Le bilan mi-mandat de Jean-Louis Fousseret vu par La France Insoumise...

Publié le 24/10/2017 - 11:40
Mis à jour le 23/04/2019 - 17:13

La France insoumise, mouvement créé par Jean-Luc Mélenchon, dresse ce mois d'octobre 2017 le bilan mi-mandat de la majorité de Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon.

1-dsc_3782.jpg
©Alexane Alfaro

"Si la motion de quelques élus PS EEVL PCF au Conseil Municipal du 21 septembre 2017 semble fragiliser la majorité, tout le monde s’est pourtant vite rassemblé autour du bilan à mi-mandat. Comme des couteaux sans lame, nos opposants n’ont pas le courage d’assumer politiquement un déni de démocratie pourtant éclatant", explique la France Insoumise dans un communiqué.

"La baisse des dotations n’excuse pas tout", poursuit-elle. "La forte dégradation de la situation dans les quartiers populaires met à jour l’absence de volonté politique. La politique sécuritaire s’est développée avantageusement, sans grand résultat et au détriment des stratégies de prévention. La vidéo surveillance coûteuse, présentée comme un atout, ne règle pas les problèmes. La suppression du service des Correspondants de nuit délègue au privé la gestion de la situation dans les quartiers". 

La situation des familles monoparentales est "alarmante" à Planoise

"L’analyse des besoins sociaux 2016 pointe la précarisation importante de toute une part de la population (…) Comment des enfants en grande précarité peuvent-ils s'intégrer au système scolaire ? La situation des familles monoparentales est de plus en plus alarmante dans le quartier de Planoise. Selon l'INSEE, trois millions d'enfants vivent en dessous du seuil de pauvreté dans un pays classé comme 6ème puissance économique. Le Maire n’a pas de réponse à la pauvreté qui sévit dans les quartiers. Si l’on ajoute à cela, notamment à Planoise, la facture du chauffage, le quotidien pèse lourd sur le budget des ménages. La fin des contrats aidés annoncés par le gouvernement, dont Monsieur le Maire est un soutien efficace, ne va pas arranger la situation", précise le mouvement.

Ce que propose la France Insoumise

Le mouvement propose de développer massivement le logement public et social de qualité, en "augmentant le nombre de représentants des locataires dans les conseils d'administration des organismes hlm (agirait aussi sur l'axe réappropriation des quartiers et prévention et sécurité) et de promouvoir le rôle des gardiens d'immeuble dans le parc social et valoriser leur rôle", est-il expliqué.

"Il est nécessaire de renforcer les politiques de prévention, avec notamment le déploiement et la formation de professionnels au contact quotidien avec la population sur l'ensemble des quartiers et d’augmenter les effectifs du service public (Département, CCAS, CAF, Pôle emploi, médiateur citoyen) pour permettre un réel accompagnement des personnes. Il est évident que cette nouvelle politique s’accompagnera de la création d’une garantie dignité de 1000 euros par mois et la gratuité de l’accès à l’eau, électricité et gaz", conclut le mouvement de Jean-Luc Mélenchon.

(Communiqué de la France Insoumise et groupes d’appuis FI FMP, FLJ)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

EN DIRECT | COVID-19 : point sur la situation sanitaire et les mesures destinées à lutter contre le virus.

EN DIRECT | #COVID19 : point de situation sanitaire du Premier ministre Jean Castex avec Olivier Véran, Roselyne Bachelot et Cédric O.Une progression rapide et très préoccupante de l’épidémie dans tous les pays d’Europe, et notamment en France est constatée. La situation est grave.

Publiée par Gouvernement sur Mercredi 21 octobre 2020

Covid-19: Castex au front, nouveaux couvre-feux en perspective

"L'heure est grave", au point que Jean Castex remonte ce jeudi 22 octobre 2020 en première ligne pour annoncer le basculement de plusieurs départements en "alerte maximale" contre le Covid-19, avec de nouveaux couvre-feux à la clef. 54 départements seront à leur tour contraints de respecter un couvre-feu à partir de vendredi minuit. Dans la région, la Côte-d'Or, la Saône-et-Loire et le Jura sont concernés...    

