Alerte Témoin

Fonds européens : quels ont été les projets sélectionnés depuis 2017 pour le Doubs ?

Publié le 04/03/2018 - 14:30
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:35

350 projets ont été sélectionnés en Bourgogne-Franche-Comté sur l'ensemble des programmes depuis 2017 pour bénéficier des fonds européens. Ces derniers se répartissent entre le FEDER (fonds européen de développement régional) orienté sur la croissance et l’emploi, le FEADER (fonds européen agricole et de développement rural) pour l’agriculture et le développement rural, le FSE (fonds social européen) pour le volet formation professionnelle et le programme Interreg dédié à la coopération France-Suisse.

1-dsc_7766.jpg
©Alexane Alfaro

Voici les principaux projets choisis pour recevoir des fonds de la part du FEDER et FSE :

Le projet MIMEDI 

coût du projet : 13,6 millions d’euros - FEDER : 10 211 026 euros 

Dans le domaine de la recherche, le projet MIMEDI – Microtechniques pour les Médicaments Innovants - associe dix partenaires (six entreprises privées, trois partenaires académiques et un organisme de transfert). Ils développent une nouvelle filière de médicaments innovants, issus du "vivant" (cellules médicaments), permettant des perspectives et des stratégies nouvelles de traitement en alternative ou en complément aux traitements par voie chimique.
À quoi sert le projet ? "L’enjeu est double. D’un point de vue process, il s’agit de valider un bio-réacteur modulaire, sorte de mini salle blanche autonome pouvant s’adapter à tout type de laboratoire en limitant les coûts de fabrication et en étant au plus près du patient. D’un point de vue produit, il s’agit de développer des médicaments jusqu’au protocole de demande d’autorisation d’essai clinique", est-il précisé.

CFA Vauban

Coût du projet : 129 548 euros- FSE : 64 774 euros 

Le CFA Vauban (du bâtiment) bénéficie d’une aide pour améliorer la qualité des formations des apprentis avec notamment la mise en place d’une action de soutien aux enseignements généraux (mathématiques et français) qui s’adressera à des groupes restreints (moins de huit apprentis) en plus des heures de cours normales. Ce dispositif concernera environ 280 apprentis.

La SAS Hadoro et les ateliers liés aux articles connectés 

La SAS Hadoro est spécialisée dans l’habillage personnalisé haut de gamme d’articles connectés (téléphones, coques, étuis…). Après avoir connu un développement rapide et avoir fait appel à la sous-traitance, l’entreprise souhaite aujourd’hui internaliser le processus de production et installe une unité de production aux Auxons. L’investissement est structuré autour de trois ateliers : atelier maroquinerie/gainerie, atelier mécanique et atelier démontage / remontage SAV des appareils. 

  • Coût du projet : 551 274 euros - FEDER : 110 254 euros 
  • Ce projet fait partie des premiers sélectionnés sur l’année 2018 parmi 20 autres (montant global FEDER programmé en février 2018 : 6 667 699 euros).
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Bourgogne Franche-Comté se mobilise pour son tourisme

Confinement • Qui dit confinement dit #restezChezVous. Le tourisme est un des premiers secteurs à pâtir de la crise sanitaire. Consciente de cette problématique, la région Bourgogne Franche-Comté a décidé de décliner un plan de soutien en trois axes : aide financière immédiate, information des professionnels et préparation d'un plan de relance.

Crise économique du coronavirus : BGE Franche-Comté s’engage auprès des Travailleurs indépendants

Dans le contexte sanitaire actuel et au vu des conséquences sur les petites entreprises suite au confinement entamé depuis le 17 mars 2020, le réseau BGE en lien avec Le Ministère du Travail a missionné les BGE sur les territoires pour qu’elles apportent aide et conseils aux travailleurs indépendants les plus fragiles.

Agriculture et Covid-19 : « il faut bâtir des filières locales équitables »

Suite à l’arrêt d’une grande partie de la restauration collective et commerciale hors domicile et l’interdiction d’un grand nombre de marchés, une forte augmentation des volumes des denrées alimentaires vendues par la grande distribution aux ménages a été constatée. La confédération paysanne s'inquiète.

Les techniciens d’Enedis mobilisés durant le confinement : déjà plus de 1.000 interventions

Comme lors de la mobilisation pour les aléas climatiques, les équipes d'Enedis (ex ERDF),  en charge du réseau et de la distribution d'électricité, sont sur le terrain. Sur les territoires Alsace et Franche-Comté, 350 salariés sont mobilisés dans le cadre du service essentiel, 24h/24 et sept jours sur sept.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.04
ciel dégagé
le 05/04 à 0h00
Vent
2.57 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
69 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune