Faudot, candidat à la présidentielle (MRC) veut non pas "baisser mais répartir le temps de travail"

Publié le 22/04/2016 - 14:24
Mis à jour le 22/04/2016 - 14:24

Le candidat du MRC à la présidentielle Bastien Faudot veut "non pas baisser mais répartir le temps de travail" sur toute la
population en situation de travailler en France via un transfert social et fiscal massif des entreprises sur les ménages.

img_6437.jpg
© damien poirier
PUBLICITÉ

« L’enjeu n’est pas de baisser mais de répartir le temps de travail. L’idée est que ce soit à salaire égal et sans remise en cause de la compétitivité des entreprises », a dit le jeune candidat du Mouvement républicain et citoyen créé par Jean-Pierre Chevènement – qui l’a quitté depuis.

« La France va travailler davantage mais les gens vont travailler moins »

Pour contrer une augmentation du chômage qu’il qualifie de « structurelle » en période de révolution technologique, il affirme que « le problème n’est pas de travailler plus ou moins individuellement mais de répartir la moyenne de 37 heures par semaine, qui est la moyenne française, sur l’ensemble de la population active et non sur ceux qui sont effectivement au travail ». « La France va travailler davantage mais les gens vont travailler moins », dit le jeune conseiller départemental du Territoire de Belfort qui a annoncé sa candidature début février.

« Il ne s’agit pas d’opposer les patrons aux salariés mais les pauvres aux riches »

Dans cette perspective, M. Faudot envisage un financement par une « vraie flexi-sécurité », avec des horaires de travail plus souples mais surtout un transfert des cotisations sociales payées par les entreprises (parts patronale et salariale) pour les branches maladie et famille vers les ménages, les entreprises continuant à prendre en charge la maladie professionnelle, les retraites et le chômage.

« Il ne s’agit pas d’opposer les patrons aux salariés mais les pauvres aux riches », déclare le candidat qui entend faire basculer « environ 200 milliards d’euros » de cotisations sociales en impôt sur les ménages. Il souhaite dans ce but créer un « impôt universel sur le revenu » qui fusionnera l’impôt sur le revenu et la CSG. Selon lui, le temps de travail individuel baissera et, sans les cotisations, les salaires augmenteront mécaniquement. Il compte également sur le retour à l’emploi de nombre de chômeurs.

M. Faudot a en outre assuré disposer déjà de près de la moitié des 500 signatures nécessaires à sa candidature en 2017.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

publi-info • Le centre de sports indoor Play Arena propose une offre unique à Besançon : 3 terrains de football, 4 terrains de badminton et 2 courts de squash sur une surface de plus de 2 800 m2. C’est aussi un complexe aménagé pour l’accueil des séminaires d’entreprises et team building.

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Publi-info • Peugeot Saveurs SNC conçoit et fabrique à Quingey nombre de produits qui prennent place sur nos tables, dont les célèbres moulins Peugeot et des accessoires dédiés à la dégustation du vin. Cette année, du 21 au 23 juin, la manufacture organise sa première grande braderie autour de ses fabrications.

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Installé à  Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône, le fabricant de meubles en kit a été placé à sa demande en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Huit élus ont décidé de se mobiliser. A leur initiative, une réunion se tiendra prochainement à Bercy.

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le 2 mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert "Beaux Art" au centre-ville de Besançon. La case de Sophie, propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.8
légère pluie
le 19/06 à 21h00
Vent
2.03 m/s
Pression
1013.52 hPa
Humidité
95 %

Sondage