Agriculture biologique : « Une grande cause régionale et une priorité du mandat »

Publié le 21/06/2017 - 16:45
Mis à jour le 21/06/2017 - 16:45

Les agriculteurs bio de Bourgogne Franche-Comté ont pacifiquement manifesté, ce mardi 20 juin 2017, devant le conseil régional à Dijon. Ils ont tenu à signifier "leur exaspération devant les retards de paiement du Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) et leurs préoccupations pour l’avenir".

agriclture_biologique.jpg
© Rupprich
PUBLICITÉ

Ils ont été reçus par Sophie Fonquernie, vice-présidente du conseil régional en charge de l’agriculture, et par Vincent Favrichon, directeur régional de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, pour l’Etat. Elle a rappelé que la région a fait du soutien à l’agriculture, et en particulier du développement de « l’agriculture biologique une grande cause régionale et une priorité du mandat ».

La stratégie de la région

  • Produire plus de valeur ajoutée pour que les agriculteurs puissent vivre de leur exploitation, notamment grâce au soutien aux filières.
  • Favoriser les circuits courts et du bio (en particulier dans les cantines des lycées) pour améliorer les revenus des agriculteurs.
  • Soutenir l’installation des jeunes.

« A la fin du mandat, 50 % de ce qui sera servi dans l’assiette des lycéens proviendra de l’agriculture locale et/ou biologique. Cela passe par deux types d’actions : une structuration des acteurs locaux, afin qu’ils soient en mesure de répondre aux besoins des établissements, et une sensibilisation des intendants des lycées, afin qu’ils puissent diversifier leurs circuits d’approvisionnements » explique la région.

« Trois millions d’euros en plus pour l’agriculture »

Le budget consacré par la région à l’agriculture « augmentera de trois millions d’euros dès la prochaine assemblée plénière ». Sophie Fonquernie a également rappelé que la Région était intervenue, par le biais de région de France, auprès du président directeur de l’Agence de Services et de Paiements (ASP) pour que « les aides dues aux agriculteurs au titre du FEADER leur soient versées le plus rapidement possible ».

La région n’est donc en aucun cas responsable des dysfonctionnements d’un opérateur qui lui a été imposé »

Concernant le FEADER, les régions assurent désormais une responsabilité nouvelle en tant qu’autorité de gestion. La région précisce que « , le choix a été fait, au niveau français, par l’Etat, d’imposer aux régions le recours à l’ASP en tant qu’organisme payeur (…) La Région n’est donc en aucun cas responsable des dysfonctionnements d’un opérateur qui lui a été imposé ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Incendie à Notre-Dame de Paris : Marie-Guite Dufay proposera une aide à la reconstruction en assemblée plénière

Quelques jours après l'incendie qui a détruit une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, annonce qu'elle proposera une aide à la prochaine assemblée plénière pour la reconstruction de la partie meurtrie de l'édifice.

Eve Boutique fête son 50e anniversaire à Besançon : retour sur l’histoire d’un commerce incontournable du centre-ville…

Ouverte depuis 1969 rue des Granges à Besançon, Eve Boutique, une entreprise familiale spécialisée dans la lingerie féminine, a traversé les modes et les époques, du corset au soutien-gorge sans armature en passant par le maillot de bain… Aurélie, la petite-fille et actuelle propriétaire nous parle de ces 50 dernières années du haut de ses 38 ans...

Un nouveau service de carte grise s’est installé rue de Vesoul à Besançon…

Info pratique • Les guichets de la préfecture du Doubs en charge des cartes grises ont été supprimés novembre 2017. Si toutes les démarches peuvent être réalisées sur le site de l'ANTS, bon nombre de personne n'a pas accès à internet. C'est pourquoi Service carte grise 25 a ouvert rue de Vesoul à Besançon.

Combien de kilos de chocolat utilisent les chocolatiers à Besançon pour Pâques ?

THÈME DE LA SEMAINE : PÂQUES #3 • Pâques est l'une des périodes les plus importantes économiquement pour les chocolatiers en France y compris à Besançon. C'est pourquoi ils ne doivent pas rater l'occasion de proposer un maximum de produits à leurs clients. Quelle quantité de chocolat utilisent les chocolatiers à Besançon ? C'est la Question (pas si) con de ce mercredi 17 avril 2019 sur le thème de Pâques…

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 19.36
couvert
le 21/04 à 9h00
Vent
0.89 m/s
Pression
1017.258 hPa
Humidité
62 %

Sondage