Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Sport et culture : le programme des candidats en Bourgogne Franche-Comté

- cliquez sur l'image pour agrandir
le comparatif des programmes

Même si elles ne font pas partie des compétences intrinsèques aux Régions, le sport et la culture participent à la vie d'un territoire. Ces compétences sont donc partagées. Voici les propositions des candidats aux régionales en Bourgogne Franche-Comté

Publicité

FN : Sophie Montel

Les sports :

Les clubs sportifs régionaux seront évidemment soutenus et encouragés ainsi que l’ensemble des manifestations sportives se déroulant sur le territoire régional. Afin aussi d’éviter le clientélisme, nous mettrons en place des subventions équitables pour que les plus petites associations sportives, qui bien souvent jouent un rôle social essentiel dans les zones rurales et les petits bourgs, ne soient pas pénalisées.

Nous maintiendrons les dispositifs financiers en direction des sportifs de haut-niveau (sous condition bien sûr de résultats).

Par ailleurs, concernant les équipements sportifs financés par la région avec l’argent des contribuables, en cas de dégradation volontaire, la collectivité territoriale portera systématiquement plainte et se portera partie civile.  Enfin, nous supprimerons toutes les subventions aux associations communautaristes, politisées ou d’accueil des migrants clandestins.

La culture :

La Bourgogne et la Franche-Comté possèdent un patrimoine d’exception. Nous aurons à cœur de sauvegarder et de valoriser ce patrimoine historique et culturel.

Concernant l’art contemporain et sa diffusion, si nous reconnaissons bien volontiers que le beau et le laid sont affaire de goût, de sensibilité, de culture, nous affirmons également que la région, collectivité territoriale n’a pas vocation à dilapider l’argent du contribuable dans l’achat d’œuvres qui provoquent l’extase uniquement chez les bobos et autres petits snobinards, adeptes des soirées entre-soi, coupe de champagne dans une main et canapé au saumon dans l’autre… Nous défendrons résolument un art populaire. Or, les chiffres de fréquentation des FRAC (Fonds régionaux d’art contemporain) s’effondrent année après année et leurs dépenses de fonctionnement, à la charge des régions, ne cessent de croître. Il conviendra donc de revoir l’offre des FRAC, en développant la promotion des artistes régionaux et de la culture populaire.

UPR : Charles Henri Gallois

Créer un festival du film francophone en partenariat avec le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou

Maintenir et approfondir l’exception culturelle française par le soutien à la création artistique française, aux films et aux chansons françaises

Mettre un terme au clientélisme pour l’attribution des aides à la culture. Lutter contre la fraude à la répartition des aides des DRAC aux artistes

UDI-LR-DVD : François Sauvadet

Nous devons promouvoir une culture accessible à tous qui diffuse dans tous nos territoires. Cela passe par des initiatives simples et efficaces comme le développement des « cafés culture » qui assurent la promotion des pratiques culturelles et artistiques.

Nous soutiendrons également les grands rendez-vous culturels (Chalon dans la rue, les Eurockéennes…) qui rayonnent en France et en Europe.

Nous créerons le prix Jeunes talents de la création artistique et encouragerons les résidences d’artistes dans les territoires.


Nous devons encourager le développement d’une pratique sportive de proximité, conviviale, et soutenir nos athlètes de haut niveau.

Pour encourager le sport pour tous, nous soutiendrons les communes et les clubs locaux et développerons des équipements de proximité. Nous accompagnerons la création de nouvelles sections sport dans les lycées.

Nous serons attentifs à l’équité des subventions accordées aux clubs et valoriserons le développement de la pratique du sport féminin.

Nous créerons un fonds régional d’accessibilité à la pratique sportive pour les personnes en situation de handicap.

Alliance Écologiste Indépendante : Julien Gonzales

Au niveau régional, la place de la culture doit être rediscutée en association avec les acteurs culturels, les professionnels et des publics. La priorité doit être donnée à l’accès et à la pratique culturelle des habitants sur l’ensemble du territoire.  Les budgets alliés au FRAC seront réorientés dans ce sens. Comme pour le sport, le soutien aux manifestations culturelles se fera sous condition de pratique éco responsable.

