Covid-19 : l'Insee confirme une forte hausse des décès en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 08/07/2020 - 07:30
Mis à jour le 07/07/2020 - 17:15

La preuve par les chiffres • Entre le 11 mars et le 26 avril 2020, l’excédent de décès  a été le plus marqué en Bourgogne- Franche-Comté  avec 1.400 décès supplémentaires, « soit 36 % de plus que sur la moyenne des cinq dernières années » notent les auteurs d’une étude de l’Insee qui vient de paraitre.

 © D Poirier
© D Poirier

Dans la région l'augmentation significative du nombre de décès démarre à la mi-mars avec avec 740 décès pendant la semaine du 16 au 22 mars, contre 600 à 650 les deux semaines précédentes.

"Le foyer de Mulhouse dans le département du Haut-Rhin a ainsi essaimé dans les départements proches comme ceux du Territoire de Belfort, du Doubs ou de la Haute-Saône. Outre les flux de personnes, la propagation du virus en Côte-d'Or est également liée à l'arrivée de personnes en provenance de l'Oise parmi les premiers cas d'infection." David Brion, Christine Charton, Philippe Rossignol, Amandine Ulrich (Insee Bourgogne Franche-Comté)

E?volution du nombre de de?ce?s entre le 11 mars et le 26 avril 2020 par rapport a? la moyenne des de?ce?s 2015-2019 sur la me?me pe?riode dans les intercommunalite?s ©
E?volution du nombre de de?ce?s entre le 11 mars et le 26 avril 2020 par rapport a? la moyenne des de?ce?s 2015-2019 sur la me?me pe?riode dans les intercommunalite?s

155 décès le 6 avril 2020

La progression du nombre de décès est arrivé à son maximum avec 940 décès hebdomadaires entre le 30 mars et le 5 avril, trois semaines après le début du confinement, suivi d’un pic de 155 décès pour la seule journée du 6 avril. Plus d'une semaine plus tard, le pic épidémique est atteint le 17 avril avec plus de 1.380 hospitalisation pour formes graves lié au Covid,

  • Le repli s’amorce avec moins de 600 décès hebdomadaires à partir du 27 avril.

"Au total, entre le 11 mars et le 26 avril, 5.350 décès se sont produits dans la région, 36 % de plus qu’en moyenne ces cinq dernières années sur la même période".

Surmortalité chez les  personnes âgées 

Sur la même période du 11 mars au 26 avril 2020, voici l'augmentation de la mortalité par tranche d'âge par rapport à la moyenne des cinq dernières années sur la même période.

  • 85 ans et plus  :  +48 %
    • Plus de la moitié des décès concerne une personne de cette classe d’âge.
    • Les hommes très âgés sont particulièrement touchés : + 56 % de décès chez les hommes + 44 % chez les
  • 65-74 ans : +40 % de surmortalité
  • 75-84 ans : + 35% sur surmortalité

©
Le Territoire de Belfort enregistre surcroît de mortalité de 85 %. Cet excédent est de 67 % dans le Doubs et dépasse 45 % en Côte-d’Or et en Haute-Saône.

Cette surmortalité n'est pas un cas unique

La Bourgogne Franche-Comté a a connu d’autres épisodes de surmortalité, parfois plus longs comme la grippe de l’hiver 2016- 2017, parfois plus courts et plus intenses comme la canicule de l’été 2003.

Les personnes âgées, au-delà de 75 ans ou de 85 ans, sont les plus exposées à ces épisodes de surmortalité. Par contre, la grippe de Hong-Kong a aussi touché des personnes plus jeunes, à partir de 55 ans. En 2020, la hausse des décès concerne surtout les territoires proches des foyers épidémiques ou des grandes voies de communication."

À l’inverse, des territoires ruraux, où la population est plus âgée, ont pu être relativement épargnés, car éloignés des foyers de contamination.

Publié le 8 juillet 2020 à 07h30 par Damien Poirier • Membre
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Santé

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.8
légère pluie
le 21/06 à 15h00
Vent
3.98 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
86 %