Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Démographie: le Doubs progresse plus vite que les autres départements

Des croissances fortes sont enregistrées dans le Territoire de Belfort dans les communes limitrophes avec le Haut-Rhin, dans les parties de la Haute-Saône tournées vers Belfort-Montbéliard et Besançon, dans le haut Doubs longeant la Suisse et autour de la capitale régionale @insee - cliquez sur l'image pour agrandir

La Franche-Comté se situe toujours au 12e rang des régions françaises avec 1 168 208 habitants. Sa croissance est cependant légèrement inférieure à la moyenne nationale. Avec un gain de 26 214 habitants en dix ans, c’est le Doubs qui enregistre la plus forte progression. Avec 117 392 habitants, Besançon perd 341 personnes (-0,29%), tandis que le Grand Besançon, avec une population de 177 021, en gagne 6325 (+3,71%).

Publicité

Au 1erjanvier 2009, la Franche-Comté comptait 1 168 208 habitants, selon l’Insee qui se base sur les derniers résultats du recensement pour établir la population légale qui sert de référence pour un certain nombre d’utilisation (élections, dotations de l’Etat, marchés publics…). La population régionale croît régulièrement depuis 1999 au rythme de 0,46% par an en moyenne. Le Doubs comptait 525 276 habitants en 2009 (+0,52% par rapport à 1999), la Jura 261 277 (+0,41%), la Haute-Saône 239 194 (+ 0,41%) et le Territoire de Belfort 142 461 (+0,37%).

Une région très rurale

Lors de la présentation de ces chiffres ce mardi à Besançon, Patrice Perron, responsable du recensement à l’Insee de Franche-Comté, a relevé que « la Franche-Comté comporte un grand nombre de communes de petite taille ce qui lui confère un caractère rural très marqué ». En effet, les communes franc-comtoises comptent en moyenne 654 habitants, ce qui place la région au dernier rang derrière Champagne-Ardenne (686) et la Bourgogne (803). Le morcellement du territoire franc-comtois est très marqué car, tout en représentant 4,9 % des communes de métropole, il n’accueille que 1,9% de la population.

En métropole, la moyenne s’établit à 1706 habitants, alors qu’elle de 439 habitants en Haute-Saône (92erang des départements) et de 480 dans le Jura (89erang). Elle est plus élevée dans le Doubs avec 884 habitants (66erang) et surtout dans le Territoire de Belfort avec 1387 habitants (41erang).

 « La croissance démographique se fait dans les communes rurales et, surtout, dans les plus petites communes », a noté Patrice Perron en relevant, à l’inverse, que toutes les grandes villes sont en recul sur la période 1999-2009. Quand les grandes villes affichent une baisse moyenne de 1,95 %, les communes de moins de 500 habitants progressent de 11,95 % et celles de 500 à 1000 de 11,68%. « On assiste à un phénomène de périurbanisation. Les gens cherchent à s’installer là où le logement est moins cher », poursuit le statisticien.

Les grandes villes en baisse

A l’exception notable de Héricourt (+3,56%), toutes les communes de plus de 10 000 habitants reculent ou, au mieux, stagnent. Les records de baisse sont enregistrés par Saint-Claude (-7,70%), Valentigney (-7,44%), Vesoul (-7,27%) et Montbéliard (-5,41%). Besançon, Belfort, Dole et Pontarlier restent stables. Parmi les villes de 5000 à 10 000 habitants, Luxeuil-les-Bains, Gray, Bethoncourt, Delle et Morez sont au rouge de plus de 10%, alors que Valdoie, Seloncourt et Morteau progressent sensiblement.

L’augmentation de la population franc-comtoise repose sur un écart positif entre le nombre de naissances et le nombre de décès. Ce solde naturel favorable assure à lui tout seul 0,39% de croissance annuelle. Par ailleurs, la région bénéficie depuis 1999 d’un léger excédent migratoire (+0,07%) qui montre que ceux qui sont venus s’y établir ont été plus nombreux que ceux qui en sont partis.

Records en tous genres

Urtière, près de Maiche, est toujours la plus petite commune de la région, même si elle est passée de 6 à 8 habitants… Saint-Hilaire, près de Baume-les-Dames, est la commune qui a le plus progressé entre 1999 et 2009 avec un bond de 169%, passant de 59 à 159 habitants.

C’est la commune de Consolation-Maisonnettes dans le Doubs qui enregistre la plus forte baisse (-36,96%) en perdant 17 habitants sur les 46 que comptait le village en 1999.

redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille