Don du sang : le Doubs, premier département à engager un partenariat avec l'EFS

Publié le 18/11/2014 - 16:20
Mis à jour le 18/11/2014 - 16:24

Claude Jeannerot, pre?sident du de?partement du Doubs et le Dr Pascal Morel, Directeur de l’EFS Bourgogne Franche-Comte? ont signe? ce mardi 18 novembre 2014, une convention qui fait de?sormais du De?partement du Doubs le premier de?partement de Bourgogne Franche-Comte? partenaire du don de sang, en apportant son soutien a? l’EFS BFC dans sa mission de collecte et de promotion du don de sang sur tout le territoire du de?partement. 

signature_convention_efs_18-11-2014-7_reduite.jpg
Claude Jeannerot, Pre?sident du De?partement du Doubs et le Docteur Pascal Morel, Directeur de l’EFS Bourgogne Franche-Comte? ©CD25 – Mélodie Pardonnet
PUBLICITÉ

Chaque anne?e en France pre?s d’1 million de malades est soigne? gra?ce au don de sang. Fide?liser les donneurs et de?velopper une politique active pour en recruter de nouveaux est un enjeu de?cisif pour satisfaire les besoins de chaque malade. En 2014, l’EFS Bourgogne Franche-Comte? doit donc recruter 17 000 nouveaux donneurs apportant ainsi une diversite? en groupes sanguins et phe?notypes. Pour re?pondre a? cet enjeu de sante? publique, l’EFS sollicite les e?lus locaux pour sensibiliser les habitants a? ce geste solidaire qui cre?e du lien social et sauve des vies. Favorable a? cette de?marche citoyenne, le De?partement du Doubs a souhaite? "intensifier son soutien de?ja? bien existant au don de sang, notamment dans le cadre d’un dispositif d’engagement citoyen". Il officialise donc cette de?marche en signant la convention de?partement partenaire du don de sang. 

Le Doubs, premier département de BFC à engager un partenariat avec l’EFS

Installe?s dans le quotidien des populations locales, les services du De?partement vont permettre de propager sur leur territoire les valeurs de solidarite?, de ge?ne?rosite?, d’altruisme et de be?ne?volat que ve?hiculent le don de sang afin de favoriser le passage a? l’acte de nouveaux donneurs.

La convention pre?voit de plusieurs moyens de communication tant aupre?s des habitants (mise a? disposition d’affiches et de?pliants sur le don de sang a? l’ho?tel du De?partement et

dans les maisons du De?partement ainsi que dans les centres me?dico-sociaux, insertion de de?pliants EFS dans les documents des colle?giens et aux nouveaux habitants du de?partement, information par les supports de communication du De?partement : magazine Vu du Doubs, site internet) qu’aupre?s des salarie?s de la collectivite? (cre?ation d’une rubrique de?die?e sur l’intranet, promotion de solutions de co-voiturage pour se rendre sur les collectes, envoi d’e-mailing aux salarie?s pour favoriser la promesse de don de sang ...). 

Le don de sang dans le Doubs

L’EFS propose une offre de collectes de sang tre?s dense dans le Doubs avec 64 lieux de collectes mobiles qui accueillent chacun chaque anne?e 4 a? 5 collectes et son site fixe de pre?le?vement de Besanc?on ouvert 5 jours par semaine. En 2013, ce sont donc 312 collectes mobiles qui ont e?te? organise?es sur tout le de?partement dont 32 en lyce?es et 23 en entreprises/collectivite?s. 23% des dons collecte?s en Bourgogne Franche-Comte? en 2013 proviennent des pre?le?vements dans le Doubs.

Le Doubs peut compter sur des donneurs tre?s fide?les qui reviennent re?gulie?rement mais comme dans toute la re?gion BFC, l’enjeu est le recrutement de nouveaux donneurs qui doivent repre?senter 20% des donneurs sur une anne?e. Or ce taux atteint seulement 16.5% dans le Doubs en 2013.

Le recrutement de nouveaux donneurs doit permettre de compenser les donneurs contre- indique?s de fac?on temporaire ou de?finitive et, pour re?pondre de manie?re efficace et adapte?e aux demandes des e?tablissements de sante?, d’enrichir le fichier donneur d’une diversite? en groupes sanguins.

En effet, au sein des diffe?rents syste?mes de groupes sanguins existants, le sang ne pre?sente pas les me?mes caracte?ristiques ; on distingue ainsi plusieurs centaines de typages diffe?rents. Le renouvellement de donneurs est donc crucial pour re?pondre aux enjeux de diversite? ge?ne?tique et traiter les patients de groupes sanguins de phe?notypes rares.

(Communiqué CG25 - EFS Franche-Comté)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le Pôle métropolitain Nord Franche-Comté, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté et leurs partenaires s’engagent dans un contrat local de santé

Le Pôle métropolitain Nord Franche-Comté, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté et leurs partenaires s’engagent dans un contrat local de santé

Le Pôle métropolitain Nord Franche-Comté, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté et leurs partenaires s’engagent pour la première fois dans un contrat local de santé (CLS) signé le 21 octobre 2019 à Montbéliard "pour mener des actions cohérentes et complémentaires déclinées au plus près des habitants."

5 conseils pour retrouver un poids santé cet automne avec Energy Slim et sans régime !

5 conseils pour retrouver un poids santé cet automne avec Energy Slim et sans régime !

Publi-info vidéo • Régulièrement, nous avons envie de perdre quelques kilos, mais sommes sceptiques quant à l’efficacité des régimes. Peut-être est-ce le bon moment pour se tourner vers Energy Slim ? Pour bien démarrer, Delphine Huet, partenaire Energy Slim installée Place de la Révolution à Besançon, nous prodigue 5 conseils pour retrouver un « poids santé ».

Monoxyde de carbone : 177 personnes intoxiquées en un an dans la région

Monoxyde de carbone : 177 personnes intoxiquées en un an dans la région

L'Agence Régionale de Santé met en garde contre les risques d'intoxication au monoxyde de carbone et donne des conseils de prévention ; car l'intoxication au monoxyde de carbone reste trop peu connue, elle qui est pourtant responsable de plusieurs centaines de morts en France chaque année. En Bourgogne Franche-Comté, presque 180 personnes ont été intoxiquées en un an.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.6
légère pluie
le 24/10 à 3h00
Vent
2.05 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
89 %

Sondage