Les raisons de la grogne à France 3 Franche-Comté

Publié le 13/01/2009 - 21:25
Mis à jour le 13/01/2009 - 21:25

Lundi, la moitié des journalistes de la chaîne régionale était en grève. Frédéric Dotte, journaliste-rédacteur et délégué du Syndicat National des Journalistes à Franche 3 Franche Comté nous explique les raisons de ce mouvement.

1231878313.jpg
©
PUBLICITÉ
1. Qu’est-ce que la suppression de la publicité après 20 h a changé pour le téléspectateur de France 3 Franche-Comté

-Supprimer la pub ? Pourquoi pas ? Ce peut être une belle idée, permettant de libérer la grille d’antenne de ses contraintes d’audience : certains programmes sont bons sans forcément viser le plus grand auditoire. Sans annonceur, les journalistes sont également mieux préservés des pressions du monde économique et industriel.
-Alors où est le problème ? D’abord, les ressources de la pub assuraient un tiers du budget de France3 (à côté de la redevance). Mal compensé par des taxes non pérennes, le manque à percevoir aboutira très vite à moins d’investissement dans les programmes, et des suppressions d’emplois.
 
-Mais surtout la tranche régionale d’avant 20 heures, appelée Acces Prime Time, est désormais vécue par les dirigeants de France 3 comme un aspirateur à pub. Tranche complètement remaniée depuis le 5 janvier, pour faire de la place à de nouveaux « tunnels de pub ». Dans certaines régions, des émissions d’info, des journaux locaux sont réduits ou supprimés. Et partout, le JT du soir est allongé de 20 à 26 minutes, sans moyens supplémentaires évidemment. Avec comme conséquence pour les journalistes et les techniciens qui concourent à la tranche, de passer leur énergie à produire des programmes de comblements (annonces, rediffusions, duplex parfois sans justification, recherche d’invités parfois "bouche-trou "…) au détriment de leur vraie activité.
 
2. Que réclamez-vous précisément et qu’attendez-vous de cette grève ?

Les professionnels de l’information veulent pouvoir continuer d’exercer leur vrai métier : la recherche, la mise en forme et la diffusion d’informations vérifiées et pertinentes… C’est d’ailleurs tout ce qu’attendent les téléspectateurs du service public ! Ce mouvement de grève dans les stations régionales de France 3 est un signal de détresse lancé à notre direction, afin qu’elle revoie la copie de cette grille, et écoute nos propositions permettant de remplir nos missions. Si la nouvelle tranche de 26 min n’exige pas forcément le recours à des ressources supplémentaires, elle doit être mise en place avec plus de respect des téléspectateurs et des collaborateurs.
 
3. Quelles seront les suites du mouvement ?
Au-delà du mécontentement exprimé par un arrêt de travail, nous voulons désormais parier sur le bon sens des responsables de la chaîne. Les journalistes, les techniciens, les rédacteurs en chef chacun à leur manière font actuellement remonter les grandes difficultés dans lesquelles la nouvelle grille nous plonge collectivement. Mais ce sont peut-être les téléspectateurs qui auront finalement le dernier mot. Confrontés à des journaux régionaux fourre-tout, où les comblements remplacent les images d’information, où le rythme artificiel interdit la réflexion, resteront-ils encore longtemps fidèles ?

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités revient pour une nouvelle édition samedi 10 juin 2017 à l'Espace du marais à Saône. Huit concerts gratuits sont prévus avec les artistes et groupes : Ashtray, Lily Riposte,Alfred Massaï, Black Bottle, Hi Levelz, Gunwood, Opsa Dehëli, Sorg. Raphaël Lazzeroni, responsable et programmateur du festival Saônorités, dévoile les coulisses du festival. Interview.

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Le Franc-Comtois Frédéric Parrenin, glaciologue et paléoclimatologue rattaché à l’Université de Grenoble, animera deux conférences sur les dérèglements climatiques à Audincourt le 25 septembre et à Ornans, le 26 septembre 2015. Ses recherches ont fait l'objet d'un article dans le New-York Times. Il répond aux questions de macommune.info.

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Filoo Justyn est tombé dans la magie lorsqu'il avait… 34 ans ! Il nous parle de son parcours, de son intégration au cercle magique comtois, de sa spécialité le "Close Up"  et du 49e congrès français de l'illusion et championnat de France de Magie à Besançon du 1er au 4 octobre 2015…

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Franck Bonneau s'est lancé dans un nouveau projet de land art. Après les merveilles de Vauban et un globe terrestre, il réalise, depuis le mois de mars, une oeuvre géante reprenant un motif de l'album "Equinoxe" de Jean-Michel Jarre à l'aérodrome de Thise. L'inauguration est prévue le 20 juin. L'artiste répond aux questions de Macommune.info.

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Du 12 au 15 mai 2015, l'entreprise franc-comtoise Platex participe au salon de décoration et de design Maison & Objets Americas à Miami (Etats-Unis). Occasion de découvrir cette entreprise des Fourgs dans le Haut-Dous qui cherche à se développer à l'international. Nous nous sommes entretenus avec Virginie Revelly, directrice commerciale de Platex. 

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Pour sa dernière tournée avec son spectacle "à l'état sauvage", Franck Dubosc a répondu à nos questions. L'humoriste qui se dit "plus corrosif, mais toujours gentil" sera à Micropolis ce jeudi 19 mars 2015. Il reste quelques places ne vente. Profitez-en car il l'a promis. Il va se lâcher à Besançon ! 

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Du 26 au 28 février, des films marquants, rarement (ou jamais) programmés à Besançon, seront présentés au petit Kursaal, au FJT des Oiseaux et au cinéma Victor Hugo, autour du "bien-vivre ensemble" et de la lutte contre les discriminations homosexuelles. Le collectif XYZ et l'association La Malle des Indes en sont à l'origine et nous en disent plus.

--------------------------------- 
RENTRÉE 2019 avec l'UIMM
250 contrats disponibles !

Rentrée 2019 250 contrats d'apprentissage disponibles

---------------------------------

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.12
ciel dégagé
le 26/08 à 9h00
Vent
2.18 m/s
Pression
1018.73 hPa
Humidité
55 %

Sondage