L’ESB F inquiète…

Publié le 16/10/2013 - 22:28
Mis à jour le 16/10/2013 - 22:28

Dans le coup pendant 45 minutes, les handballeuses bisontines ont littéralement craqué dans le dernier quart d’heure, en concédant une vilaine défaite (27-33) face à Mios, qui lègue la dernière place aux filles de Camille Comte. Attention, danger…

Handball (LFH)

PUBLICITÉ

La punition est sans doute sévère. Mais elle est là. Face à Mios, qui fait partie de ces formations que les Doubistes devaient mettre à raison au Palais des sports, le revers prend un sacré goût amer. Pour ne pas dire inquiétant. Certes, les constats tiennent surtout de cette fin de match que l’ESB F a traversée dans la galère. Longtemps en effet, la partie s’était résumée à une mise en échec mutuelle. Il faut dire que, dans l’affaire, tous les éléments avaient été soigneusement mélangés, notamment la perméabilité défensive et les défauts d’inspiration.

Malgré les maladresses, le match, retransmis en direct sur Sport +, prévalait par son chassé-croisé quasi-permanent. Aux premières poussées de fièvre d’Alonso, auteur de trois des quatre premiers buts bisontins (4-4, 14e), répondaient le bras et la vista de l’internationale Lacrabère, laquelle enchaînait quatre réalisations, dont trois jets de sept mètres (7-9, 14e). Pour l’ESB F, la bouée de sauvetage se nommait Pop-Lazic, souvent trouvée au pivot (10-9, 19e). C’est elle qui, en prenant le pas d’une Dupuis battante et prompte à atténuer le poids de Lacrabère – 8/10 à la pause (13-14, 27e) – permettait aux Franc-Comtoises de virer à mi-parcours avec le plus gros écart qu’elles venaient de créer dans la dernière minute (16-14, 30e).  

Pas bien rassurant…

Tout bénéf ? Loin de là. En une minute chrono, les Girondines avaient déjà fait leur retard (16-16, 31e). La double stricte visiteuse avait redonné de la vie à cette équipe, autrement plus consistante en défense. Un secret qu’est loin de maîtriser, malheureusement, une formation bisontine, à ce jour la plus faible à ce niveau en LFH. Maubon apportait une solution de luxe pour Mios, qui s’envolait (18-22, 40e). Il y avait déjà de l’eau dans le gaz.

La stricte sur Lacrabère venait enfin, ce qui avait le don de redistribuer les cartes, surtout avec les deux face-à-face remportés par Gabriel (22-23, 44e). Mais l’espoir était vain pour Besançon, qui craquait mentalement en fin de rencontre. Pas bien rassurant pour l’ESB F qui, en s’inclinant dans ce match de mal-classés, hérite, seule, de cette peu envieuse place de lanterne rouge.

ESB F – Mios 27 – 33

Besançon. Palais des sports. Environ 1800 spectateurs. Arbitrage de MM. Rolland et Klein. Mi-temps : 16-14.

ESB F :
Les gardiennes : Munoz 7/27 (dont 0/4 aux penalties) en 41’ ; Gabriel 6/19 (0/4) en 19’.
Les marqueuses : Bancilon 3/9, Vasileuskaya 1/5, Alonso 7/9 (2/2), Kolcznski ½, Dupuis 7/9 (3/3), Pop-Lazic 7/8 puis Barres, Betzer 0/3, Palies 0/1, Zazaï ½, Bertrand.

Mios :
Les gardiennes : Foggea 5/21 (0/3) en 30’ ; Blazek 6/17 (0/2) en 30‘.
Les marqueuses : Jurgutyte 2/3, Durand 1/3 (1/1), Lewille 2/2, Ciavatti 1/1, Lévêque 3/7, Lacrabère 11/17 (7/8), puis Rocha Da Silva 2/4, Lachaud 4/5, Maubon 7/8, Gonzalez 0/4.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Après l’automne, l’hiver et la neige, avec décathlon

Après l’automne, l’hiver et la neige, avec décathlon

Publi-infos • Rien de plus féérique que parcourir des sentiers recouverts de neige?! La randonnée sur neige est le meilleur moyen de profiter d’une nature belle et parfois spectaculaire. Pour ce faire, l’équipe de concepteurs « Quechua Randonnée Neige » de Décathlon travaille au quotidien pour mettre au point des produits pensés et conçus pour vos sorties en hiver.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.56
pluie modérée
le 19/10 à 15h00
Vent
0.94 m/s
Pression
1006.91 hPa
Humidité
96 %

Sondage