Éducation : Annie Genevard dénonce le recrutement intensif des enseignants

Publié le 10/11/2016 - 16:50
Mis à jour le 12/11/2016 - 08:07

La députée-maire Les Républicains de Morteau a publié ce jeudi 10 novembre 2016 un communiqué de presse dans lequel elle dénonce le recrutement au rabais des enseignants. L’élu explique que l’état admet des candidats avec des moyennes de 6/20 au concours.

cassemblee_nationale-2014_a_inscrire_en_cas_dutilisation.jpg
© DR
PUBLICITÉ

La rentrée « merveilleuse » annoncée par la ministre de l’Education, Najat Vallaud Belkacem, ne convient pas à l’idée que se faisait Annie Genevard, la députée-maire de Morteau et également déléguée à l’éducation pour Les Républicains.

Des admissions avec 6/20 de moyenne

L’élue LR affirme qu’il est difficile de recruter des enseignants notamment dans les matières comme les mathématiques, le français ou les langues. D’ailleurs selon Annie Genevard, des candidats sont admis au concours avec 6/20 de moyenne. De plus, lorsque des postes sont manquants, le gouvernement fait appel à des personnels contractuelles qui seraient « non qualifiés et recrutés sur la base d’un entretien après parfois avoir répondu à une petite annonce« .

Pour la députée-maire de Morteau, ce recrutement intensif est le résultat de la promesse du président, François Hollande, de créer 60 000 postes.

 « C’est une politique dévastatrice »

Selon Annie Genevard « une telle politique est dévastatrice pour nos enfants qui sont les premiers sacrifiés« . « L’enseignant devrait maîtriser lui-même le socle de connaissances qu’il est censé enseigner car le nivellement par le bas contribue à la perte de confiance des parents en un service public de l’Education nationale qui se dégrade » conclut  l’élue. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.29
légère pluie
le 21/05 à 0h00
Vent
1.72 m/s
Pression
1013.75 hPa
Humidité
98 %

Sondage