Bloody week-end : les actrices américaines Lynn Lowry et Linnea Quigley dans le jury !

Publié le 22/01/2017 - 10:15
Mis à jour le 22/01/2017 - 18:49

Le festival du film fantastique le Bloody week-end, qui se déroulera du 26 au 28 mai 2017 à Audincourt, a dévoilé deux nouveaux membres du jury, et pas des moindres : Lynn Lowry et Linnea Quigley… 

Lynn Lowry

Née dans l'Illinois, mais ayant passée son enfance en Géorgie, Lynn Lowry est une fillette timide qui surmonte ce trait de caractère grâce au théâtre de son école puis en jouant de la trompette, à l'image de son père. Elle se découvre une passion pour le jeu suite à un exposé sur les araignées qui méduse sa classe, passion qu'elle n'aura de cesse d'alimenter tout au long de sa scolarité.

Lowry cherche alors à percer dans le milieu du cinéma et, après avoir déménagé à New York, décroche en 1970 un rôle dans « I Drink Your Blood », l'un des premiers films de l'Histoire classée X pour cause de violence graphique. Malgré son retard le jour de l'audition, sa beauté joue en sa faveur et pousse le réalisateur David E. Durston à l'engager sans en toucher mot au producteur Jerry Gross - d'où le fait qu'elle soit absente du générique. Initialement destinée à jouer une hippie muette, elle finit par se voir attribuer une scène entière (celle de la main coupée) lorsque Gross la remarque et souhaite la mettre plus en avant.

En 1971, elle est cette fois-ci officiellement créditée dans « The Battle of Love's Return » du jeune Lloyd Kaufman, qui n'avait pas encore fondé à l'époque la mythique compagnie de production Troma. S'enchaînent les softcores « Sugar Cookies » et « Score » dans lesquels elle joue de ses charmes (le metteur en scène de ce dernier refusant d'engager l'alors inconnu Sylvester Stallone en raison d'un physique qu'il jugeait ingrat !), puis « The Crazies – La Nuit des Fous Vivants » de George A. Romero - elle fera également un caméo dans le remake de 2010 signé Breck Eisner.

Après avoir tourné dans plusieurs épisodes de la série télévisée « How to Survive a Marriage », elle continue d'apparaître dans des projets de qualité dirigés par de grands noms : « Frissons » de David Cronenberg, « Colère froide » (aussi connu sous le titre de « Fighting Mad ») de Jonathan Demme et « La Féline » de Paul Schrader.

De 1984 à 1995 elle fait principalement parti du casting de la série « Côte Ouest », avant de revenir au cinéma en 2005, pour ne plus quitter, depuis, le registre horrifico-fantastique : citons, entre autres, « Splatter Disco », « Schism », « The Theatre Bizarre », « Torture Chamber », et, à venir, « Sky Sharks » (où elle rejoindra Naomi Grossman).

Aujourd'hui, en plus du 7e Art, Lynn Lowry est chanteuse dans un groupe de folk-jazz. 

Linnea Quigley

Linnea Quigley passe son enfance dans l'Iowa puis s'installe à Los Angeles avec ses parents. Elle y trouve un emploi au « Health Spa » de Jack Lalanne, une sommité dans le domaine du fitness - il fut notamment le coach de Jane Fonda.

Encouragée par ses nouveaux amis, elle se lance dans la publicité, la musique (en fondant le groupe féminin « The Skirts ») et la figuration, apparaissant déjà dans des films de genre : « Fairy Tales », « Deathsport », « Tourist Trap », « Graduation Day », « Fatal Games », « Young Warriors » ou encore « Don't Go Near the Park ». Petit à petit ses rôles se font plus conséquents (mentionnons « Silent Night, Deadly Night »), jusqu'à ce que sa carrière ne prenne un tournant majeur en 1985 avec « The Return of the Living Dead », où elle joue Trash, charmante punk à la chevelure rouge.

Linnea Quigley affirme alors son statut de Scream Queen avec « Creepozoids », « Sorority Babes in the Slimeball Bowl-O-Rama », « Nightmare Sisters », « Hollywood Chainsaw Hookers », « Night of the Demons », « Dr. Alien ! » et « A Nightmare on Elm Street 4 - The Dream Master ». Après avoir hésité à intégrer la LAPD (Los Angeles Police Department), elle continuer à tourner à un rythme effréné (plus de 125 films en environ 35 ans !), alternant Direct-To-Video, courts et longs métrages, avec, entre autres, « Innocent Blood », « The Guyver », « Pumpkinhead 2 - Blood Wings », « Jack-O » et « Play it to the Bone ».

Fervente militante au sein de PETA, elle a également écrit trois livres dans lesquels elle relate sa vie et ses expériences : « The Linnea Quigley Bio & Chainsaw Book », « I'm Screaming as Fast as I Can : My Life in B-Movies » et « Skin ». 

(Texte : Mathieu Rehde)

Infos pratiques


Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Une Doubienne retrace son parcours de vie chaotique dans une autobiographie

Flo Lavie réside actuellement dans le Grand Besançon et a récemment sortie un livre intitulé Nous, les écorchées vives dans lequel elle raconte les violences  qu’elle a subie tout au long de sa vie. Elle sera en séances de dédicaces le 3 décembre à la Fnac de Morteau. 

Un Bisontin publie un livre à lire à deux

Paul Peseux est né et a grandi à Besançon. Début 2020, il a eu l’idée d’écrire Camille et Nicolas, le premier livre qui se lit à deux et à voix haute. Il est aujourd’hui commercialisé dans quelques librairies parisiennes et disponible en ligne sur son site internet en attendant de trouver d’autre librairies désireuses de l’acquérir. Nous l’avons rencontré pour qu’il nous parle de son concept innovant. 

Le documentaire d'un réalisateur bisontin primé dans un festival international

Vous vous rappelez peut-être l'avoir vu pour la première fois au cinéma Mégarama-Beaux-Arts le 8 Juillet 2021, eh bien l'aventure continue pour ce film-documentaire signé du réalisateur bisontin Bertrand Vinsu... Danube : en route vers la plus grande cave à vin du monde a été sélectionné en compétition officielle du 7e Festival International du Film Indépendant SMR13, qui s'est déroulé du 17 au 20 novembre 2022 près de Martigues dans les Bouches-du-Rhône. Il y a remporté le prix de la meilleure musique originale !

Vandalisme des statues d’Ousmane Sow à Besançon : la Ville de Besançon appelle à une union face au racisme

Ce mercredi matin, deux jours après la dégradation de la statue de Victor Hugo, la Ville de Besançon a découvert stupéfaite que « L'homme et l'enfant », statue de l’artiste Ousmane Sow située au monument aux morts des Glacis, a également été recouverte de peinture blanche sur les mains et le visage.

Un streamer reproduit la ville de Besançon sur Minecraft avec des enfants

Tristan Mancini, plus connu sous le pseudonyme d'Anaximore sur la plateforme de diffusion Twitch, est un streamer bisontin. Passionné par Minecraft, célèbre jeu-vidéo cubique de survie mais aussi de construction, il a décidé de reproduire la ville de Besançon "in game" avec l'aide d'enfants de la Maison de quartier Grette-Butte. Un projet de (très) grande ampleur.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.63
couvert
le 30/11 à 15h00
Vent
3.15 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
82 %