Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Un policier tire sur une voiture qui lui fonce dessus : le conducteur aurait "paniqué"

- cliquez sur l'image pour agrandir

Le conducteur de la voiture qui a foncé sur un policier de la Bac, vers l'école Saint-Claude, rue Grenot à Besançon, a dit aux enquêteurs avoir "paniqué" en reconnaissant la voiture de la Bac. Sa garde-à-vue et celle de ses deux passagers a été prolongée.

Publicité

Mardi 1er octobre 2013, un policier de la Bac a tiré sur l'avant du capot d'une Clio signalée volée, alors que la voiture lui fonçait dessus, après avoir déjà percuté plusieurs véhicules. Le coup de feu n'a pas fait de victime.

Outre le conducteur de 18 ans, sans permis, deux autres bisontins de 16 et 18 ans se trouvaient à bord de l'automobile volée dans le Jura, lors d'un cambriolage. Interpellés et placés en garde-à-vue,  le trio a été entendu ce mercredi 2 octobre 2013 par les enquêteurs de la police judiciaire de Besançon.

Déjà condamné pour des faits similaires

Le conducteur, déjà condamné une fois pour conduite sans permis et refus d'obtempérer à 18 mois de prison dont six mois ferme, a reconnu les faits. Il a expliqué aux enquêteurs qu'il avait reconnu la voiture de la Brigade anti-criminalité (Bac) et qu'il avait "paniqué". Il avait tenté en vain de fuir, percutant plusieurs voitures en stationnement.

Le substitut du procureur de Besançon Thomas Hirth a décidé la prolongation de la garde-à-vue des trois individus. Une information judiciaire pour tentative d'homicide, aggravée par le fait que la victime est un policier, devrait être ouverte demain.

Les cinq personnes légèrement blessées, dont trois policiers, conduites au centre hospitalier de Besançon pour des examens de contrôle sont sorties de l'hôpital mardi soir.

Le préfet du Doubs, Stéphane Fratacci, a rencontré les trois policiers pour "leur faire part, ainsi qu’à l’ensemble des fonctionnaires de police, de son entier soutien et de sa reconnaissance quant à leur engagement au service de la sécurité de nos concitoyens et au professionnalisme de leur intervention", a indiqué la préfecture dans un communiqué. Un accompagnement psychologique a été proposé aux fonctionnaires de police.

Par ailleurs, le préfet et les services de l'Etat ont l'intention de "compléter et d'adapter les mesures déjà mises en oeuvre afin d'assurer la meilleure sécurité des habitants de Besançon", précise le communiqué.

 

Léon

Autres faits divers

7 décembre 2017 à 07:25
4 décembre 2017 à 17:38

Votre météo avec

Evénements de Besançon

©Alexane Alfaro
Mer, 13 Décembre 2017h
FRAC Franche-Comté (Cité des Arts) - Besançon
W. Guillet
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
Maison de l'environnement de Franche-comté - Besançon
© d poirier
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
PLACE GRANVELLE - Besançon
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
CRIJ FRANCHE-COMTÉ - Besançon
Mer, 13 Décembre 2017 14h00 - 17h00
MAISON DE L'ARCHITECTURE - Besançon