Alerte Témoin

Amiante : le service hématologie transféré finalement… pour rien !

Publié le 20/03/2015 - 11:20
Mis à jour le 15/04/2019 - 14:52

Après la suspicion de présence de particules d'amiante, le service hématologie de l'hôpital de Besançon avait été évacué le 13 mars par mesure de précaution pour le personnel et les patients. Mais les 11 derniers contrôles invalident les résultats du 11 mars 2015. Pour le préjudice subi, la direction souhaite un dédommagement. 

dsc_1219.jpg
illustration ©damien poirier

Suite à des analyses reçues le 11 mars dernier, 24 lits du service hématologie avaient été transférés en urgence par mesure de précaution. Le taux identifié par un laboratoire extérieur dépassait le seuil réglementaire de 5 fibres par litre. Un résultat qui selon la direction du CHRU de Besançon faisait figure d'exception. "Jusqu'à ce jour, aucune mesure d’empoussièrement n’avait jamais dépassé le seuil réglementaire.

Absence de particules d'amiante

De nouveaux contrôles ont donc été effectués : un réexamen du prélèvement à l'origine par le laboratoire et 11 contrôles d’air de 24h chacun par deux laboratoires extérieurs. Les résultats ont été communiqués ce jeudi 19 mars 2015 en comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). "Ces résultats invalident ceux reçus le 11 mars. Le réexamen du prélèvement d’origine indique que le seuil réglementaire n’a pas été dépassé et les contrôles atmosphériques complémentaires réalisés confirment l’absence de particules d’amiante".

Le CHRU veut obtenir un dédommagement

Une dernière campagne d'analyse atmosphérique va être réalisée par un nouveau laboratoire en lien avec le service de santé au travail, l’inspection du travail, et son CHSCT, le CHRU. L'objectif pour le CHRU est de confirmer que les patients, les visiteurs et le personnel n’ont jamais été exposés.

Si la direction du CHRU de Besançon se félicite de la réactivité de ses équipes soignantes et médicales, elle souhaite obtenir désormais un dédommagement pour le préjudice subi et souhaite s'assurer de la fiabilité des futurs prélèvements réalisés dans le cadre de la politique de gestion du risque amiante de l’établissement. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Le plan Ségur inclut « tout le monde », y compris les ambulanciers, selon Olivier Véran

"Tout le monde est inclus" dans le plan Ségur, y compris les ambulanciers, a assuré vendredi 29 mai 2020 le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, dans une réponse aux manifestations d'hospitaliers qui réclament depuis plusieurs semaines des hausses de salaires pour l'ensemble des quelque 100 professions du secteur.

Essayage, nombre de clients, masques… : comment s’organisent les grands magasins de prêt-à-porter ?

Depuis lundi 11 mai, les Franc-Comtoises et les Francs-Comtois peuvent circuler librement dans leur département respectif et à moins de 100 km sans attestation. Ils peuvent donc faire du shopping tout en respectant les règles sanitaires indispensables à la lutte contre la propagation du covid-19. Quelles sont les mesures prises par les grands magasins de vêtements ? Nous nous sommes procurés un document distribué dans tous les magasins d'une grande chaîne française de prêt-à-porter pour homme.

Covid-19 : l’application StopCovid pourrait être disponible à partir de ce week-end

StopCovid est une application de traçage de contacts pour smartphones voulue par le gouvernement dans le plan global de déconfinement dans le contexte de l’épidémie de Covid-19. L’utilisation de l’application fera l’objet d’un débat et d’un vote au Parlement ce mardi 26 mai. À l’issue, le gouvernement pourra décider du lancement de l’application qui pourrait être ce week-end des 30 et 31 mai.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.03
ciel dégagé
le 30/05 à 12h00
Vent
6.08 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
37 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune