Jean-Luc-Mélenchon répond à Joseph Pinard sur France Inter

Publié le 14/05/2012 - 16:56
Mis à jour le 14/05/2012 - 19:59

L’historien bisontin Joseph Pinard a posé une question ce lundi matin à Jean-Luc Mélenchon invité de Patrick Cohen sur France Inter.

"Patrick Cohen donne la parole à Joseph de Besançon.

Joseph Pinard : Quand M. Mélenchon a lancé son Parti de Gauche, il a pris pour modèle Die Linke en Allemagne. Or Die Linke vient de subir trois cinglants échecs successifs. Dans la Sarre, le 25 mars, perte de 5 points, le SPD en gagne autant. Dans le Schleswig-Holstein le 6 mai, l’Humanité a parlé d’un « terrible revers » et hier en Rhénanie, même chose. Aux yeux de Monsieur Mélenchon, Die Linke devait prendre la place d’une social-démocratie discréditée. C’est l’inverse qui se produit. Qu’en pense-il ?

Patrick Cohen : Merci Joseph pour cette question documentée. Jean Luc Mélenchon …

Jean Luc Mélenchon : Est-ce Joseph Pinard que j’ai le bonheur d’entendre ?

Joseph Pinard : Tout à fait

Jean Luc Mélenchon : Voilà bonjour Joseph. Il s’agit de l’empereur Joseph Pinard, ancien conseiller général socialiste de Besançon qui est un personnage, un historien très pointu et un grand socialiste donc j’ai beaucoup de bonheur à le saluer. Alors donc Joseph est traditionnellement un social-démocrate lié au socialisme qui est passé de la démocratie chrétienne à la sociale démocratie. Mais dans la région, ce sont des combattants. Donc, Joseph, regarde bien la situation. J’ai gagné 4 millions de voix, c’est-à-dire qu’entre le dernier vote national que nous avons eu aux élections européennes et le vote présidentiel, le Front de gauche a gagné plus de 3 millions de voix. Au total nous arrivons à au moins 4 millions. Nous sommes donc une force nouvelle et ascendante.

Et Joseph sait mieux qu’un autre que les forces politiques nouvelles naissent de synthèses idéologiques nouvelles et nous, nous avons fait la synthèse entre le vieux mouvement ouvrier, entièrement notamment pour le sociaux-démocrates, bâti sur l’idée qu’on partageait les fruits de la croissance, c’est-à-dire qu’on ne partage pas la nature du gâteau au départ ; on prend sur ce qui va venir en plus et on le partage. Cette vieille idée au fond productiviste, la logique de la gauche, nous l’avons marié avec l’écologie politique et les idées nouvelles que nous portons comme la planification écologique, en même temps que la règle verte et le projet de 6eme République sont un véritable renouveau stratégique pour la gauche. Et je crois que d’une certaine manière cela a été entendu. Nous sommes une force ascendante.

A l’inverse, Die Linke qui a été un modèle pour nous, je ne veux pas dire le contraire, et en particulier Oskar Lafontaine, social-démocrate comme toi au départ, lui n’a jamais été de la tradition du socialiste jacobin et républicain des Français. Et bien cette force a aujourd’hui de très grandes difficultés. Il faut se demander pourquoi. Je crois que leur erreur – ils en ont quand même commis quelques-unes – c’est d’avoir voulu à tout prix faire un parti unifié au lieu de faire un front comme nous venons de le faire en France, c’est-à-dire qui permet à la fois de faire valoir la diversité et de faire valoir l’énergie du rassemblement. Donc oui Die Linke est en grande difficulté et il va falloir qu’ils procèdent à un renouveau idéologique beaucoup plus profond que ce qu’ils n’ont fait jusqu’à présent, dans la tradition sociale-démocrate finalement. Ils ont été les Monsieur Plus de la sociale démocratie allemande. Nous, nous ne sommes pas les Monsieur Plus du Parti Socialiste Français, nous sommes autre chose, une autre force politique qui a une cohérence idéologique.

Voilà Joseph, j’ai été heureux de t’entendre et j’invite tout le monde à lire tes œuvres parce que c’est magnifique même si tu n’es pas d’accord avec moi et que des fois tu me le dis très et trop vigoureusement".

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Permanence vandalisée à Besançon : la fédération du Doubs du Parti communiste porte plainte contre le syndicat UNI

Dans la nuit du dimanche 18 au lundi 19 octobre 2020, la permanence de la fédération du Doubs du Parti communiste à Besançon a été dégradée avec des affiches de l’UNI, le syndicat étudiant connu en région parisienne et qui tente de se réimplanter depuis peu à Besançon. Le PCF a décidé de porté plainte contre ce syndicat pour que "toute la lumière soit faite sur cette événement et que toutes et tous les responsables soient confondus."

Ferrand « souhaite » un report des élections régionales

Le président LREM de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, a dit mercredi "souhaiter" un report des élections régionales prévues en mars, estimant qu'il sera impossible de faire campagne correctement en raison de l'épidémie de Covid-19. La décision doit être prise fin 2020 - début 2021.

Rebond de l’épidémie de Coronavirus : « Il nous reste trois semaines pour agir »

Suite aux annonces gouvernementales, le préfet du Doubs, Joël Mathurin, a précisé l'application locale émanant du décret instaurant l’état d’urgence sanitaire à compter de ce samedi 17 octobre 2020. Masques, rassemblements festifs, interdiction des soirées étudiantes, visites sur rendez-vous dans les Ehpad, registre pour les restaurants... : voici les mesures actuelles et à venir pour ralentir la circulation du virus et éviter un couvre-feu.
EN DIRECT | Conférence de presse sur les mesures de lutte contre la COVID-19.

EN DIRECT | Au lendemain des annonces du président de la République, je m’exprime sur l’application des mesures destinées à lutter contre la COVID-19.

Publiée par Jean Castex sur Jeudi 15 octobre 2020

Covid-19 : un nouveau tour de vis qui concerne toute la France…

Commerces fermés de 21h à 6h dans neuf métropoles, attestations de déplacement et aides aux entreprises... Au lendemain de l'annonce choc d'un couvre-feu par Emmanuel Macron, le gouvernement a détaillé le tour de vis des nouvelles mesures prises pour lutter contre l'épidémie.

Jusqu’à 1000 euros de primes Covid attribuées par le conseil départemental du Territoire de Belfort

Le Département du Territoire de Belfort a connu, en cette année 2020, une crise sanitaire inédite et inattendue. Le président du conseil départemental du Territoire de Belfort, Florian Bouquet, a choisi d’attribuer des primes exceptionnelles aux agents ayant œuvré pendant le confinement. L’attribution de ces primes a été votée à l’unanimité à l’occasion de la séance publique du conseil départemental de mercredi 14 septembre 2020.

Report des régionales ? B. Retailleau réclame une décision fin 2020, A. Genevard invite à être « imaginatif »

Le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau, attaché au "respect du calendrier électoral", a demandé mercredi 14 octobre 2020 qu'une décision soit arrêtée en "fin d'année" ou "tout début" 2021 sur un éventuel report des élections régionales et départementales à cause de la crise du Covid-19. De son côté, la députée du Doubs et vice-présidente LR de l'Assemblée nationale Annie Genevard déclare qu'il est encore trop tôt et met en garde contre de "possibles calculs politiciens" de la majorité présidentielle derrière un éventuel report.

« La lutte contre le capital et le patronat va continuer » : la phrase qui met en émoi la classe économique et politique de Besançon….

Polémique • Tout est parti de la conférence de presse donnée pour l'inauguration de la banderole "À bientôt j'espère" le 9 octobre 2020. Aline Chassagne a été épinglée pour une de ses citations, créant ainsi la polémique au sein de la classe politique et économique. L'adjointe à la culture de Besançon s'est expliqué lors du dernier conseil municipal...

Bourgogne Franche-Comté : l’équipe de campagne France insoumise prend la résolution de lutter « par tous les moyens possibles » contre les néonicotinoïdes

L’équipe régionale de campagne de la France insoumise pour les élections départementales et régionales s’est réunie mercredi 7 octobre 2020. Dans un communiqué du 10 octobre, elle annonce prendre acte du vote du 6 octobre 2020 à l’Assemblée nationale autorisant l’utilisation des néonicotinoïdes. Dans le même temps, l'équipe de campagne a adopté une résolution et propose à chaque citoyen de Bourgogne Franche-Comté de la signer.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.16
couvert
le 22/10 à 3h00
Vent
2.33 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
81 %

Sondage