Besançon : l'ancien réfugié chilien Porfirio Diaz est décédé

Publié le 06/03/2017 - 12:06
Mis à jour le 06/03/2017 - 12:11

Porfirio Diaz, ancien réfugié politique chilien arrivé sur le sol français en 1974 puis à Besançon en 1979 est décédé ce dimanche 5 mars 2017. Ses funérailles sont prévues jeudi 9 mars au cimetière de Saint Ferjeux. 

capture_decran_2017-03-06_a_12.04.51.png

Porfirio Diaz était un militant d'extrême gauche au début des années 70 au Chili. Il s'entraînait pour devenir guerillero jusqu'au jour où il perd définitivement la vue après l'explosion de dynamite pendant un entraînement. Lorsque le coup d'État du général Pinochet éclate le 11 septembre 1973, Porfirio Diaz est activement recherché par la junte puisqu'il est considéré comme étant un terroriste. Il s'exile en France en 1974.

Arrivé à Besançon en 1979, le réfugié politique s'active dans le milieu associatif et écrit des poèmes et des textes de chanson. Jusqu'à ce qu'il fasse son premier retour au Chili en 2013 pour le tournage d'un documentaire biographique réalisé par sa nièce Elvira Diaz "Y Volveré"

Porfirio Diaz est décédé dimanche 5 mars. Une cérémonie ouverte à tous se déroulera jeudi 9 mars 2017 à 9h45 au cimetière de Saint Ferjeux où il sera inhumé selon son souhait.

Y volvere? (Extrait) from lesmutins.org on Vimeo.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Violences conjugales : le dépôt de plainte bientôt possible à l’hôpital de Besançon…

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ce 25 novembre 2020, plusieurs acteurs du département ont signé une convention relative à l’accueil, la prise en charge et la prise des plaintes des femmes victimes de violences, dans les locaux du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0
partiellement nuageux
le 29/11 à 18h00
Vent
3.19 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
48 %

Sondage