Fonds européens : quels ont été les projets sélectionnés depuis 2017 pour le Doubs ?

Publié le 04/03/2018 - 14:30
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:35

350 projets ont été sélectionnés en Bourgogne-Franche-Comté sur l'ensemble des programmes depuis 2017 pour bénéficier des fonds européens. Ces derniers se répartissent entre le FEDER (fonds européen de développement régional) orienté sur la croissance et l’emploi, le FEADER (fonds européen agricole et de développement rural) pour l’agriculture et le développement rural, le FSE (fonds social européen) pour le volet formation professionnelle et le programme Interreg dédié à la coopération France-Suisse.

1-dsc_7766.jpg
©Alexane Alfaro

Voici les principaux projets choisis pour recevoir des fonds de la part du FEDER et FSE :

Le projet MIMEDI 

coût du projet : 13,6 millions d’euros - FEDER : 10 211 026 euros 

Dans le domaine de la recherche, le projet MIMEDI – Microtechniques pour les Médicaments Innovants - associe dix partenaires (six entreprises privées, trois partenaires académiques et un organisme de transfert). Ils développent une nouvelle filière de médicaments innovants, issus du "vivant" (cellules médicaments), permettant des perspectives et des stratégies nouvelles de traitement en alternative ou en complément aux traitements par voie chimique.
À quoi sert le projet ? "L’enjeu est double. D’un point de vue process, il s’agit de valider un bio-réacteur modulaire, sorte de mini salle blanche autonome pouvant s’adapter à tout type de laboratoire en limitant les coûts de fabrication et en étant au plus près du patient. D’un point de vue produit, il s’agit de développer des médicaments jusqu’au protocole de demande d’autorisation d’essai clinique", est-il précisé.

CFA Vauban

Coût du projet : 129 548 euros- FSE : 64 774 euros 

Le CFA Vauban (du bâtiment) bénéficie d’une aide pour améliorer la qualité des formations des apprentis avec notamment la mise en place d’une action de soutien aux enseignements généraux (mathématiques et français) qui s’adressera à des groupes restreints (moins de huit apprentis) en plus des heures de cours normales. Ce dispositif concernera environ 280 apprentis.

La SAS Hadoro et les ateliers liés aux articles connectés 

La SAS Hadoro est spécialisée dans l’habillage personnalisé haut de gamme d’articles connectés (téléphones, coques, étuis…). Après avoir connu un développement rapide et avoir fait appel à la sous-traitance, l’entreprise souhaite aujourd’hui internaliser le processus de production et installe une unité de production aux Auxons. L’investissement est structuré autour de trois ateliers : atelier maroquinerie/gainerie, atelier mécanique et atelier démontage / remontage SAV des appareils. 

  • Coût du projet : 551 274 euros - FEDER : 110 254 euros 
  • Ce projet fait partie des premiers sélectionnés sur l’année 2018 parmi 20 autres (montant global FEDER programmé en février 2018 : 6 667 699 euros).
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Le Groupe F3C, au contact des particuliers, au service des entreprises et des collectivités

PUBLI-INFO • Ancré dans le territoire franc-comtois depuis 1926, le Groupe F3C, dont le siège est à Baume-les-Dames, est le spécialiste de la distribution de carburants et de combustibles de chauffage pour les entreprises, les particuliers et les collectivités. Aujourd'hui, l'entreprise familiale, devenue un acteur majeur de la distribution multi-énergie en Franche-Comté et en France, étoffe sa gamme de produits pour proposer notamment de l'électricité et des biocarburants…

Jura : des mesures exceptionnelles pour les entreprises

Afin de tenir compte du contexte sanitaire actuel et des mesures récemment prises par le Gouvernement, notamment le passage du département du Jura en zone d’urgence sanitaire avec couvre-feu, l’Urssaf Franche-Comté met en place des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises et les travailleurs indépendants concernés, apprend-on ce 23 octobre 2020.

Fraude à la carte bancaire et crise sanitaire : les consommateurs font toujours plus les frais de fraudes

Alors que les paiements par carte bancaire "sans contact" et par internet se sont imposés avec la crise sanitaire comme des mesures barrières pour freiner la progression de la Covid-19, l’UFC-Que Choisir rend publique une enquête exclusive qui montre que 30 % des fraudes ne sont pas remboursées par les banques. En conséquence, et devant le risque accru d’escroqueries, l’association saisit les pouvoirs publics pour obtenir enfin le plein respect des droits des consommateurs, apprend-on dans un communiqué du 22 octobre 2020.

L’opticien Atol s’installe pour la première fois dans le Grand Besançon !

PUBLI-INFO • Depuis mercredi 7 octobre 2020, un nouvel opticien s'est installé sur la zone commerciale Valentin sur une surface de 180 m2 : il s'agit d'Atol, mon opticien. Cette enseigne n'existait pas encore dans le Grand Besançon. Bertrand Andriot et son équipe vous accueillent et vous conseillent pour habiller vos yeux selon vos besoins et vos envies.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.24
légère pluie
le 26/10 à 21h00
Vent
2.37 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
97 %

Sondage