Alerte Témoin

Jean-Luc-Mélenchon répond à Joseph Pinard sur France Inter

Publié le 14/05/2012 - 16:56
Mis à jour le 14/05/2012 - 19:59

L’historien bisontin Joseph Pinard a posé une question ce lundi matin à Jean-Luc Mélenchon invité de Patrick Cohen sur France Inter.

"Patrick Cohen donne la parole à Joseph de Besançon.

Joseph Pinard : Quand M. Mélenchon a lancé son Parti de Gauche, il a pris pour modèle Die Linke en Allemagne. Or Die Linke vient de subir trois cinglants échecs successifs. Dans la Sarre, le 25 mars, perte de 5 points, le SPD en gagne autant. Dans le Schleswig-Holstein le 6 mai, l’Humanité a parlé d’un « terrible revers » et hier en Rhénanie, même chose. Aux yeux de Monsieur Mélenchon, Die Linke devait prendre la place d’une social-démocratie discréditée. C’est l’inverse qui se produit. Qu’en pense-il ?

Patrick Cohen : Merci Joseph pour cette question documentée. Jean Luc Mélenchon …

Jean Luc Mélenchon : Est-ce Joseph Pinard que j’ai le bonheur d’entendre ?

Joseph Pinard : Tout à fait

Jean Luc Mélenchon : Voilà bonjour Joseph. Il s’agit de l’empereur Joseph Pinard, ancien conseiller général socialiste de Besançon qui est un personnage, un historien très pointu et un grand socialiste donc j’ai beaucoup de bonheur à le saluer. Alors donc Joseph est traditionnellement un social-démocrate lié au socialisme qui est passé de la démocratie chrétienne à la sociale démocratie. Mais dans la région, ce sont des combattants. Donc, Joseph, regarde bien la situation. J’ai gagné 4 millions de voix, c’est-à-dire qu’entre le dernier vote national que nous avons eu aux élections européennes et le vote présidentiel, le Front de gauche a gagné plus de 3 millions de voix. Au total nous arrivons à au moins 4 millions. Nous sommes donc une force nouvelle et ascendante.

Et Joseph sait mieux qu’un autre que les forces politiques nouvelles naissent de synthèses idéologiques nouvelles et nous, nous avons fait la synthèse entre le vieux mouvement ouvrier, entièrement notamment pour le sociaux-démocrates, bâti sur l’idée qu’on partageait les fruits de la croissance, c’est-à-dire qu’on ne partage pas la nature du gâteau au départ ; on prend sur ce qui va venir en plus et on le partage. Cette vieille idée au fond productiviste, la logique de la gauche, nous l’avons marié avec l’écologie politique et les idées nouvelles que nous portons comme la planification écologique, en même temps que la règle verte et le projet de 6eme République sont un véritable renouveau stratégique pour la gauche. Et je crois que d’une certaine manière cela a été entendu. Nous sommes une force ascendante.

A l’inverse, Die Linke qui a été un modèle pour nous, je ne veux pas dire le contraire, et en particulier Oskar Lafontaine, social-démocrate comme toi au départ, lui n’a jamais été de la tradition du socialiste jacobin et républicain des Français. Et bien cette force a aujourd’hui de très grandes difficultés. Il faut se demander pourquoi. Je crois que leur erreur – ils en ont quand même commis quelques-unes – c’est d’avoir voulu à tout prix faire un parti unifié au lieu de faire un front comme nous venons de le faire en France, c’est-à-dire qui permet à la fois de faire valoir la diversité et de faire valoir l’énergie du rassemblement. Donc oui Die Linke est en grande difficulté et il va falloir qu’ils procèdent à un renouveau idéologique beaucoup plus profond que ce qu’ils n’ont fait jusqu’à présent, dans la tradition sociale-démocrate finalement. Ils ont été les Monsieur Plus de la sociale démocratie allemande. Nous, nous ne sommes pas les Monsieur Plus du Parti Socialiste Français, nous sommes autre chose, une autre force politique qui a une cohérence idéologique.

