"En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique"... Le livre

Publié le 18/07/2014 - 17:17
Mis à jour le 19/07/2014 - 09:59

Bernadette Groison est syndicaliste et enseignante. Elle a décidé une bonne fois pour toutes d'en finir avec les idées reçues que tous ceux qui ne travaillent pas dans la fonction publique ont tendance à répéter... "Ils sont payer à rien foutre", "Ils font grève pour un oui, pour un non", "c'est la faute aux fonctionnaires" etc. C'est pourquoi elle a écrit un livre dans lequel elle démonte 83 idées "fausses" sur les fonctionnaires et la fonction publique "pour tordre le coup aux clichés et rétablir la vérité".

en_finir_avec_les_idees_fausses_sur_les_fonctionnaires_et_la_fonction_publique_web.jpg
©

Présentation du livre

"Plus la crise économique et sociale se prolonge, plus les discours divisant les citoyens se multiplient. Alors que la croissance est en panne, que l'on parle beaucoup du déficit public, on entend dire que ce serait « la faute des fonctionnaires ». Les agents de la fonction publique de l'État (et particulièrement les enseignants et les personnels de l'éducation), ceux des collectivités territoriales et des hôpitaux, qui représentent au total plus de 5 millions de personnes en France, seraient « trop nombreux », « pas assez efficaces ». Ils seraient « mieux payés que les salariés du privé », « préservés de la précarité » et « privilégiés grâce la garantie de l'emploi » dont ils bénéficient. L'État et les collectivités qui les emploient seraient un « millefeuille indigeste responsable du gaspillage des deniers publics ».

Comment stopper la propagation de ces poncifs aussi inexacts que nocifs ? Qui sait ce qu’est un fonctionnaire ? Que sait-on des agents précaires ? Comment et combien sont-ils payés ? Où travaillent-ils ? Comment sont-ils recrutés ? Services publics, fonction publique, n’est-ce pas un peu la même chose ? Qui sait qu’un fonctionnaire sur cinq n’a pas la sécurité de l’emploi, que l’on peut travailler dans la fonction publique et vivre en-dessous du seuil de pauvreté, qu’au même niveau d’études, un professeur gagne 30 % de salaires en moins qu’un ingénieur dans le privé… et que la société a besoin de l’investissement public pour préparer un avenir du bien vivre pour tous…" 

Bernadette Groison a écrit ce livre pour répondre à 83 questions de ce type, "fournir une réponse argumentée aux campagnes de dénigrement des fonctionnaires, au « fonctionnaire bashing » et pour rétablir des vérités - sans complaisance et sans masquer les réalités, en s'appuyant sur des sources précises et fiables. Car si l’on tient à la fonction publique, il faut savoir l’expliquer telle qu’elle est, parler des fonctionnaires tels qu’ils sont." 

  • Petit (176 pages), édité dans un format poche au prix accessible de 5 €, ce livre est édité par Les Éditions de l’Atelier, en partenariat avec La Fédération syndicale unitaire (FSU),deuxième organisation syndicale de la fonction publique de l’État, et première fédération de l'éducation nationale.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Un vase « exceptionnel » découvert dans les fouilles d’Autun

Un vase "exceptionnel" en verre ouvragé de la fin de l'époque romaine a été mis au jour à Autun en Saône-et-Loire lors des fouilles des 230 sépultures d'une importante nécropole, a annoncé vendredi 13 novembre 2020 l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap).

La Rodia « met le paquet » pour continuer de faire vivre les musiques actuelles à Besançon

VIDEOS • Le deuxième confinement est en cours et La Rodia n'a pu rouvrir ses portes au public que pour quelques courtes soirées au début de l'été. Mais que se passe-t-il à l'intérieur ? Le public n'y a pas accès, pour autant, c'est une véritable fourmilière ! Entretien le 12 novembre dernier avec Manou Comby, directeur de la structure et Simon Nicolas, chargé de communication.

A Besançon, la Nuit européenne des musées se fera quand-même… mais en ligne

#NuitDesMuséesChezNous • Dans le contexte de la reprise de l'épidémie de Covid-19 et du reconfinement, l'édition 2020 de la Nuit européenne des musées n'aura pas lieu dans sa forme habituelle. La manifestation est certes maintenue pour le samedi 14 novembre, mais elle est rebaptisée "La Nuit des musées numériques" ou #NuitDesMuséesChezNous. Les musées du Centre de Besançon, musée du Temps et musée des beaux-arts et d’archéologie seront "ouverts" au public en manque de culture et de découverte, dès la tombée de la nuit...

Envie de bouquiner ? Lancement du « click and collect » dans les bibliothèques municipales de Besançon

Fermées jusqu’à nouvel ordre en raison du confinement et de la crise sanitaire, les bibliothèques municipales proposeront un service de prêt à emporter en "click and collect" à partir du vendredi 6 novembre 2020 à 14h… dans le respect des mesures sanitaires, bien sûr !
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.35
couvert
le 01/12 à 18h00
Vent
0.71 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
98 %

Sondage