Conseil municipal: « insulté », Jean-Louis Fousseret suspend la séance

Publié le 30/09/2010 - 19:42
Mis à jour le 12/04/2019 - 11:46

Psychodrame au conseil municipal de Besançon ce jeudi soir... Le maire a quitté la salle après ce qu'il a considéré être une insulte en provenance de la bouche d'Edouard Sassard. La réunion avait pourtant débuté assez calmement. "Vous êtes à l'ouest"...

PUBLICITÉ
"Vous êtes à l’ouest", a lancé Edouard Sassard (UMP) au maire de Besançon alors que les conseillers minicipaux évoquaient le projet de rénovation de la salle du conseil municipal pour un coût de 630 000 € comprenant la mise aux normes, l’accessibilité pour les handicapés et le mobilier.

"Il faut repousser ce projet, il faut attendre", a réclamé le conseiller d’opposition estimant que ce n’était pas le moment de dépenser autant d’argent, même si la salle n’a pas été reloockée depuis une cinquantaine d’années.

Rappelant que cette rénovation a également été réclamée par Jean Rosselot, responsable du groupe UMP, le maire a rétorqué, tout en faissant une allusion "à l’Airbus présidentiel" que "ce n’est pas ici que l’argent est mal dépensé, votre intervention relève de la démogagie".

Sentant la tension montée, il a rajouté: "J’ai décidé que je ne me fâcherai plus jamais". Il n’a pas tenu parole…

C’est là qu’Edouard Sassard a lâché sa petite phrase "vous êtes à l’ouest" peu avant 20h. "Vous m’avez insulté, je suspends la séance. Vous devez maitriser vos paroles, vous devez vous excuser. Dites que je fume tant que vous y êtes", a tempêté Jean-louis Fousseret en quittant la salle.

Pas loin d’une dizaine de minutes plus tard, le maire a rouvert les débats sans que le jeune conseiller UMP ne fasse d’excuses.

Jean Rosselot s’est évertué à calmer le jeu en suscitant l’hilarité générale: "Il voulait certainement dire que vous aviez jeter votre dévolu sur la circonscription ouest !". "Il ne faut pas s’énerver, d’habitude vous tenez le choc et pourtant je fais fort", a souligné Jean Rosselot invitant le maire à considérer qu’il y avait des "effets trompeurs de langage auxquels il ne faut pas donner la connotation d’insulte".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.88
légère pluie
le 19/05 à 9h00
Vent
1.61 m/s
Pression
1005.85 hPa
Humidité
94 %

Sondage