Le directeur de la formation horlogère FTSH dément les propos d'un ancien élève

Publié le 17/07/2014 - 17:23
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:36

Le 12 juin 2014, nous avons publié un article concernant la formation FTSH à Besançon dans lequel Jérémy Jacquet nous fait part de ses commentaires très négatifs sur cette formation. Malgré le fait que nous ayons interviewé le directeur de la formation, Yannick Moricci, pour offir aux lecteurs les deux points de vue, ce dernier a souhaité utiliser son droit de réponse car il ne voyait pas apparaître « la moindre place pour notre défense. »

 ©
©

Droit de réponse

La réponse de Yannick Moricci :
"J'ai bien relu la diatribe de M. Jacquet Jérémy. Jérémy est un intermittent de la formation, un jour je viens, un jour je ne viens pas, le lendemain j'arrive en retard et je passe le plus clair de mon temps derrière mon téléphone.
Quant au financement, il n'a pas payé la moitié de sa formation. Le reste mensonge et diffamation.
Ce qui me vient à l'esprit, c'est une citation de Pierre Dac : "Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes fondamentaux de ceux qui feraient bien de la fermer avant de l'ouvrir." Coluche disait pratiquement la même chose.
Je vous joins également l'extrait d'une lettre adressée aux journalistes qui relaient ces diatribes. Je lui ai conseillé de ne pas l'envoyer."
Extrait de la lettre adressée aux journalistes :

"Je m'appelle U. A.*, j'ai galéré, comme beaucoup de personnes dans le Pays de Montbéliard, pour trouver une situation professionnelle stable.

Tout a changé pour moi quand un ami, stagiaire au GRETA à Delle ( comme plusieurs de ses collègues il effectuait un stage à la FTSH) m'a conseillé de rencontrer M. Moricci à la FTSH.

J'ai effectué un module de formation de base en horlogerie dont je garde un excellent souvenir.

J'ai ensuite effectué un stage au sein d'une grande entreprise horlogère suisse. Aujourd'hui j'y suis encore, ma vie a totalement changé.

Vous avez dernièrement reçu un groupuscule d'irresponsables manipulés par un formateur extravagant à la probité plus que douteuse (réf: article de l'ER du lundi 14 mars page Doubs).

Si un courrier a pu être signé par 6 ou 7 personnes, je peux vous assurer que ma lettre pourrait l'être par des dizaines de personnes. Le nombre de stagiaires ayant trouvé une "solution-emploi" à l'issue d'une formation à la FTSH est impressionnant au regard de la courte existence de cet organisme.

Très sincèrement je ne comprends pas ces personnes qui de surcroît "se tirent une balle dans le pied" dans le cadre leur recherche d'emploi, j'ai pu le vérifier au sein de mon entreprise.

Sachez que nous serons nombreux à soutenir la FTSH, ses formateurs et son président."

Sans commentaire complémentaire."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Livre élu 2024 : 3.500 élèves du Doubs exposent leurs créations à Besançon

Durant toute l’année scolaire 2023-2024, 3.500 élèves de Besançon et ses environs ont participé au Livre élu 2024. Après avoir lu et échangé, ils ont conçu des créations inédites qui seront présentées lors d’une exposition, du 19 juin au 3 juillet, à la Maison de quartier Grette-Butte.

27 écoles “ont fait, font ou feront l’objet de désamiantage” à Besançon

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

L’ENIL de Mamirolle finaliste du premier concours culinaire de la région

La remise des prix du premier concours régional "Tous à table" à destination des équipes de cuisine des lycées de Bourgogne-Franche-Comté a eu lieu ce mercredi 5 juin au lycée François Mitterrand à Château-Chinon en Bourgogne. Seul représentant comtois, l’ENIL de Mamirolle a été devancé par les lycées bourguignons. 

Classement QS World : l’Université de Franche-Comté progresse au classement mondial

Dans un communiqué du 6 juin 2024, l’université de Franche-Comté indique qu’elle fait partie des rares universités françaises à progresser cette année dans le prestigieux classement qui distingue 1.500 établissements à travers le monde et parmi lesquels figurent seulement 35 français.

Derrière le lion, le réseau des Alumni comtois…

PUBLI-INFO • Parce que nous avons besoin de liens durables dans une société en pleine mutation, découvrez la plateforme digitale innovante que l’université de Franche-Comté a souhaité mettre à la disposition de ses étudiants, anciens et actuels et ses partenaires, un outil utile, performant et à la pointe de l'innovation. D’ores et déjà, il a rapproché des milliers de membres et a développé leurs échanges professionnels.

Parcoursup : Ouverture de la phase d’admission ce jeudi 30 mai

La phase d’admission Parcoursup débutera ce jeudi 30 mai à 19h pour les 945.000 candidats qui ont validé au moins 1 vœu dans l'enseignement supérieur sur Parcoursup. La plateforme sera disponible en mode consultation dans un premier temps puis plus tard dans la soirée, les élèves pourront répondre aux propositions d’admission.

Groupes de niveau au collège : les parents d’élèves de Valdahon appellent à manifester

Le mercredi 29 mai 2024, les parents d’élèves du collège Edgar Faure de Valdahon appellent les autres parents à ne pas mettre leurs enfants au collège en vue d'une action "collège mort". La raison ? Montrer leur indignation face au fait que les élèves des classes de 6ème et 5ème seront triés par groupe de niveau dès la rentrée prochaine. Une manifestation est prévue dans la matinée du mercredi 29 mai.

À Sancey, une action “collège mort” pour dénoncer les groupes de niveau

Une action "collège mort" aura lieu au collège Henri Fertet de Sancey mercredi 29 mai 2024. Les parents d’élèves sont invités à ne pas envoyer leurs enfants au collège ce jour-là  et à se rassembler devant l’établissement à 10h. Une journée nationale de mobilisation contre la réforme du "choc des savoirs" aura également lieu le samedi 25 mai à 10h30 à Besançon. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.55
légère pluie
le 19/06 à 3h00
Vent
1.1 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
92 %