Jean-Philippe Allenbach :"La dette de l'état, c'est pas notre problème !"

Publié le 22/07/2017 - 16:00
Mis à jour le 15/04/2019 - 13:55

Le président du Mouvement Franche-Comté Jean-Philippe Allenbach défend les collectivités territoriales de ne pas être concernées par l'annonce d'Emmanuel Macron sur les 13 milliards d'économies envisagées en échange de plus de "libertés" d'organisation et de gestion. Le communiqué sera placardé, ce samedi 22 juillet 2017, sur la vitrine du mouvement place du 8 septembre à Besançon.

capture_decran_2015-04-23_a_11.31.30.png
Jean-Philippe Allenbach ©Mouvement Franche-Comté - https://www.facebook.com/mfcomte/photos/pb.732989113388181.-2207520000.1429781447./890252534328504/?type=3&theater
PUBLICITÉ

« Juridiquement, les dettes de l’Etat ne concernent pas les collectivités territoriales vu qu’elles n’ont rien signé, sachant en plus qu’elles n’ont jamais été associées aux décisions qui en sont à l’origine. Or, voilà que, sans vergogne, l’Etat ose leur demander de réduire leurs dépenses afin de pouvoir lui-même réduire ses dettes ! »s’insurge le président du mouvement Franhe-Comté. 

Il poursuit : « pourtant, si demain Besançon demandait à l’Etat de l’aider à rembourser la dette du tram, ce dernier répliquerait, avec raison, que ce n’est pas son problème.

Mais au nom de quoi les collectivités territoriales qui dans l’ensemble gèrent mieux leurs affaires que l’Etat et sont moins endettées devraient-elles être les « vaches à lait » de l’Etat, qui plus est, champion d’Europe de la dépense et de la dette publiques ? S’il a des problèmes d’argent, qu’il les régle lui-même ! Et s’il doit faire des économies qu’il les fasse lui-même ! »

(Communiqué de Jean-Philippe Allenbach le 20 juillet 2017)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

C’est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

C’est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

sujets et corrigés • L'oeuvre d'art, la morale, le travail, les Essais de Montaigne ou un texte de Freud... Les 554.000 candidats des bacs généraux et technologiques ont planché ce lundi 17 juin 2019 sur l'épreuve de philosophie, qui semble se dérouler normalement malgré un appel à la grève de la surveillance. Les 190.000 candidats au bac professionnel passent eux l'épreuve de français.

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Du 17 au 24 juin 2019, une série d'examens se déroulera en France. À la demande du Conseil Régional la SNCF TER Bourgogne-Franche-Comté met en place le dispositif d'alerte "SNCF Special Exams". Une vigilance "accrue" sera portée sur la ponctualité de ces trains et en cas de retard une alerte sera envoyée aux académies.

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Après son discours et la visite de l'exposition "Yan Pei Ming face à Courbet", Emmanuel Macron a pris le temps de rencontrer une quinzaine d'élèves de l'école primaire Courbet et du collège Pierre Vernier d'Ornans qui ont pu lui présenter leurs travaux réalisés dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Courbet.

Une classe du lycée Pergaud, premier prix du concours « Histoires en court »

Une classe du lycée Pergaud, premier prix du concours « Histoires en court »

Les élèves de 1èreES3 du Lycée Louis Pergaud à Besançon ont reçu la première place du concours régional « Histoire(s) en court » ce mercredi 5 juin 2019, pour leur court-métrage sur une figure régionale issue de l’immigration. Ils étaient en compétition avec une vingtaine d'autres établissements de toute la Bourgogne Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.31
ciel dégagé
le 18/06 à 3h00
Vent
1.07 m/s
Pression
1015.86 hPa
Humidité
94 %

Sondage