La Région soutiendra l’emploi associatif dans le milieu culturel contrairement à ce qui est fait depuis quelques années en Bourgogne. La Région soutiendra également les cinémas, librairies et éditeurs indépendants. Nous encouragerons la sauvegarde et la diffusion de la culture bourguignonne et franc-comtoise : respect du caractère bourguignon et franc-comtois dans le bâti, promotion de la culture régionale et sauvegarde des parlers et savoir-faire traditionnels. Afin de mettre un terme à la polémique sur la localisation d’Alésia, la Région financera une campagne de fouilles sur le site jurassien de La Chaux-des-Crotenay.

La pratique sportive est importante, tant en terme de santé publique que de lien social. La Région devra mettre en œuvre un politique d’encouragement à la pratique sportive exclusivement amateur, à l’usage des jeunes, des personnes en situation de handicap et des séniors. Elle favorisera les sports respectueux de l’environnement au dépend des pratiques polluantes telles que le sport automobile sur le circuit de Magny-Cours. Elle soutiendra la rénovation des équipements sportifs en favorisant énergies renouvelables et économies d’énergie. Elle aidera les associations sportives à développer des pratiques éco-responsables.

EELV : Cécile Prudhomme

 La culture

Nous voulons affirmer fortement l’importance de la culture dans la vie régionale en y consacrant chaque année une part incompressible de 3% du budget régional.

Nous proposons un forum permanent des acteurs culturels afin de les associer à la définition de la politique culturelle.

Nous soutiendrons les structures coopératives de la culture qui favorisent les échanges entre acteurs culturels, les dynamiques de projets et la mutualisation des emplois et proposerons un centre de ressources (soutien administratif et logistique) dédié aux associations culturelles

Les sports

Nous proposons notamment :

  • de soutenir les pratiques sportives recommandées par les médecins à des malades souffrant de certaines pathologies (diabète, obésité, insuffisances cardiovasculaires, cancers…),
  • Soutenir les équipements sportifs de proximité
  • Aider les pratiques spécifiques (handisport) et celles permettant des accueils mixtes : valides/non valides, hommes/femmes, sport adapté. 

L'Alternative à gauche : Nathalie Vermorel

 Culture

La culture est un levier d’émancipation pour les citoyens, elle est ciment du vivre ensemble, à ce point nécessaire qu’elle n’a pas besoin de justification économique pour que l’on s’y intéresse et que l’on préserve ses budgets durement touchés par les politiques d’austérité. Nous ne serons pas dans l’obsession économique et comptable, dans le questionnement du retour sonnant et trébuchant sur investissement, qui pilote de plus en plus les politiques culturelles, sous l’influence de la marchandisation généralisée des activités humaines.

 Nous soutiendrons des projets selon des critères relatifs aux valeurs, en particulier en fonction de leur aptitude à favoriser l’appropriation populaire des œuvres et des pratiques artistiques.

            Nous agirons :

pour ouvrir le chantier de la démocratie culturelle avec les acteurs concernés avec l’objectif de retisser des liens étroits entre l’art, les artistes et l’éducation populaire à l’école, dans la cité et dans l’entreprise. Nous voulons associer création et éducation populaire, pratiques professionnelles et pratiques amateurs, éducation artistique et formation initiale, continue et professionnelle.

pour mettre en réseau et mutualiser les initiatives et évènements culturels sur toute la région, grâce à l’organisation d’une conférence régionale avec les acteurs culturels , 

pour sécuriser les financements  par des conventions pluriannuelles et pérenniser le COT (Contrat d’objectif territorial) pour la formation des professionnels du spectacle tout au long de la vie. Le secteur culturel ne peut être constamment soumis à la précarité ni des activités ni des personnels. Un budget culturel de 5% du budget global est nécessaire à la fois pour sécuriser les acteurs culturels et pour assurer l’accessibilité des différentes formes d’expression artistique à tous.

