Crash russe : Lufthansa cesse partiellement ses vols vers Charm el-Cheikh

Publié le 06/11/2015 - 08:57
Mis à jour le 06/11/2015 - 10:50

Le groupe allemand Lufthansa a annoncé jeudi l'interruption par précaution d'une partie de ses vols à destination de Charm
el-Cheikh (Egypte), à la suite du crash samedi d'un avion russe dans le Sinaï attribué par la Grande-Bretagne à une "possible" bombe

Il s'agit d'un vol hebdomadaire exploité par sa compagnie allemande à bas coûts Eurowings, qui va organiser avec le ministère allemand des Affaires étrangères le rapatriement de ses clients bloqués en Egypte.

En revanche la compagnie suisse Edelweiss, elle aussi filiale du groupe allemand, a décidé de maintenir son propre vol hebdomadaire chaque vendredi vers la station balnéaire égyptienne de la mer Rouge, clarifiant des informations inverses données dans un premier temps par Lufthansa. "Edelweiss maintient jusqu'à nouvel ordre ses vols vers Charm el-Cheikh", a souligné la compagnie en indiquant suivre les évaluations de risque du ministère suisse des Affaires étrangères.

Samedi déjà, après le crash qui a tué les 224 occupants de l'Airbus A321 russe, Lufthansa avait renoncé à survoler "jusqu'à nouvel ordre" la péninsule du Sinaï, décidant de la contourner "par la gauche ou par la droite, selon l'aéroport de destination". Air France avait annoncé la même mesure.

Depuis jeudi, Londres et Washington jugent probable qu'une bombe soit à l'origine du crash de ce vol de la compagnie charter russe Metrojet, qui a subi selon les enquêteurs d'une soudaine dislocation de sa carlingue en altitude de croisière, 23 minutes après son décollage de la station balnéaire de Charm el-Cheikh. Le ministre égyptien de l'Aviation civile Hossam Kamal a toutefois affirmé jeudi que les enquêteurs "n'avaient pas encore de preuve ni de données confirmant l'hypothèse" de l'explosion d'une bombe.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Seul, un militant pour le climat bloque la circulation au centre-ville de Besançon

Pendant une vingtaine de minutes ce samedi 12 juin vers 16 heures, un militant d'Extinction Rébellion s'est assis sur le pont de la République à Besançon bloquant momentanément la circulation des véhicules. Seul, il portait un panneau : "Je suis terrifié par la violence engendrée par la crise climatique et écologique."

Covid-19 : l’épidémie recule nettement en Bourgogne Franche-Comté !

Ces 7 derniers jours l'épidémie a nettement reculé dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté, y compris la Côte-d’Or, qui affichait en début de semaine l’incidence la plus élevée de métropole. L’indicateur est repassé en-dessous de 100 pour 100.000 habitants comme dans l’ensemble des départements, la moyenne régionale s’établissant autour de 65 pour 100.000 habitants, le taux de positivité des tests à 2,5%.

Cinq hectares pour développer le concept d’écologie intégrale sur le terrain de Claire Combe…

Le terrain de Claire Combe, situé sur la colline des Buis, a été cédé en novembre 2020 par le diocèse et la paroisse du centre-ville de Besançon au secours catholique. Depuis, une expérience est mise en place afin de créer un lieu de vie particulier permettant d'accueillir aussi bien des personnes en situation de précarité que des acteurs associatifs...

Risque de noyade dans le Doubs : les sapeurs-pompiers invitent à la prudence

Suite au décès d'un jeune homme suite à une noyade à la Gare d'eau à Besançon vendredi dernier, les sapeurs-pompiers du Doubs rappellent, dans un communiqué du 3 juin, qu'il est strictement interdit de se baigner dans les lacs et rivières du département du Doubs, hors zones de baignades référencées et autorisées, le risque de noyade étant toujours présent.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.41
nuageux
le 15/06 à 18h00
Vent
1.51 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
80 %

Sondage