Le groupe RN demande à Marie-Guite Dufay de donner le nom de Samuel Paty à l’un des lycées de Bourgogne Franche-Comté

Dans une lettre du 22 octobre 2020, Julien Odoul, président du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté demande à la présidente de région de donner le nom de Samuel Paty à l'un des 129 lycées de la région et l'organisation d'une exposition des caricatures de Charlie Hebdo à Dijon.  

Permanence vandalisée à Besançon : la fédération du Doubs du Parti communiste porte plainte contre le syndicat UNI

Dans la nuit du dimanche 18 au lundi 19 octobre 2020, la permanence de la fédération du Doubs du Parti communiste à Besançon a été dégradée avec des affiches de l’UNI, le syndicat étudiant connu en région parisienne et qui tente de se réimplanter depuis peu à Besançon. Le PCF a décidé de porté plainte contre ce syndicat pour que "toute la lumière soit faite sur cette événement et que toutes et tous les responsables soient confondus."

Ferrand « souhaite » un report des élections régionales

Le président LREM de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, a dit mercredi "souhaiter" un report des élections régionales prévues en mars, estimant qu'il sera impossible de faire campagne correctement en raison de l'épidémie de Covid-19. La décision doit être prise fin 2020 - début 2021.

Rebond de l’épidémie de Coronavirus : « Il nous reste trois semaines pour agir »

Suite aux annonces gouvernementales, le préfet du Doubs, Joël Mathurin, a précisé l'application locale émanant du décret instaurant l’état d’urgence sanitaire à compter de ce samedi 17 octobre 2020. Masques, rassemblements festifs, interdiction des soirées étudiantes, visites sur rendez-vous dans les Ehpad, registre pour les restaurants... : voici les mesures actuelles et à venir pour ralentir la circulation du virus et éviter un couvre-feu.
EN DIRECT | Conférence de presse sur les mesures de lutte contre la COVID-19.

EN DIRECT | Au lendemain des annonces du président de la République, je m’exprime sur l’application des mesures destinées à lutter contre la COVID-19.

Publiée par Jean Castex sur Jeudi 15 octobre 2020

Covid-19 : un nouveau tour de vis qui concerne toute la France…

Commerces fermés de 21h à 6h dans neuf métropoles, attestations de déplacement et aides aux entreprises... Au lendemain de l'annonce choc d'un couvre-feu par Emmanuel Macron, le gouvernement a détaillé le tour de vis des nouvelles mesures prises pour lutter contre l'épidémie.

Jusqu’à 1000 euros de primes Covid attribuées par le conseil départemental du Territoire de Belfort

Le Département du Territoire de Belfort a connu, en cette année 2020, une crise sanitaire inédite et inattendue. Le président du conseil départemental du Territoire de Belfort, Florian Bouquet, a choisi d’attribuer des primes exceptionnelles aux agents ayant œuvré pendant le confinement. L’attribution de ces primes a été votée à l’unanimité à l’occasion de la séance publique du conseil départemental de mercredi 14 septembre 2020.

Report des régionales ? B. Retailleau réclame une décision fin 2020, A. Genevard invite à être « imaginatif »

Le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau, attaché au "respect du calendrier électoral", a demandé mercredi 14 octobre 2020 qu'une décision soit arrêtée en "fin d'année" ou "tout début" 2021 sur un éventuel report des élections régionales et départementales à cause de la crise du Covid-19. De son côté, la députée du Doubs et vice-présidente LR de l'Assemblée nationale Annie Genevard déclare qu'il est encore trop tôt et met en garde contre de "possibles calculs politiciens" de la majorité présidentielle derrière un éventuel report.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.42
pluie modérée
le 23/10 à 6h00
Vent
0.55 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
98 %

Sondage