Alerte Témoin

Maladies neuro-dégénératives : la Bourgogne-Franche-Comté se mobilise

Publié le 26/10/2016 - 15:07
Mis à jour le 16/04/2019 - 10:57

Les acteurs du plan maladies neuro-dégénératives Bourgogne-Franche-Comté se sont réunis à Dole, le mardi 25 octobre 2016, à l’invitation de l’Agence Régionale de Santé afin de réfléchir ensemble sur les réponses à apporter. Les maladies d’Alzheimer, de Parkinson ou la sclérose en plaques intègrent toutes ce groupe et touchent chaque année de plus en plus de personnes.

senior.jpg
illustration femme senior ©pixabay

Plus de 2 000 personnes touchées chaque année en Bourgogne-Franche-Comté

Ces pathologies touchent chaque année en France de plus en plus de personnes. En Bourgogne-Franche-Comté 1 255 femmes de 85 ans et plus sur 10 000 et 922 hommes de 85 ans et plus sur 10 000 ont développé une maladie neuro-dégénérative.L’Agence Régionale de Santé, qui a fait du "parcours neurologie" l’un de ses douze parcours prioritaires, se mobilise pour faire face à cet enjeu de société qui  implique des réponses en termes d’accès aux soins, d’accompagnement adapté, en association étroite avec les représentants des personnes malades et de leurs aidants.

Un Plan National

La région met en place le Plan National "maladies neuro-dégénératives 2014-2019". C’est donc un travail avec tous les acteurs qui va être mené avec le comité de pilotage réuni notamment à Dole ce mardi 25 octobre 2016. En tout ce sont 50 participants qui ont échangé afin de dresser un état des lieux. Des orientations ont également été décidées :

  • Rendre lisible l’offre et favoriser les synergies en conduisant des actions d’information auprès des professionnels et des malades, ainsi que leurs aidants
  • Améliorer la qualité des diagnostics, des prises en charge et de l’accompagnement des patients en menant des actions de formation en en développant l’éducation thérapeutique
  • Construire un programme d’aide, de soutien et de répit des aidants pour la grande région, en concertation avec les conseils départementaux
  • Améliorer la qualité de vie des malades jeunes et de leurs proches (soutien, accueil temporaire, aide au maintien dans l’emploi…)
  • Renforcer les coordinations notamment au sein de parcours de soins, les échanges de pratiques, les mutualisations de moyens, partages de bases de données et autres outils…

A noter que la Bourgogne-Franche-Comté a tout de même plusieurs flèches à son arc. Elle bénéficie notamment d’un maillage territorial satisfaisant pour les consultations mémoire, de deux centres experts de la maladie de Parkinson, du réseau SEP (Franche-Comté) et de la CLIBOSEP (CHU de Dijon) assurant diagnostic et suivi de la sclérose en plaques, ainsi que d’un Centre SLA/sclérose latérale amyotrophique (CHU de Dijon). 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Été et risque de noyade : les conseils pour votre baignade

Avec le début de l'été et des vacances,  le ministère des Sports lance un  appel à la vigilance pour sensibiliser les baigneurs aux risques de noyades et d'hydrocution. Les noyades accidentelles sont responsables chaque année d’environ 1.000 décès et constituent la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans.Voici tous les conseils utiles et pratiques pour éviter les accidents de baignades.   

Point sanitaire : « le coronavirus circule toujours en Bourgogne-Franche-Comté » (ARS)

Les données issues du dépistage montrent que "le coronavirus circule toujours en Bourgogne-Franche- Comté", précise l'ARS Bourgogne Franche-Comté ce 10 juillet 2020. L'agence rappelle l'importance de rester vigilant afin d'éviter toute reprise épidémique notamment lors de retrouvailles familiales, vacances estivales...

Covid-19 : l’Insee confirme une forte hausse des décès en Bourgogne Franche-Comté

La preuve par les chiffres • Entre le 11 mars et le 26 avril 2020, l’excédent de décès  a été le plus marqué en Bourgogne- Franche-Comté  avec 1.400 décès supplémentaires, "soit 36 % de plus que sur la moyenne des cinq dernières années" notent les auteurs d'une étude de l'Insee qui vient de paraitre.

Le Moustique-tigre sous surveillance en Bourgogne Franche-Comté

L'Aedes albopictus, dit moustique-tigre est présents dans trois départements de la région : en Saône-et-Loire, en Côte-d’Or et dans la Nièvre. Si la Franche-Comté est pour l''heure épargnée, l'agence régionale de santé invite à la vigilance et au signalement face à l'expansion de ce moustique depuis 2004 en métropole. De manière générale, il est recommandé de supprimer les petits réservoirs et les eaux stagnantes. 
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     19.23
    partiellement nuageux
    le 12/07 à 21h00
    Vent
    3.07 m/s
    Pression
    1021 hPa
    Humidité
    50 %

    Sondage