Alerte Témoin

Gaz : l'Assemblée nationale autorise le gouvernement à programmer la fin des tarifs réglémentés

Publié le 08/10/2018 - 15:23
Mis à jour le 08/10/2018 - 15:23

L'Assemblée nationale a autorisé vendredi le gouvernement à programmer l'extinction du tarif réglementé de vente (TRV) du gaz naturel au 1er juillet 2023, au grand dam de l'opposition qui réclamait au préalable une étude d'impact sur le sujet.

gaz_005.jpg
© archives carvy

Le projet de loi Pacte, examiné en première lecture, habilite le gouvernement "à légiférer par ordonnance en matière de tarifs du gaz et d'électricité". Cela fait suite à une décision du Conseil d'Etat qui, en juillet 2017, les avait jugés contraires au droit européen. "Nous avons une injonction à nous mettre en conformité avec le droit de l'Union européenne (...) Il s'agit d'aller vite en la matière", a expliqué la secrétaire d'Etat à l'Économie et aux Finances Delphine Gény-Stephann.

Une fois la loi promulguée, le gouvernement aura six mois pour prendre des ordonnances. L'opposition, de gauche comme de droite, a vivement protesté contre cet article introduit par le gouvernement via un amendement en commission. "Cette mesure d'habilitation du gouvernement n'a rien à faire dans le projet de loi Pacte", a affirmé l'élu communiste Pierre Dharréville, en fustigeant une "attaque en règle" contre les tarifs du gaz et de l'électricité. Le député des Bouches-du-Rhône craint une explosion des tarifs avec des conséquences sur les populations les plus précaires.

"On touche à l'essentiel en ce qui concerne la vie quotidienne de nos concitoyens" mais "on ne peut pas le faire de façon aussi légère", a renchéri l'élu LR Daniel Fasquelle, en dénonçant non pas un cavalier législatif mais "une charge de cavalerie".

Pour les deux groupes, cette question aurait mérité un "débat à part entière" et une étude d'impact préalable. "Celle-ci sera faite dans le cadre de l'ordonnance", a précisé la secrétaire d'Etat.

Depuis l'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz ont le choix entre les tarifs réglementés de l'ancien monopole et les prix de marché, proposés tant par Engie que par ses concurrents.

Selon le dernier pointage de la Commission de régulation de l'Energie (CRE), il reste en France plus de 4,5 millions de foyers au TRV gaz. Ces tarifs sont appliqués essentiellement par Engie (ainsi que par les entreprises locales de distribution), qui propose aussi des offres de marché à prix libres.

Les députés ont achevé vendredi soir l'examen du projet de loi Pacte qui fera l'objet d'un vote solennel mardi.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Le marché automobile français continue de se redresser en juillet, aidé par les mesures de soutien

Les immatriculations de voitures particulières neuves en France ont progressé de près de 4% en juillet, a annoncé samedi le comité des constructeurs CCFA, se félicitant que les mesures de soutien déployées par le gouvernement en faveur du secteur "aient bien fonctionné". Si le groupe  Renault affiche de très bon chiffres (+33%), PSA est en recul de 5 %.

Comme un nouveau souffle chez le concessionnaire Savy à Besançon

PUBLI-INFO • Depuis le 1er juillet 2020, Jérôme Pruvot et Régis Guillon sont arrivés chez le concessionnaire Savy à Besançon. Respectivement directeur général et responsable commercial de Savy Franche-Comté, ces deux passionnés d'automobile qui en ont fait leur métier ont pour objectif de donner un nouveau souffle à la concession. L'occasion d'aborder les nouveautés BMW, Mini et BMW Motorrad.

Vrabiloc, une épicerie ambulante de produits en vrac, bio et locaux sillone le Grand Besançon…

Après avoir travaillé dans la restauration, Alexandra, 38 ans, a décidé de se mettre à son compte en septembre 2019 en ouvrant une épicerie itinérante dans le Grand Besançon : Vrabiloc. Son concept : proposer des produits locaux et artisanaux, frais ou sec et sans déchet. Le truc en + de son épicerie : elle est 100% autonome grâce à des panneaux solaires. Interview.

L’allocation de rentrée scolaire, majorée de 100€, sera versée le 18 août

Majorée "exceptionnellement" de 100 euros cette année, en raison "des conséquences sociales de la crise épidémique", elle sera versée le 18 août en Métropole, indique le ministère de la Santé et des Solidarités mercredi 29 juillet. Plus de trois millions de familles aux revenus modestes devraient en bénéficier cette année.

Bourgogne Franche-Comté : le taux de chômage bondit au 2e trimestre

Au deuxième trimestre 2020, en Bourgogne-Franche-Comté, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit en moyenne sur le trimestre à 151 610. Ce nombre augmente de 27,9 % sur le trimestre (soit +33 070 personnes) et de 22,6 % sur un an. En France métropolitaine, ce nombre augmente de 24,5 % ce trimestre (+22,7 % sur un an). Découvrez les chiffres département par département en Bourgogne Franche-Comté.

Besançon : le festival du BBRBU, prévu début septembre 2020, est reporté

L'association des Bars Boîtes et Restos de Besac Unis (BBRBU) prévoyait la création d'un festival en plein centre-ville de Besançon les 4, 5 et 6 septembre prochains pour permettre à l’ensemble des établissements adhérents de "générer d’urgence la trésorerie". Malheureusement, La Rêv'olution du BBRBU est reportée ultérieurement suite à une décision prise en préfecture le 21 juillet.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     18.34
    légère pluie
    le 03/08 à 15h00
    Vent
    1.64 m/s
    Pression
    1013 hPa
    Humidité
    89 %

    Sondage