Les salariés Ginko appelés la grève le jour de l'inauguration de la ligne 3

Publié le 29/08/2017 - 11:18
Mis à jour le 30/08/2017 - 17:37

« Ce 2 septembre 2017 est une fête pour l’agglomération, c’est un début de lutte pour nous ! » Le syndicat CGT des transports urbains de Besançon donne le ton. Les organisations syndicales appellent les salariés de « Besançon Mobilités » là un mouvement de grève pour faire part de leurs inquiétudes après l’annonce de la reprise de la gestion du réseau par Kéolis à partir de janvier 2018.

 ©
©

Après le préavis de grève déposé par l'ensemble des organisations syndicales pour samedi 2 et dimanche 3 septembre 2017 pour l'inauguration de la ligne 3, une délégation a été reçue ce lundi 28 août par Michel Loyat, vice-président en charge des transports au Grand Besançon.

À l'ordre du jour de cette réunion, le changement de délégataire à compter de 2018. Kéolis aurait en effet bien remporté l'appel d'offres et remplacera Transdev pour la gestion du réseau urbain Ginko pour les sept prochaines années. 

"Avec quels objectifs ? Avec quels changements pour l’ensemble des salariés ?   Avec quels changements pour le réseau et les usagers ?" s'interrogent les syndicats. "Sur un ton rassurant,  les élus ont annoncé qu’ils ne pouvaient rien dévoiler concernant la prochaine délégation (...) Depuis le début, les coûts de fonctionnement du tramway ont été largement sous-estimés. L’incompétence, le manque d’écoute et de concertation dont a fait preuve la CAGB, autorité organisatrice, est criante. Pourtant ce sont bien les usagers et les salariés qui vont maintenant devoir payer l’addition."

Plus de détails le 21 octobre

Pour l'heure, le Grand Besançon explique que les négociations avec le futur délégataire sont toujours en cours et qu'il est impossible de donner plus de détails. One nouvelle réunion est programmée le 21 octobre pour la signature officielle de l'appel d'offres.

Lors de cette réunion, Kéolis devrait être là pour exposer ses projets futurs. "Devant si peu d’information, la grève est maintenue, elle doit être une réussite totale, aucun tram, aucun bus, ne doit circuler ce week-end. La CAGB et Kéolis doivent, maintenant régler les problèmes que nous rencontrons tous les jours et faire en sorte que nos emplois et nos acquis sociaux soient sauvegardés (...) Les salariés de Besançon Mobilités n’ont pas le cœur à festoyer. " rétorque la CGT.

Reste à savoir si le mouvement sera ou non largement suivie. Les salariés qui doivent déposer leur déclaration de grève ce mercredi 30 août afin que Besançon Mobilités organise les transports en commun pour ce week-end.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

150 associations bisontines concertées pour tirer les enseignements de la crise sanitaire 

La Ville de Besançon et son centre communal d’action social signent une convention afin de formaliser les modalités de leur coopération. Après avoir concerté près de 150 associations de décembre 2020 et mai 2021, plusieurs enjeux ont été dégagés. Ils seront présentés au conseil municipal ce 30 juin 2022…

Condition de travail au CHRU de Besançon : l’intersyndicale interpelle la Direction…

Un comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) extraordinaire a eu lieu ce 29 juin 2022 en présence du directeur de l’hôpital de Besançon, de la direction des ressources humaines et de la direction des soins à la demande de l’intersyndicale du CHU : CFDT, CGT, FO, SUD Santé-Sociaux.

L’Udaf du Doubs change de gouvernance

Après 10 années d’implication au sein de l’Union Départementale des Associations Familiales du Doubs (Udaf), Gérard Carré et Christophe Marichial, respectivement président et directeur entre juin 2012 et juin 2022, terminent leurs engagements pour laisser la main à une nouvelle gouvernance, a-t-on appris ce lundi 27 juin.

Solidarité : un couple d’artistes bisontins vend des oeuvres pour aider l’Ukraine

L’actualité française a quelque peu pris le dessus sur l’actualité en Ukraine et pourtant, la guerre continue, des familles continuent de fuir le pays pendant que des femmes et des hommes luttent contre l’envahisseur russe. En solidarité, Marianne Blanchard, dessinatrice, et son compagnon Antony Maraux, artiste peintre, tous les deux originaires de Besançon, ont décidé de proposer quelques unes de leurs oeuvres dont une grande partie des bénéfices sera reversée à la Croix Rouge de Besançon.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.32
peu nuageux
le 01/07 à 12h00
Vent
2.85 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
22 %

Sondage