir, vous pouvez par exemple le demander par courrier au CCPPO 48 rue Anne Franck 25000 BESANCON (tel 03 81 80 46 93) ou par mail (roger.journot.ccppo@free.fr)

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Peur dans la neige », le polar pour ados de Sandrine Beau

« Peur dans la neige », le polar pour ados de Sandrine Beau

roman policier jeunesse • L'auteure jeunesse de Besançon vient de publier aux éditions Mijade un polar pour jeunes adolescents, "Peur dans la neige", qui se déroule en Franche-Comté. "Mais quelle idée d'emporter ce trésor... Voilà Fleur, son frère Julius et leur grand-mère embarqués dans une série noire. la curiosité est parfois un bien vilain défaut !"

Mécénat des musées du centre : le « Cercle Pâris » veut soutenir le rayonnement culturel de Besançon

Mécénat des musées du centre : le « Cercle Pâris » veut soutenir le rayonnement culturel de Besançon

Baptisée "Cercle Pâris" du nom d'un des grands donateurs des musées et de la bibliothèque de Besançon, l'architecte Pierre-Adrien Pâris, l'association des partenaires et des mécènes des musées du centre a engagé 175.000 € dans des projets concrets et pérennes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.49
ciel dégagé
le 22/05 à 6h00
Vent
1.56 m/s
Pression
1020.25 hPa
Humidité
96 %

Sondage