Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Il fonce sur un gendarme : le conducteur mis en examen et remis en liberté

©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir

Le conducteur de 22 ans qui avait foncé sur un gendarme, dimanche 18 janvier 2015 en Haute-Saône, a été mis en examen ce mercredi 21 janvier 2015 pour "tentative de meurtre" et placé sous contrôle judiciaire. Le militaire a déclaré via son avocat ne pas  comprendre comment un homme mis en examen pour tentative d'homicide a pu être remis en liberté. 

Publicité

À l'issue d'une soirée festive, l'apprenti maçon de 22 ans avait pris le volant, alors qu'il n'a pas le permis de conduire. À Vaivre-et-Montoille, en Haute-Saône, il avait violemment percuté un gendarme qui effectuait un contrôle d'alcoolémie. Il s'était enfui avant de se rendre quelques heures plus tard aux forces de l'ordre.  La victime avait été transportée d'urgence à l'hôpital, souffrant de fractures multiples.

Le fonctionnaire, qui a été projeté sur une vingtaine de mètres, souffre de multiples fractures au niveau des membres et du crâne. Il est hospitalisé à Vesoul mais ses jours ne sont pas en danger. Quelques heures après avoir pris la fuite, le conducteur et son passager, âgé de 36 ans, s'étaient présentés d'eux-mêmes à la gendarmerie, où ils avaient été placés en garde à vue. L'instruction en cours devra faire la lumière sur les circonstances exactes de ce drame.

Mise en examen pour "tentative d'homicide volontaire"

Présenté ce mercredi 21 janvier 2015 devant le pôle de l'instruction de Besançon, il a été mis en examen pour "tentative d'homicide volontaire".
Devant le juge des libertés et de la détention, son avocat Me Randall Schwerdorffer a contesté le caractère délibéré de l'acte. Selon lui, il s'agit d'un accident provoqué par "un garçon qui a simplement paniqué au volant, dans le brouillard".

Après avoir "longuement hésité", le magistrat a placé le jeune homme sous contrôle judiciaire avec de multiples contraintes et obligations, dont celle de ne conduire "aucun véhicule terrestre à moteur". Juste après les faits, le tribunal de Vesoul l'avait pourtant placé en détention provisoire.

Me Caroline Lavallée, conseil du gendarme, a dénoncé la remise en liberté du conducteur. "Sur son lit d'hôpital, mon client ne comprend pas comment un homme mis en examen pour tentative d'homicide a pu être remis en liberté", a-t-elle déclaré. "Il a commis un acte délibéré et volontaire. Les témoins disent qu'il a rétrogradé pour prendre de la vitesse, avant d'avoir volontairement donné un coup de volant pour renverser ce pauvre gendarme qui ne faisait que son travail", a-t-elle ajouté.

(avec AFP)

Léon

Autres faits divers

7 décembre 2017 à 07:25
4 décembre 2017 à 17:38

Votre météo avec

Evénements de vaivre-et-montoille