Nous voulons faire des droits culturels un des socles de l’égalité au même titre que les droits sociaux Il ne doit pas y avoir d’un côté la création réservée à une élite et de l’autre les moyens de la distraction massive pour les autres.

Sport           

Les activités physiques et sportives participent à la formation de l’être humain. Dans la conception qui est la nôtre, elles sont un lieu de création, d’expérience, de plaisir, de confrontation à l’autre et avec soi-même qui pousse au progrès et à la sociabilité.

Leur pratique par toutes et tous est un droit essentiel que nous entendons élargir sans cesse et que nous n’opposons pas sport de haut niveau. 

            Nous agirons :

pour mettre en œuvre une démarche démocratique de la politique sportive associant largement l’ensemble des acteurs du mouvement sportif, afin d’élaborer une politique ambitieuse d’accès au sport pour tous. Cela passe bien sûr par l’accès au sport sur les lieux de vie, d’étude, de travail, par un élargissement des disciplines sportives, et une lutte résolue contre les discriminations sociales de toute nature qui existent dans ce domaine.

pour soutenir avec détermination le mouvement sportif régional associatif et amateur qui, dans les clubs locaux, accueille des milliers de jeunes et d’adultes. La diminution des subventions publiques, si elle se poursuivait, risquerait d'entraîner la disparition de milliers d’emplois et de l’affaiblir considérablement. 

            Nous proposons :

  • la mise en place d’assises régionales du sport afin de construire avec le monde sportif la politique régionale répondant le mieux aux besoins les plus urgents.
  • de développer les équipements sportifs de proximité afin que chaque citoyen puisse avoir accès à un équipement sportif à moins de 20 minutes de son domicile ou de son lieu de travail.
  • de mettre en œuvre une charte éthique des manifestations sportives ainsi qu’un manifeste du développement durable dans le sport.
  • de développer la formation  des « encadrants »  et des bénévoles du sport ,en partenariat avec les ligues et les comités régionaux. Des clubs formateurs doivent pouvoir, grâce à un encadrement à tout niveau de compétition, assurer la progression des jeunes athlètes, et répondre aux besoins de professionnalisation par des dispositifs valorisant l’ouverture et la diversité des pratiques.
  • d’ encourager la diversification de l’offre sportive : par exemple, l’extension des interventions régionales en direction des sports émergents comme le BMX ou le Futsal.
  • d’aider à la construction de terrains synthétiques de grands jeux, fortement demandée par les collectivités et les fédérations, car ils permettent d'augmenter le nombre d'heures de pratiques dans la proximité.

Lutte Ouvrière Claire Rocher

Lutte Ouvrière n'a pas répondu à nos questions dans le détail des programmes  :  "Il est évident que nous ne serons pas élus à la tête de la Région et que nous nous élevons contre tous ces politiciens qui ne sont pas avares de promesses. Promesses qu’ils jettent aux oubliettes sitôt élus. Ces élections sont politiques et il est important qu’un courant ouvrier, un courant communiste se fasse entendre à travers les élections régionales de décembre". 

Debout la France : Maxime Thiebaut

Culture

Debout la France est très attaché aux moyens de faciliter l'accessibilité à la culture au plus grand nombre et en tout lieu du territoire.

La culture est un enjeu important pour favoriser le développement économique.

Au-delà des retombées touristiques, la mise en place d'activités culturelles de communication ou de valorisation du patrimoine peuvent avoir un impact fort en terme de développement économique, de portée symbolique, d'articulation avec l'enseignement, la formation ou l'environnement.

Pour mettre en œuvre ce projet politique, et pour dynamiser les secteurs culturels, il faut :

  • Changer les mentalités, arrêter d'opposer logique économique et logique culturelle ;
  • Faire dialoguer et se rencontrer le monde de la culture, de l’université, et celui des créateurs d'entreprise pour monter des projets ;
  • Viser l'intérêt collectif, donc la mutualisation ;

  • Mettre en place dans la région une représentation des entreprises culturelles ;
  • Développer l'attractivité du territoire grâce à ses patrimoines, en créant des produits variés ciblant des publics différents ;
  • Rendre cohérentes les actions menées par les différents services de la région ;
  • Penser au-delà de la région, penser au national et à l'international dès le départ du projet ;
  • Former les jeunes à la création d'entreprises culturelles ;
  • Développer des projets originaux de redynamisation des territoires désindustrialisés, dans une dynamique de réaménagement du territoire et de renforcement de la cohésion sociale.

Sports

La Bourgogne-Franche Comté a la chance d’être dotée de nombreux clubs sportifs proposant des disciplines très variées. Nous considérons le sport comme une activité fédératrice,

créatrice de lien social, et souhaitons aider les associations sportives dans le besoin après un inventaire de l’existant.

Notre objectif est aussi de développer le sport en entreprise. Il nous semble en effet inacceptable qu’en entrant dans la vie active, nos citoyens deviennent inactifs! Des conventions d’entreprises permettant aux salariés de consacrer deux heures par semaine à une activité sportive sur leur lieu de travail ou au sein des structures avoisinantes peuvent être mises en place.

Une campagne de sensibilisation à la nécessité d’une l’activité physique régulière sera effectuée pour souligner l’importance de garantir la santé des employés. C’est un acte véritablement citoyen !

Les chefs d’entreprise y ont tout à gagner puisque diverses études, comme celles de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), prouvent que l’entretien corporel améliore la productivité et le bien être. Le bénéfice social prend donc une dimension économique tout aussi positive.

MoDem : Christophe Grudler

Le sport et la culture sont des outils du vivre ensemble intergénérationnels. Véritable outil de mixité sociale et d’ancrage territorial, les élus régionaux ont trop souvent oublié la fonction sociale de ces activités

Voici nos propositions :

  • Soutenir les clubs de haut-niveau dans le cadre de conventions d'objectifs annuelles pour asseoir un partenariat de long terme encadré financièrement et audité régulièrement (conventions pluriannuelles d’objectifs)
  • Accompagner les ligues sportives dans leur fusion imposée par la loi NOTRe dans une logique de territoire sportif et de bassin de vie et non plus une logique administrative
  • Lancer un appel à projet pour un grand événement sportif de plein air regroupant les disciplines de course VTT, nage et glisse
  • Donner davantage de moyens au handisport

Et pour la Culture :

  • Publier sur le site internet de la région un calendrier des manifestations culturelles avec aide au lancement, financements participatifs et appels à projet
  • Reprendre les aides aux films tournés dans la Région (abandonnées par Mme Dufay)
  • Sauvegarder notre patrimoine historique et naturel en péril, en accueillant des jeunes de toute l’Europe, venus se former avec nos spécialistes à la taille de pierres, aux charpentes, etc. (plan européen de valorisation du patrimoine)
  • Mettre en réseau tous nos sites culturels de Bourgogne et Franche-Comté afin de créer une visibilité internationale et mutualiser la promotion culturelle régionale 

Union de la gauche (PS…) : Marie-Guite Dufay 

La culture et le sport sont en tête de notre projet, car ils contribuent à renforcer les liens qui nous unissent. Cette ambition passe par un engagement fort : la sanctuarisation des budgets consacrés à la culture, au sport et à la vie associative, ferments du vivre ensemble.

La culture et le sport pour tous, c’est notre objectif principal. La création d’un « Pass Culturel Bourgogne Franche-Comté » et le soutien au travail d'éducation artistique et de médiation culturelle auprès de tous les publics doivent y contribuer. Nous créerons un Centre régional d'excellence du sport pour former nos jeunes espoirs régionaux, nous poursuivrons la rénovation des équipements sportifs de rayonnement régional et national et nous soutiendrons activement les ligues sportives et les grands événements sportifs

  • Les programmes des candidats sont présentés dans l'ordre de présentation des panneaux électoraux.  
Damien

Votre météo avec

Evénements de BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