Parents d'élèves "en colère" et grève des enseignants ce lundi à l'école de Geneuille

Publié le 01/03/2021 - 17:27
Mis à jour le 01/03/2021 - 17:27

Carte scolaire •

La fermeture d'une classe et le passage de deux à trois niveaux par classe envisagés par l'inspection académique du Doubs pour la rentrée ne passent pas à Geneuille. Les parents d'élèves se sont mobilisés à 16h30 vendredi dernier pour faire part de leur incompréhension. Ce lundi 1er mars 2021, le personnel enseignant et périscolaire était appelé à faire grève. Les parents d'élèves ont pique-niqué devant l'inspection académique dans l'attente des résultats des concertations...

La  fermeture de classe envisagée par l'inspection académique du Doubs n'a "aucun sens" pour les parents d'élèves mobilisés en fin d'après-midi devant l'école de Geneuille alors que deux nouveaux lotissements de 80 maisons verront prochainement le jour.

Certains ont décidé d'écrire au député Alauzet pour s'en inquiéter.  Une rencontre avec le maire s'est également tenue ce vendredi matin pour aborder la question de la fermeture d'une classe. Patrick Oudot était d'ailleurs présent au rassemblement pour soutenir l'action des parents.  Parents et enseignants mobilisés : ils étaient une cinquantaine devant les grilles de l'école.

"Cela aurait pour conséquence le passage de deux à trois niveaux par classe, la réduction du temps aux élèves en difficulté et du temps individualisé, mais aussi l'augmentation des effectifs à plus de 28 par classe, si un ou deux élèves arrivent dans l'année ! " expliquent les parents d'élèves alors que les préconisations de l'éducation nationale précisent de ne pas dépasser 24 élèves pour les élèves de grande section et de maternelle.

Une pétition en ligne "Pour le maintien de la 5e classe à Geneuille"  a recueilli plus de 300 signatures

Les parents demandent donc au Dasen du Doubs (directeur académique des services de l’éducation nationale du Doubs) de prendre en considération leurs doléances ne maintenant cinq classes.

Patrice Durand, sur le cas de Geneuille, comme sur les autres écoles où des problématiques se posent assure que si des "logements arrivent" ses services attendraient le mois de juin pour réaliser les ajustements si besoin. "Si les familles sont là on ouvrira, si elles ne sont pas là on ferme (...) Je précise que les derniers ajustements seront effectués en septembre...." conclut-il.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

L’université de Franche-Comté pilote un projet d’analyse sur l’intégration des migrants en Europe

Avec 12 partenaires venus des quatre coins de l'Europe, l'Université de Franche-Comté va analyser les processus d’intégration des migrants. Ce projet, d’un budget de 150.000 euros, est financé par le programme Europe pour les Citoyens du 1er mars 2021 au 31 août 2022. À terme, des recommandations seront proposées aux différentes institutions européennes.

Conseil départemental de l’Education nationale : FSU et FO boycottent l’instance de ce mardi

Les représentants FSU et FO au conseil départemental de l'Education nationale (CDEN) du territoire de Belfort ont décidé, ce mardi 6 avril de ne pas siéger dans cette instance avec le Préfet et le Conseil départemental dont l'ordre du jour était l'organisation de la rentrée 2021 dans le premier et le second degré.

Changement climatique : la Ville de Besançon démarrent les chantiers de rénovation dans les écoles et les crèches

Dans le "budget climat" 2021 de la Ville de Besançon voté en conseil municipal mercredi dernier, figure le nouveau schéma des écoles et des crèches. Il consiste en une amélioration thermique de ces établissements les protégeant ainsi du changement climatique et à diminuer leur consommation énergétique. Les premiers chantiers commenceront en juillet prochain.

Confinement : un accueil à Besançon pour les enfants des personnels de première ligne

Pour certaines catégories professionnelles, un accueil des enfants sera garanti. Le ministère de la Santé parle "d’un service de garde adapté à chaque territoire pour que les personnels qui sont indispensables à la gestion de la crise sanitaire puissent faire garder leurs enfants et continuer d’aller au travail pour vous protéger et vous soigner."

Dans le Doubs, les principaux clusters des variants ont pour origine le milieu scolaire

La souche "classique" de la Covid-19 ne représente plus "que" 5% des cas dans le département du Doubs (7,5% au niveau national). 82 % des contaminations proviennent du variant Britannique et et peu plus de 11 % des variants sud africain et britannique. Selon l'agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté, les principaux clusters sont détectés en milieu scolaire devant la sphère professionnelle.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.75
couvert
le 15/04 à 18h00
Vent
4.52 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
42 %

Sondage