L214 révèle des images choquantes de l'abattoir "Viande Nature Jura" spécialisé dans l'abattage des chevaux

Publié le 20/12/2018 - 09:32
Mis à jour le 20/12/2018 - 09:32

L'association de protection animale L214 a révélé mercredi 19 décembre 2018 une nouvelle enquête menée à l'abattoir "Viande Nature Jura", spécialisé dans l'abattage des chevaux. Cet abattoir est situé à Équevillon, dans le département du Jura. L'enquête montre des pratiques routinières mettant à mort des chevaux de course à la retraite…

©Association L214 ©
©Association L214 ©

Ces 3 dernières années, L214 a diffusé 10 enquêtes réalisées dans 10 abattoirs français. Ces enquêtes ont dévoilé les pratiques routinières d'abattoirs de toutes tailles, et mettant à mort différentes espèces d'animaux : chevaux, vaches, veaux, cochons, moutons, poulets, chevreaux, agneaux, etc. À chaque diffusion, les réactions ont été extrêmement vives. "Les vidéos d'enquête rendent concret le meurtre alimentaire qu'on évite habituellement de regarder en face" indique l'association.

L'abattoir d'Equivillon dans le Jura est le 11e abattoir dans lequel L214 pose ses caméras.

"C'est la question même de tuer les animaux et la violence qui en découle qui est choquante"

Pour l'association, cet abattoir "montre que la question de la conformité à la réglementation (que les citoyens ignorent le plus souvent) n'est pas le cœur du problème". Elle explique que "C'est la question même de tuer les animaux et la violence qui en découle qui est choquante". L214 liste d'ailleurs quelques méthodes d'« étourdissement » et de mise à mort autorisées par la réglementation "pour rendre compte de cette violence inhérente aux abattoirs" :

  • Les méthodes mécaniques : percussion de la boîte crânienne (lésions graves et irréversibles au cerveau provoquées par la pénétration d'une tige perforante dans le crâne), broyage à vif, ou encore dislocation du cou.
  • Les méthodes électriques : électrocution par pinces électriques ou par bain d'eau électrifié.
  • Les méthodes de gazage : dioxyde de carbone, gaz inertes, monoxyde de carbone.

L214 demande au président de la République Emmanuel Macron "la mise en œuvre d'une politique volontariste et ambitieuse afin de réduire d'au moins 25 % d'ici 2025 le nombre d'animaux tués dans les abattoirs français". Elle précise que "cet objectif va dans le sens d'un consensus autour de la nécessaire baisse de consommation de produits animaux, que ce soit du point de vue de la santé publique, de la lutte contre le réchauffement climatique ou du partage des ressources."

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

27 septembre 1944 : Étobon, massacre oublié de la Seconde Guerre mondiale

Il y a 77 ans, le 27 septembre 1944, 39 hommes, âgés de 17 à 58 ans,  ont été fusillés en Haute-Saône par les soldats de la Wehrmacht, qui entendaient ainsi se venger des attaques des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dans les maquis alentours. Trois autres ont été exécutés un peu plus tard, et sept hommes sont morts en déportation.

Plan « 1 jeune 1 solution » : 100 à 150 emplois en CIE susceptibles d’être pourvus d’ici la fin de l’année dans le Doubs

La Préfecture du Doubs a invité 70 chefs d’entreprises ce 22 septembre 2021 afin de rappeler le dispositif "1 jeune 1 solution" dans le cadre du Plan France Relance (et PAQTE) et notamment des "contrats initiative emploi(CIE) qui leurs sont proposés.

Réduire ses déchets : et si on passait à l’action en Bourgogne Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • La Bourgogne Franche-Comté regorge d’initiatives citoyennes inspirantes... C’est ce que révèle une web-série portée et conçue conjointement par sept structures locales* dont le SYBERT qui œuvrent pour la gestion des déchets. L’objectif de cette démarche est d’amener le public à se questionner sur ses pratiques et de proposer des solutions concrètes pour adopter des comportements plus vertueux.

Découvrez le nouveau projet des Vaites de la Ville de Besançon

La maire EELV de Besançon a présenté le nouveau projet des Vaites qui sera soumis au vote du conseil municipal le 30 septembre. Alors que le dossier suit son cours sur le plan judiciaire, la nouvelle version de l'écoquartier a été revue à la baisse avec près de 600 logements au lieu des 1.150 prévus, soit une emprise de 11,5 ha urbanisés contre 16,4 ha à l'origine du projet.

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.77
légère pluie
le 25/09 à 21h00
Vent
1.4 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
97 %

Sondage