Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Démission de J. Grosperrin du Conseil supérieur des programmes : "Du plus bel opportunisme" selon Eric Alauzet (EELV)

Jacques Grosperrin et Eric Alauzet ©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir

Jacques Grosperrin, sénateur UMP du Doubs, a décidé de démissionner du Conseil supérieur des programmes. Selon lui, "si nous sommes écoutés, parfois, lorsqu'il s'agit de modifier la formulation des programmes, les propositions de fond sont ignorées" avait-il indiqué dans un communiqué le 18 mai 2015. Pour Eric Alauzet, c'était "l’occasion était trop belle pour M. Grosperrin de « surfer » sur les réactions que déclenchent malheureusement chaque réforme scolaire."

Publicité

"La démission de M. Grosperrin du Conseil supérieur des programmes scolaires : du plus bel opportunisme !

M. Grosperrin vient d’annoncer avec fracas sa démission du Conseil supérieur des programmes (CSP). Un conseil, où il siégeait avec sa collègue députée Mme Genevard, pour la future défunte UMP. Le motif, ou plus précisément le prétexte ? La révision des programmes du collège.

Alors que la proposition des nouveaux programmes par ce Conseil remise au ministre il y a quelques semaines avait reçu l’aval des deux parlementaires, le CSP l’ayant adopté à l'unanimité le 9 avril dernier. Mais ça c’était avant ! Et encore avant c’était la suppression de 80 000 postes, la suppression de la formation des maîtres et l’aggravation de la situation des enfants les plus en difficulté et des inégalités scolaires depuis dix ans, avec des élèves qui s’ennuient, décrochent, quittent l’école...

La loi sur la refondation de l’école de la République marque l’urgence à agir, et place le contenu des enseignements au cœur de la réforme en personnalisant encore plus les enseignements grâce aux heures de soutien individuel, à l’autonomie donnée aux établissements, aux cours croisées pour apprendre les savoirs fondamentaux en situation. Tout cela rendu possible par les 27 000 recrutements d’enseignants depuis 2012. Depuis trois ans, l’Éducation nationale est de nouveau la priorité de la Nation.

Il nous faut donner les moyens nécessaires à la réussite de cette réforme, de travailler à une meilleure mixité sociale entre les établissements, de sauvegarder les capacités d’initiative pédagogiques des enseignants et de veiller à bien associer les parents et toute la communauté éducative pour éviter de donner le sentiment d’une énième réforme imposée d’en haut, qui serait donc vouée à l’échec.

M. Grosperrin aurait été plus inspiré de poursuivre l’action pour laquelle il a été nommé pour améliorer le projet en cours qu’il a bien adopté. Les projets de programmes sont ainsi soumis à consultation jusqu’au 12 juin. Vont évoluer : la place du latin et du grec, le cadre des cours d’histoire, la vulgarisation des textes...

On est très loin d’un « fonctionnement dogmatique ou idéologique du conseil » jeté à la va-vite par l’élu UMP. Le plus grave est qu’en assénant des contres vérités, en faisant le jeu d’un statu quo, on ne sert pas l’intérêt des nouvelles générations.

L’occasion était trop belle pour M. Grosperrin de « surfer » sur les réactions que déclenche malheureusement chaque réforme scolaire."

(Communiqué)

Alexane

Votre météo avec

Evénements de DOUBS

Jeu, 14 Décembre 2017 15h00
Salle La Crochère - Autechaux-Roide
Claudio Capéo I Axone
Jeu, 14 Décembre 2017 20h00 - 23h00
L'Axone - Montbéliard
©Alexane Alfaro
Lun, 11 Décembre 2017 0h00 - Ven, 15 Décembre 2017 0h00
AGENCE BABYCHOU SERVICES - Saint-Vit
Ven, 15 Décembre 2017 10h00 - 12h00
Vuillafans - Vuillafans
Ven, 15 Décembre 2017 17h30 - 20h30
Tuilerie de Vaire-Le-Petit - Vaire-le-Petit