Librairie Siloë–Chevassu: l’argument du panda va-t-il faire mouche ?

Publié le 28/01/2012 - 19:24
Mis à jour le 16/04/2019 - 10:44

Vaut-il mieux être panda que libraire afin d’attirer les investisseurs ? La question se pose à travers l’appel au soutien financier lancé par la librairie Siloe-Chevassu à Besançon. Explications…

appel_besancon.png
Appel au soutien financier de la librairie Siloë - Chevassu à Besançon

L’appel de Besançon

PUBLICITÉ

Cette enseigne qui vend des livres religieux est installée à Besançon depuis le milieu des années 1960. Suite à la perte d’un client qui représentait 10% de son chiffre d’affaire en 2008 et le recours à plusieurs prêts, Pierre Chevassu, l’actuel propriétaire de la librairie Siloe-Chevassu, connaît des difficultés de trésorerie qui mettent en péril son activité.

« Le remboursement des prêts importants auxquels nous avons dû souscrire a fragilisé notre trésorerie, et à force nous risquons d’aller jusqu’à la fermeture », explique Pierre Chevassu.

Pour ne pas en arriver là, le libraire lance un appel aux dons ou en participations au capital par l’intermédiaire du groupement siloë-librairies. L’affiche de cette annonce invite à comparer la situation du libraire à celle de deux pandas géants dont le transfert de la Chine vers la France a récemment été médiatisé. La cause de ces animaux aurait bénéficié d’un soutien matériel et financier important.

Au départ un peu sceptique sur cette comparaison, Pierre Chevassu invite finalement à la réflexion : « Ce n’est pas fait sur le ton de la rigolade, car je ne suis pas dans une situation où j’ai envie de me marrer. Mais je pense que si l’on est prêt à mettre de l’argent pour deux pandas, alors pourquoi ne pas investir pour un libraire dont la présence dans une ville est essentielle ?

On ne fait pas libraire pour faire fortune. Le libraire est un passeur de texte qui accompagne et conseille. La loi Lang qui protège le prix unique a aussi pour effet de réduire les marges. Notre chiffre d’affaires ne nous permet pas d’acquérir l’équipement dont nous avons besoin, c’est pourquoi nous avons dû emprunter ».

Pierre Chevassu ne veut pourtant pas se résoudre à arrêter son activité : « En tant que librairie spécialisée dans le religieux à Besançon, nous avons une réelle demande. Le passage de client est positif, même si nous subissons comme tout le monde la concurrence d’internet, de l’e-book et le mauvais contexte économique. Mais ici nous avons un réel potentiel de développement.

En dehors de Besançon, les librairies spécialisées comme la nôtre ne se trouvent pas avant Epinal, Dijon ou Chalon. S’il n’y avait pas ce potentiel et cette demande à Besançon, alors je ne lancerais pas un appel aux dons et à l’actionnariat. Mais nous avons juste besoin de repartir sur une base saine » conclut le libraire.

L’annonce «Un libraire vaut-il un panda ?» sera publiée lundi 30 janvier dans La Croix. Pierre Chevassu espère que cet appel national sera entendu.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Après son discours et la visite de l'exposition "Yan Pei Ming face à Courbet", Emmanuel Macron a pris le temps de rencontrer une quinzaine d'élèves de l'école primaire Courbet et du collège Pierre Vernier d'Ornans qui ont pu lui présenter leurs travaux réalisés dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Courbet.

Le festival Saônorités, de retour ce week-end pour sa 8e édition

Le festival Saônorités, de retour ce week-end pour sa 8e édition

Depuis huit années maintenant, Raphaël Lazzeroni et son équipe de 14 organisateurs organisent leur traditionnel festival Saônorités dans la petite commune de Saône, ce samedi 15 juin 2019. La particularité de cet événement musical ? Un accès libre à tous et surtout gratuit. 

Qui sont les nouveaux « influenceurs » de Besançon ?

Qui sont les nouveaux « influenceurs » de Besançon ?

Instagram, Youtube… depuis maintenant plusieurs années, nombreux sont les créateurs désireux de partager leurs passions à travers ces plateformes. Beaucoup sont devenus de véritables célébrités en France ou dans le monde, d’autres tentent toujours de se démarquer. A Besançon, quelques créateurs, ont su se faire connaitre et attirer un publique plutôt large ou font face à la dure réalité du monde de l’influence. Nous avons échangé avec Pauline (Paulinedress) et Anthony (Chromodesomey)

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Le programme de la visite présidentielle • Le président de la République sera bien à Ornans ce  lundi 10 juin 2019  le jour même du bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet (10 juin 1819) pour l'inauguration de la nouvelle exposition "Yan Pei-Ming face à Courbet". Cette dernière fait partie des 15 en France ayant reçu cette année le label "Exposition d’intérêt national" du ministère de la Culture. Le Président de la République sera accompagné par Franck Riester, ministre de la Culture, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales.

Découvrez les premiers résultats de la fouille archéologique à Pontarlier

Découvrez les premiers résultats de la fouille archéologique à Pontarlier

Depuis novembre 2018, l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP) mène des fouilles sur environ 8 hectares sur la zone des Gravilliers à Pontarlier. Ce jeudi 6 juin 2019, les premiers résultats sont tombés : des traces du Moyen-Âge, mais aussi d'une époque bien plus ancienne ont été observées...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.25
partiellement nuageux
le 16/06 à 12h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1022.19 hPa
Humidité
58 %

Sondage