Voilà Joseph, j’ai été heureux de t’entendre et j’invite tout le monde à lire tes œuvres parce que c’est magnifique même si tu n’es pas d’accord avec moi et que des fois tu me le dis très et trop vigoureusement".

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

EN DIRECT | Point de situation sur la stratégie de la France pour faire face au #COVID19.

EN DIRECT | Les Français se posent des questions et nous leur devons la plus grande transparence. Avec Olivier Veran, nous faisons le point sur la stratégie de la France pour faire face au #COVID19. Suivez notre présentation en direct :

Publiée par Édouard Philippe sur Samedi 28 mars 2020

Coronavirus : Edouard Philippe s’exprime en direct ce samedi

Le Premier ministre donne une conférence de presse ce samedi 28 mars 2020 aux côtés du ministre de la Santé Olivier Véran.

Le G20 en sommet d’urgence sur le coronavirus qui « menace l’humanité entière »

Les dirigeants des pays les plus industrialisés de la planète se réunissent en urgence ce jeudi 26 mars 2020 pour tenter d'apporter une réponse coordonnée à la pandémie de coronavirus qui "menace l'humanité entière", selon l'ONU, malgré des mesures de confinement sans précédent affectant plus de trois milliards de personnes.

Confinement à Besançon : entretien avec Jean-Louis Fousseret 

Coronavirus •

Le maire de Besançon insiste :  "La meilleure protection, c'est le confinement". Un peu moins d'une semaine après la décision de confiner la population, Jean-Louis Fousseret balaie l'ensemble des sujets liés à la crise sanitaire. Envisage-t-il un couvre-feu ? Commet s'organise la municipalité ? Quelle réponse aux policiers municipaux qui réclament des masques ? Quelle est la situation à Besançon ? Le maire a répondu à nos questions…

L’Assemblée vote l’article clé sur l’état d’urgence sanitaire. De nouvelles sanctions pour non-respect du confinement

Coronavirus • Alors que le conseil scientifique du gouvernement se prononcera lundi 23 mars 2020 sur la "durée" et "l'étendue" du confinement de la population, l'Assemblée nationale a voté samedi 21 mars 2020 l'article du projet de loi face au coronavirus qui permet l'instauration d'un "état d'urgence sanitaire" pour deux mois, au terme d'un âpre débat sur l'encadrement de ce régime d'exception, et l'ajout de sanctions pour non-respect du confinement.

Confinement dans le Doubs : Joël Mathurin répond à vos questions…

Premier point de situation dans le Doubs suite à la mise en place du confinement sur l'ensemble du territoire. Le préfet du Doubs a pris le temps de répondre à nos questions et à celles internautes dans un entretien à maCommune.info. Le département du Doubs fait partie des 25 en France où le Coronavirus circule le plus activement. Confinement, point sanitaire, déplacements, travail, appel d'urgence des professionnels de santé. Joël Mathurin vous répond...

Macron déclare la « guerre » au coronavirus et restreint fortement les déplacements des Français

Emmanuel Macron a pris lundi une mesure inédite dans l'histoire récente de la France en annonçant lundi une restriction sévère des déplacements de la population, parce que le pays "est en guerre" contre la pandémie du coronavirus. Le chef de l'Etat a aussi annoncé le report du second tour des élections municipales, et la suspension de toutes les réformes dont celle des retraites, aussi emblématique que contestée.

Coronavirus : quels évènements annulés ou reportés en Franche-Comté ?

Mise à jour régulière • Plusieurs évènements en Franche-Comté, sportifs, politiques et culturels ont été annulés, modifiés ou reportés suite à la publication de l’arrêté ministériel relatif à la lutte contre la propagation du virus Coronavirus (Covid-19). Voici une liste des évènements des prochaines semaines...
Offre d'emploi
 7.48
couvert
le 28/03 à 21h00
Vent
1.34 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
81 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune