L’hélicoptère du Samu utilisé pour des baptêmes de l’air…

Publié le 07/12/2011 - 15:35
Mis à jour le 07/12/2011 - 15:35

Le directeur du CHU de Nancy a annoncé mercredi avoir déposé une plainte au nom de l'hôpital, après avoir appris que des baptêmes de l'air étaient réalisés avec les hélicoptères réservés aux Samu lors de leurs opérations de maintenance. 

enquête ouverte

PUBLICITÉ

"J'ai eu des informations convergentes, précises, qui mettent en évidence qu'un ou plusieurs pilotes du CHU utilisaient les hélicoptères pour proposer des vols au public, que les passagers devaient payer 150 euros en liquide", a expliqué le directeur du CHU, Philippe Vigouroux.

"Ces informations, qui devront être vérifiées, m'ont amené à saisir le procureur de la République de Nancy pour qu'une investigation soit lancée", a-t-il poursuivi.

Selon M. Vigouroux, les vols se faisaient lors du ravitaillement en carburant ou de la maintenance des appareils, sur une base aérienne d'Essey-lès-Nancy, à quelques kilomètres de l'hôpital.  Or le contrat qui lie le CHU à la société qui met à disposition l'hélicoptère et les cinq pilotes stipule que le prestataire s'engage à être opérationnel en permanence, "24 heures sur 24, 365 jours sur 365", rappelle le directeur de l'hôpital.

"Le CHU exige de ce fournisseur une disponibilité. Dès lors, si les faits étaient avérés, il y aurait un préjudice pour l'hôpital", a-t-il souligné. Le procureur de Nancy a confirmé mercredi avoir reçu la plainte du CHU, et a demandé à la Sûreté départementale de Meurthe-et-Moselle d'enquêter.

(source : AFP)

   

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.67
ciel dégagé
le 16/10 à 3h00
Vent
2.747 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
95 %

Sondage