Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Ginko : du changement en prévision sur des lignes de bus à la rentrée

©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir
Michel Loyat, vice-président en charge des transports et de la mobilité ©Sarah Andersen - cliquez sur l'image pour agrandir
ce qui va changer

Michel Loyat, vice-président aux Transports, infrastructures ferroviaires, mobilités et intermodalités, a exprimé au nom de la Communauté d’agglomération du Grand Besançon (CAGB), la volonté de réformer le réseau Ginko. Les modifications, prévues pour la rentrée 2015, seront soumises au vote du Conseil communautaire de ce mercredi 17 juin 2015. 

Publicité

Selon le Grand Besançon, le réseau Ginko connait, depuis septembre 2015, une augmentation des fréquentations. En avril 2015, environ 2.220.000 usagers ont utilisé les transports du Grand Besançon, contre environ 1.870.000 en avril 2014. Moins d’un an après la mise en place du nouveau réseau, des modifications seraient encore à prévoir pour septembre 2015. Celles-ci répondent aux revendications et mécontentements de certains usagers, concernant les dessertes notamment au coeur de la Boucle et qui font débat. 

"Améliorer la desserte du centre ville"

La mise en place du tramway bisontin a sensiblement modifié le réseau de bus au centre-ville. Avant sa mise en circulation, 600 bus quotidiens traversaient la place Saint-Pierre, 1.200 la rue de la République. Aujourd’hui, 300 bus circulent place Saint-Pierre, et 600 circulent dans la rue de la République chaque jour.

Cependant, la diminution de moitié du passage des bus ne fait pas l’unanimité. Les commerçants déplorent "une desserte insuffisante" qui nuirait à leur activité et restreindrait leur clientèle. Selon Michel Loyat, les modifications présentées "vont dans le sens des demandes de l’Union des commerçants". Ainsi, la CAGB souhaite "re-dynamiser" le centre-ville en améliorant la desserte du coeur de Besançon. 

Fusion des lignes 10 et 12 

Autre modification en prévision : la fusion des lignes 10 (Tilleroyes - Centre-ville) et 12 (Palente Z.I - Centre-ville). Michel Loyat consent que les bisontins n’ont pas "la culture de la correspondance". L’unification permettrait donc aux usagers de traverser la boucle et aurait l’avantage "d’attirer à nouveau la clientèle et de favoriser l’accès au centre-ville aux personnes âgées".

Les arrêts resteront les mêmes mais de nouveaux permettront aux usagers de s’arrêter rue Megevand, à Granvelle ou place Victor-Hugo. Les fréquences seraient augmentées : 60 bus supplémentaires circuleraient ainsi place Saint-Pierre, afin d’ "augmenter la desserte du centre-ville et favoriser la correspondance".  

Cette nouvelle ligne, en raison du trafic important, ne passerait plus par le pont Carnot mais par la pont Charles-de-Gaulle.

Modifications des itinéraires des lignes 5, 15 et 22 

Des modifications seraient apportées notamment aux lignes 5 (Saint-Claude - Bregille) et 15 (Campus - Centre-ville), afin d’éviter le point de congestion de l’avenue Edgar Faure (5) 

La ligne 22, qui dessert Avanne, passerait désormais devant le collège Voltaire. La ligne avait privilégié la rapidité pour les salariés désireux de rejoindre l’arrêt de tramway Ile de France, sans desservir l’établissement scolaire.

Un réseau "correspondant à la réalité du terrain"

La CAGB "prône la simplicité" et se dit "prête à réviser les arbitrages" notamment pour les lignes 3 (Temis - Rivotte) et 4 (Chateaufarine - Orchamps), victimes de leurs succès. Les fréquentations y sont supérieures aux prévisions, notamment en heures de pointe. 

LA CAGB souhaite de meilleures estimations du temps de parcours, afin de "correspondre au maximum à la réalité du terrain". "Les horaires doivent être en lien avec le réseau". La CAGB souhaite également généraliser le système d’exploitation qui permet une information en temps réel, notamment grâce à l’application pour smartphones Ginko Tempo.

Enfin, Michel Loyat a exprimé la volonté de délocaliser (notamment sur les Campus) les points de ventes Ginko, afin de désengorger la boutique, à la rentrée 2015. 

Infos +

  • Le projet, dont le budget s’élève à 53.500 euros sera voté par le conseil communautaire le mercredi 17 juin 2015
  • Une nouvelle étude sera établie au mois de novembre 2015, susceptible de modifier une nouvelle fois le réseau afin d’adapter celui-ci aux besoins des usagers et contraintes du territoire. 
Sarah A.

Votre météo avec

Evénements de GRAND BESANÇON