L’institut FEMTO-ST représentera en 3D les reins atteints de tumeurs chez l’enfant

Publié le 13/01/2017 - 17:40
Mis à jour le 17/01/2017 - 07:32

L’institut FEMTO-ST à Besançon innove dans le domaine du traitement des tumeurs rénales chez l’enfant : il va développer une méthode informatique capable de construire des représentations en trois dimensions du rein atteint de tumeur. 

innovation

Le lancement et la présentation de ce projet innovant aura lieu lundi 16 janvier 2017, dans les locaux de l’institut FEMTO-ST, implanté avenue des Montboucons à Besançon. Il s’agit d’améliorer, "par méthode informatique, l’analyse de l’imagerie médicale dans le traitement des tumeurs rénales chez l’enfant." Ainsi, en lien avec ses différents partenaires franco-suisses (CHRU de Besançon, IDO-In, EPFL, CFI), l’institut va développer une méthode informatique "capable de construire des représentations en trois dimensions de reins tumoraux chez l’enfant à partir d’images scanner et sans intervention humaine."

En France, environ 1 enfant sur 10.000 est atteint de "néphroblastome", une tumeur maligne du rein de l’enfant, spécifique à la petite enfance. Cette tumeur représente 10% des tumeurs malignes pédiatriques. Actuellement, son diagnostic initial et la planification chirurgicale sont basées sur l’imagerie. Les techniques d’imagerie actuelles sont toutefois limitées et demandent beaucoup de temps, car elles sont manuelles ou semi-automatiques.

"Le développement d’une méthode entièrement automatique est donc un challenge dans le domaine de l’analyse d’images médicales", selon l’institut FEMTO-ST.

Avec ses partenaires, l’institut entend "développer une plateforme informatique permettant de stocker de manière sécurisée des informations et de construire automatiquement, à l’aide d’outils d’intelligence artificielle, des représentations numériques en trois dimensions du rein à partir d’images scanner du patient. Cet outil informatique permettra ainsi aux médecins de définir avec la plus grande précision possible les contours d’une tumeur rénale chez l’enfant."

36 mois seront nécessaires à ce projet dont le montant est estimé à 1,3 millions d’euros : 860.000 € côté français (dont 520.000 euros financés par le FEDER) et 440.000 € côté suisse (dont 111.000 euros financés par Interreg Suisse et 111.000 financés par le Canton de Neuchâtel).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Base de loisirs d’Osselle : qui sont les deux chefs bisontins à la tête du nouveau restaurant ?

Suite à un appel d’offres lancé par Grand Besançon Métropole en février dernier pour trouver les gérants du snack et du restaurant de la base de loisirs d’Osselle, le projet de deux chefs bisontins, déjà bien connus, a été retenu. Celui d’Adrien Rognon, gérant de la Pizzeria Piano et de Sylvain Piguet, gérant de LÔ à Besançon.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Où sortir cet été dans le Grand Besançon ?

Ce lundi matin, il était encore difficile à croire que l’été approche avec son lot d’animations de plein air… Et pourtant ! Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Pierre Contoz, président du musée des Maisons comtoises, Benoît Vuillemin, vice-président de GBM en charge de l’attractivité et du tourisme, Patrice Hennequin, président de l’Office de tourisme et des congrès de GBM et François Bousso, conseiller communautaire GBM délégué à l’éco-tourisme, se sont réunis pour lancer officiellement la saison touristique estivale du territoire.

Une trentaine d’entreprises de la filière horlogère réunies à Besançon ce jeudi 30 mai 2024

A l'occasion d'un événement fondateur organisé à Besançon dans les locaux de Francéclat, France Horlogerie a convié, ce jeudi 30 mai 2024, des entreprises de la chaîne de valeur horlogère française (marques de montres, fabricants de composants, sous-traitants, détail...). L'objectif ? Lancer la démarche des grappes d'entreprises.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.91
ciel dégagé
le 13/06 à 12h00
Vent
3.16 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
48 %