Dany, l'agriculteur du Doubs, se retire de "l'amour est dans le pré"

Publié le 14/09/2012 - 17:58
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:39

A la demande expresse de Dany Moureaux sur lettre recommandée, la production annonce ce vendredi que les séquences tournées avec Dany seront supprimées du programme à partir de lundi. Vous n'aurez donc pas l'épilogue des frasques amoureuses de notre agriculteur du Haut-Doubs qui lui,  a bien consommé son divorce avec M6... 

télévision

"Je n'en peux plus, j'arrête tout, j'envoie une lettre recommandée pourdemander de ne plus diffuser les images de mon aventure. Je ne veux plus rien avoir à faire avec ces gens-là."  Dany est très en colère  après la diffusion de ses frasques amoureuses dans l'émission de M6. Il estime  que la production ne les montrent pas comme ils sont : "Ils montrent ce qu'ils veulent (...) Ils jouent avec nos vies (...) C'est très dangereux".

La production a reçu le courrier en recommandé et explique dans un communiqué qu'elle arrête, avec regret,  la diffusion des images tournées avec Dany. " FremantleMedia a pris ses dispositions pour supprimer dès lundi 17 septembre la présence de Dany Moureaux dans le programme (..) Jusqu’à présent, Dany Moureaux avait toujours renouvelé son souhait de faire partie du programme, avant, pendant et après l’enregistrement. FremantleMedia lui avait pourtant déjà proposé d’annuler sa participation à l’émission, contrairement à ce qu’il a pu prétendre dans différents médias, en tenant de surcroit des propos dont FremantleMedia a toujours mis en cause la véracité."

Dommage pour les téléspectateurs "qui suivaient les aventures de Dany Moureaux depuis de nombreuses semaines et qui ne pourront pas connaître le dénouement de son histoire."

Allez, on vit dit tout ! ... L'histoire avec Héléna va s'arrêter. Mais rassurez-vous, depuis, Dany a trouvé l'amour et il est très heureux ! 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Rassemblements familiaux : « À défaut de les interdire, il est clair qu’il faut les limiter » (Pr Limat, CHU de Besançon)

La deuxième vague de l'épidémie de Covid-19 est prévue dans deux à trois semaines dans le Département du Doubs comme au niveau national. Pendant cette période, les cartes sont entre les mains de la population pour éviter que les hôpitaux soient subermergés. Pour le Professeur Samuel Limat, président de la commission médicale d’établissement au CHU de Besançon, cela passe par une limitation du nombre de personnes qui se rassemblent et particulièrement les personnes fragiles.

Hommage à Samuel Paty : la maire d’Ornans invite les habitants à poser une bougie sur leur fenêtre

Isabelle Guillame a décidé de mettre les drapeaux de la mairie d'Ornans en berne jusqu'à la fin de la semaine. Ce mercredi 21 octobre 2020, jour d'hommage national, les conseillers observeront une minute de silence. La maire d'Ornans invite les habitants "à s’associer à cet hommage et à poser une bougie sur leur fenêtre dès ce soir".

Concours Toqués de la Morteau et saucisse de Morteau IGP 2020 : les résultats !

Le concours de cuisine Les Toqués de la Morteau, organisé dans le cadre des 10 ans de l'IGP, a vu s'affronter depuis le 30 septembre 40 participants venus de Bourgogne Franche-Comté. Le pitch : associer la saucisse de Morteau à un ou plusieurs produits locaux (Comté, Morbier, Cancoillotte, Époisses, Vin du Jura ou de Bourgogne) et créer "la recette qui fera l'unanimité". Découvrez les gagnants du concours...

Sondage – Respectez-vous la « règle de 6 » personnes maxi à table chez vous ?

SONDAGE • Parmi les nouvelles règles à respecter pour limiter la propagation de la Covid-19, le président de la République recommande la "règle de 6", c'est-à-dire de ne pas être plus de 6 personnes lors de rassemblements chez soi notamment lors de repas. Et vous, respectez-vous cette règle à la maison ? C'est notre sondage de la semaine...
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.16
couvert
le 22/10 à 3h00
Vent
2.33 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
81 %

Sondage