Du nouveau du côté de l'assurance maladie des frontaliers...

Publié le 05/06/2014 - 14:53
Mis à jour le 05/06/2014 - 17:28

De nouveaux aménagements ont été obtenus, ce jeudi 5 juin, dans la mise en œuvre de la réforme de l’assurance maladie des frontaliers, notamment dans la prise en charge des soins courants effectués en Suisse.

downloads5.jpg
©
PUBLICITÉ

Désormais, les frontaliers actifs peuvent be?ne?ficier de soins ambulatoires non urgents en Suisse, hors hospitalisation, sans autorisation pre?alable de la CPAM. Ces soins seront rembourse?s, soit sur la base suisse, soit sur la base franc?aise explique Jean-François Besson, secrétaire général du Groupement transfrontalier européen.

Lorsque le frontalier programme un soin courant en Suisse aupre?s de son me?decin, en marge de son travail (c’est-a?-dire pendant sa semaine de travail), les remboursements se feront par la CPAM de la me?me manie?re que pour les soins urgents ou ne?cessaires pendant le se?jour. Il s’agit la? d’une tole?rance accorde?e aux frontaliers actifs et inscrite dans la circulaire.

Le Groupement transfrontalier europe?en a ne?gocie? cette solution avec le gouvernement français « pour re?pondre, a? la saturation des praticiens en France, a? l’absence de me?decins sur certaines zones, aux habitudes me?dicales de certains en Suisse, a? la demande de nombreux frontaliers actifs dans le domaine me?dical et qui consultent sur leur lieu de travail ».

Lors des pre?ce?dentes ne?gociations, le Groupement transfrontalier européen a obtenu les re?sultats suivants :

  • Une e?che?ance d’un an pour basculer a? la Se?curite? sociale.
  • La poursuite des soins entame?s en Suisse pour les soins lourds, avec un remboursement sur la base des tarifs suisses.
  • Un taux pre?vu a? l’origine (2002) a? 13.5% que nous avons ne?gocie? a? 8% et qui demeure depuis juin 2002. Nous avons demande? que ce taux passe a? 6% a? partir de la re?forme. Le Gouvernement nous l’a accorde? uniquement pour la pe?riode transitoire (01/06/2014 au 31/12/2015). Il sera de nouveau de 8% de?s le 1er janvier 2016.
  • Double abattement de 9 534 euros en cas de couple frontalier. 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

C’est l’enjeu de recherches menées depuis dix ans déjà par le Professeur Olivier Adotévi et l’UMR 1098 Inserm/EFS/UFC de Besançon. L’équipe qu’il dirige a mis en place un vaccin thérapeutique anti-cancer universel, et non préventif,  appelé UCPVax, breveté en 2012. Les premiers essais cliniques ont été engagé depuis la fin de l'année 2016 au CHRU de Besançon

Canicule : les températures continuent de grimper, ce week-end devrait être tout aussi chaud

Canicule : les températures continuent de grimper, ce week-end devrait être tout aussi chaud

La Franche-Comté est toujours en alerte orange canicule ce mercredi 26 juin 2019. Les prévisions se confirment : il fait déjà 37°C à l'ombre (et plus chaud encore dans les grandes villes, jusqu'à 40°C) et la température n'est toujours pas à son maximal, atteint vers 17h cet après-midi. La chaleur devrait continuer au moins jusqu'à dimanche.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.89
partiellement nuageux
le 20/07 à 3h00
Vent
1.15 m/s
Pression
1014.09 hPa
Humidité
86 %

Sondage