Gendarmerie mobile : Jean-Louis Fousseret demande aux députés UMP de se battre

Publié le 19/03/2010 - 14:10
Mis à jour le 16/04/2019 - 08:38

Il y a quelques semaines, maCommune.info se demandait pourquoi les élus de Besançon ne se battaient pas pour conserver l’escadron de gendarmerie mobile comme le faisaient les Alsaciens. La mobilisation de ces derniers a fait qu’ils ont obtenu gain de cause. L’escadron d’Altkirch dans le sud de L’Alsace est sauvé. A Besançon, on attend toujours la première réaction des élus UMP depuis l’annonce de la fermeture de l’escadron le 11 janvier.

1269004587.jpg
©
Dans un communiqué, le maire Besançon invite « Mesdames et messieurs les députés à continuer à se battre pour l’escadron de gendarmerie mobile de Besançon ! »
 
« C’est avec une grande surprise mais aussi satisfaction que j’ai appris ce matin la décision du Ministre de l’Intérieur de revenir sur la dissolution annoncée de l'escadron de gendarmerie mobile de Ferrette, en Alsace. Comme pour l’escadron 53/7 de Besançon, l’annonce de la dissolution de l’escadron de Ferrette avait provoqué l’émoi légitime des habitants et des élus locaux.
 
Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur, a visiblement été convaincu par le volontarisme et les arguments du député-maire d'Altkirch, Jean-Luc Reitzer.
 
En dehors de toute considérations qui pourraient lier cette décision au contexte électoral et à la situation particulière de la Région Alsace, cette nouvelle est donc pour moi un signe d’espoir, puisqu’elle démontre que l’intervention de députés sur cette question n’est pas forcément vaine, contrairement à ce que m’écrivait la députée du Doubs Françoise Branget, par courrier en date du 27 janvier 2010 : « je suis comme vous très déçue de cette décision qui m’a été présentée comme irrémédiable ». De toute évidence, le caractère irrémédiable de ces décisions de suppression varie d’une région à l’autre...
 
Fort de ce signe encourageant, je demande donc aux députés Branget et Grosperrin de prendre attache auprès du ministre de l’Intérieur pour lui demander de réexaminer la situation de l’escadron de gendarmerie mobile de Besançon, comme il vient de le faire pour son homologue alsacien.
 
De mon côté, je saisis aujourd’hui même, une nouvelle fois, le Ministre, tout comme je demande ce jour également à M. le Préfet d’organiser une rencontre à ce sujet, avec la conviction qu’il n’est pas trop tard. Je reste en effet convaincu que si nous avons réellement la volonté de nous battre pour défendre nos territoires sans nous contenter de prises positions de principe, nous sommes encore en mesure de sauver notre escadron de gendarmerie mobile ! », écrit Jean-Louis Fousseret.
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Rebond de l’épidémie de Coronavirus : « Il nous reste trois semaines pour agir »

Suite aux annonces gouvernementales, le préfet du Doubs, Joël Mathurin, a précisé l'application locale émanant du décret instaurant l’état d’urgence sanitaire à compter de ce samedi 17 octobre 2020. Masques, rassemblements festifs, interdiction des soirées étudiantes, visites sur rendez-vous dans les Ehpad, registre pour les restaurants... : voici les mesures actuelles et à venir pour ralentir la circulation du virus et éviter un couvre-feu.
EN DIRECT | Conférence de presse sur les mesures de lutte contre la COVID-19.

EN DIRECT | Au lendemain des annonces du président de la République, je m’exprime sur l’application des mesures destinées à lutter contre la COVID-19.

Publiée par Jean Castex sur Jeudi 15 octobre 2020

Covid-19 : un nouveau tour de vis qui concerne toute la France…

Commerces fermés de 21h à 6h dans neuf métropoles, attestations de déplacement et aides aux entreprises... Au lendemain de l'annonce choc d'un couvre-feu par Emmanuel Macron, le gouvernement a détaillé le tour de vis des nouvelles mesures prises pour lutter contre l'épidémie.

Jusqu’à 1000 euros de primes Covid attribuées par le conseil départemental du Territoire de Belfort

Le Département du Territoire de Belfort a connu, en cette année 2020, une crise sanitaire inédite et inattendue. Le président du conseil départemental du Territoire de Belfort, Florian Bouquet, a choisi d’attribuer des primes exceptionnelles aux agents ayant œuvré pendant le confinement. L’attribution de ces primes a été votée à l’unanimité à l’occasion de la séance publique du conseil départemental de mercredi 14 septembre 2020.

Report des régionales ? B. Retailleau réclame une décision fin 2020, A. Genevard invite à être « imaginatif »

Le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau, attaché au "respect du calendrier électoral", a demandé mercredi 14 octobre 2020 qu'une décision soit arrêtée en "fin d'année" ou "tout début" 2021 sur un éventuel report des élections régionales et départementales à cause de la crise du Covid-19. De son côté, la députée du Doubs et vice-présidente LR de l'Assemblée nationale Annie Genevard déclare qu'il est encore trop tôt et met en garde contre de "possibles calculs politiciens" de la majorité présidentielle derrière un éventuel report.

« La lutte contre le capital et le patronat va continuer » : la phrase qui met en émoi la classe économique et politique de Besançon….

Polémique • Tout est parti de la conférence de presse donnée pour l'inauguration de la banderole "À bientôt j'espère" le 9 octobre 2020. Aline Chassagne a été épinglée pour une de ses citations, créant ainsi la polémique au sein de la classe politique et économique. L'adjointe à la culture de Besançon s'est expliqué lors du dernier conseil municipal...

Bourgogne Franche-Comté : l’équipe de campagne France insoumise prend la résolution de lutter « par tous les moyens possibles » contre les néonicotinoïdes

L’équipe régionale de campagne de la France insoumise pour les élections départementales et régionales s’est réunie mercredi 7 octobre 2020. Dans un communiqué du 10 octobre, elle annonce prendre acte du vote du 6 octobre 2020 à l’Assemblée nationale autorisant l’utilisation des néonicotinoïdes. Dans le même temps, l'équipe de campagne a adopté une résolution et propose à chaque citoyen de Bourgogne Franche-Comté de la signer.

Annie Genevard (LR) réélue première vice-présidente de l’Assemblée nationale

Jeudi 1er octobre 2020, à l’occasion de l’ouverture de la session ordinaire de ses travaux, l’Assemblée nationale a procédé au renouvellement annuel de son Bureau. Ainsi, hormis le président élu pour la législature, les postes des six vice-présidents, des trois questeurs et des douze secrétaires étaient à renouveler.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.35
couvert
le 20/10 à 12h00
Vent
2.93 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
52 %

Sondage