Amiante : le service hématologie transféré finalement… pour rien !

Publié le 20/03/2015 - 11:20
Mis à jour le 15/04/2019 - 14:52

Après la suspicion de présence de particules d'amiante, le service hématologie de l'hôpital de Besançon avait été évacué le 13 mars par mesure de précaution pour le personnel et les patients. Mais les 11 derniers contrôles invalident les résultats du 11 mars 2015. Pour le préjudice subi, la direction souhaite un dédommagement. 

dsc_1219.jpg
illustration ©damien poirier
PUBLICITÉ

Suite à des analyses reçues le 11 mars dernier, 24 lits du service hématologie avaient été transférés en urgence par mesure de précaution. Le taux identifié par un laboratoire extérieur dépassait le seuil réglementaire de 5 fibres par litre. Un résultat qui selon la direction du CHRU de Besançon faisait figure d’exception. « Jusqu’à ce jour, aucune mesure d’empoussièrement n’avait jamais dépassé le seuil réglementaire.

Absence de particules d’amiante

De nouveaux contrôles ont donc été effectués : un réexamen du prélèvement à l’origine par le laboratoire et 11 contrôles d’air de 24h chacun par deux laboratoires extérieurs. Les résultats ont été communiqués ce jeudi 19 mars 2015 en comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). « Ces résultats invalident ceux reçus le 11 mars. Le réexamen du prélèvement d’origine indique que le seuil réglementaire n’a pas été dépassé et les contrôles atmosphériques complémentaires réalisés confirment l’absence de particules d’amiante« .

Le CHRU veut obtenir un dédommagement

Une dernière campagne d’analyse atmosphérique va être réalisée par un nouveau laboratoire en lien avec le service de santé au travail, l’inspection du travail, et son CHSCT, le CHRU. L’objectif pour le CHRU est de confirmer que les patients, les visiteurs et le personnel n’ont jamais été exposés.

Si la direction du CHRU de Besançon se félicite de la réactivité de ses équipes soignantes et médicales, elle souhaite obtenir désormais un dédommagement pour le préjudice subi et souhaite s’assurer de la fiabilité des futurs prélèvements réalisés dans le cadre de la politique de gestion du risque amiante de l’établissement. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

C’est l’enjeu de recherches menées depuis dix ans déjà par le Professeur Olivier Adotévi et l’UMR 1098 Inserm/EFS/UFC de Besançon. L’équipe qu’il dirige a mis en place un vaccin thérapeutique anti-cancer universel, et non préventif,  appelé UCPVax, breveté en 2012. Les premiers essais cliniques ont été engagé depuis la fin de l'année 2016 au CHRU de Besançon

Canicule : les températures continuent de grimper, ce week-end devrait être tout aussi chaud

Canicule : les températures continuent de grimper, ce week-end devrait être tout aussi chaud

La Franche-Comté est toujours en alerte orange canicule ce mercredi 26 juin 2019. Les prévisions se confirment : il fait déjà 37°C à l'ombre (et plus chaud encore dans les grandes villes, jusqu'à 40°C) et la température n'est toujours pas à son maximal, atteint vers 17h cet après-midi. La chaleur devrait continuer au moins jusqu'à dimanche.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.88
peu nuageux
le 22/07 à 0h00
Vent
2.45 m/s
Pression
1024.33 hPa
Humidité
92 %

Sondage