Les spécialistes des insectes se retrouvent à Remoray 

Publié le 07/11/2018 - 14:53
Mis à jour le 07/11/2018 - 14:54

Les Réserves naturelles nationales du lac de Remoray et du ravin de Valbois organisent  jeudi 8 et vendredi 9 novembre 2018 les rencontres entomologiques à la maison de la Réserve du lac de Remoray.

Près d’une centaine de spécialistes et de passionnés, dont 25 intervenants régionaux mais aussi suisses ou anglais, auront ainsi l’occasion d’échanger sur les méthodes et résultats d’inventaires des diptères, coléoptères, hyménoptères et autres plécoptères, pour beaucoup méconnues du grand public.

Les deux Réserves naturelles nationales du Doubs ont invité des spécialistes des insectes les 8 et 9 novembre à la maison de la Réserve du lac de Remoray (25). Ces entomologistes professionnels et amateurs présenteront un état des lieux des connaissances de la faune invertébrée sur ces deux sites protégés.

Les Réserves naturelles : des laboratoires de la connaissance pour la préservation des milieux naturels et de la biodiversité

Dès les années 1960, des enseignants chercheurs de la faculté des sciences de Besançon ont œuvré activement à la connaissance de groupes d’insectes tels que les papillons et les orthoptères sur ces sites ne bénéficiant pas encore d’un statut de protection.

A la fin des années 2000, les syrphes, petites mouches au corps de guêpes et au vol stationnaire, ont fait l’objet d’inventaire grâce à un piège spécifique : la tente Malaise. Excellents indicateurs biologiques, ces diptères permettent en effet de définir l’état de conservation des habitats naturels. Ce piège, non sélectif, a permis de capturer de nombreux autres spécimens d’insectes. Grâce à la constitution d’un réseau de systématiciens professionnels et amateurs, des espèces de groupes méconnus ont pu être identifiée

Un réseau de professionnels et d’amateurs passionnés

Grâce à cette dynamique impulsée par les deux réserves naturelles nationales, un réseau de déterminateurs s’est progressivement étoffé. Les nombreux échanges entre les deux organismes gestionnaires ont permis de réunir des spécialistes des quatre coins de l’hexagone mais également de Suisse, du Royaume-Uni et de Tchéquie.

Au cours de ces quarante dernières années, de nombreuses espèces d’invertébrés ont été inventoriées sur les Réserves naturelles nationales du lac de Remoray et du ravin de Valbois situées dans le Haut-Doubs et en vallée de la Loue. Ces deux réserves naturelles contribuent de manière importante à la connaissance de la faune entomologique du département.

Info +

Un invertébré désigne un animal qui n’a pas de colonne vertébrale comme les insectes, les crustacés, les mollusques, etc.

Les invertébrés représentent une part très importante de la faune connue de ces 2 deux réserves naturelles. Le site protégé du Haut-Doubs accueille près de 5000 espèces dont 62 % sont des insectes (ou autres arthropodes). En comparaison, les plantes ne représentent que 15 % des espèces inventoriées et les oiseaux 3 %. Pour le Ravin de Valbois, près de 85 % de la faune connue concerne des invertébrés  (3492 espèces). Les lépidoptères et les diptères (mouches) sont de loin les mieux renseignés.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Dans le Doubs, 7.000 chevreuils bientôt abattus ?

Le préfet du Doubs, par arrêté annuel, conformément aux dispositions prévues par l’article L425-8 du code de l’environnement, a fixé le nombre minimal et le nombre maximal de chevreuils à "prélever" par territoire en prenant compte des "dégâts causés par cette espèce", selon une information du 24 avril 2024. Ainsi, 7.000 chevreuils ”maximum” pourront être tués dans le département pour la saison 2024-2025. Le public peut donner son avis sur cet arrêté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.87
légère pluie
le 21/05 à 6h00
Vent
1.86 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
100 %