Maladies neuro-dégénératives : la Bourgogne-Franche-Comté se mobilise

Publié le 26/10/2016 - 15:07
Mis à jour le 16/04/2019 - 10:57

Les acteurs du plan maladies neuro-dégénératives Bourgogne-Franche-Comté se sont réunis à Dole, le mardi 25 octobre 2016, à l’invitation de l’Agence Régionale de Santé afin de réfléchir ensemble sur les réponses à apporter. Les maladies d’Alzheimer, de Parkinson ou la sclérose en plaques intègrent toutes ce groupe et touchent chaque année de plus en plus de personnes.

 ©
©

Plus de 2 000 personnes touchées chaque année en Bourgogne-Franche-Comté

Ces pathologies touchent chaque année en France de plus en plus de personnes. En Bourgogne-Franche-Comté 1 255 femmes de 85 ans et plus sur 10 000 et 922 hommes de 85 ans et plus sur 10 000 ont développé une maladie neuro-dégénérative.L’Agence Régionale de Santé, qui a fait du "parcours neurologie" l’un de ses douze parcours prioritaires, se mobilise pour faire face à cet enjeu de société qui  implique des réponses en termes d’accès aux soins, d’accompagnement adapté, en association étroite avec les représentants des personnes malades et de leurs aidants.

Un Plan National

La région met en place le Plan National "maladies neuro-dégénératives 2014-2019". C’est donc un travail avec tous les acteurs qui va être mené avec le comité de pilotage réuni notamment à Dole ce mardi 25 octobre 2016. En tout ce sont 50 participants qui ont échangé afin de dresser un état des lieux. Des orientations ont également été décidées :

  • Rendre lisible l’offre et favoriser les synergies en conduisant des actions d’information auprès des professionnels et des malades, ainsi que leurs aidants
  • Améliorer la qualité des diagnostics, des prises en charge et de l’accompagnement des patients en menant des actions de formation en en développant l’éducation thérapeutique
  • Construire un programme d’aide, de soutien et de répit des aidants pour la grande région, en concertation avec les conseils départementaux
  • Améliorer la qualité de vie des malades jeunes et de leurs proches (soutien, accueil temporaire, aide au maintien dans l’emploi…)
  • Renforcer les coordinations notamment au sein de parcours de soins, les échanges de pratiques, les mutualisations de moyens, partages de bases de données et autres outils…

A noter que la Bourgogne-Franche-Comté a tout de même plusieurs flèches à son arc. Elle bénéficie notamment d’un maillage territorial satisfaisant pour les consultations mémoire, de deux centres experts de la maladie de Parkinson, du réseau SEP (Franche-Comté) et de la CLIBOSEP (CHU de Dijon) assurant diagnostic et suivi de la sclérose en plaques, ainsi que d’un Centre SLA/sclérose latérale amyotrophique (CHU de Dijon). 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Journée nationale de réflexion sur le don d’organes : le CHU de Besançon veut libérer la parole…

A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs, qui a lieu chaque année le 22 juin, le CHU de Besançon met en lumière des témoignages vidéos de proches de donneurs et de receveurs, et rappelle ainsi l’importance de parler du don d’organes autour de soi.

Canicule ou intoxication : onze écoliers pris de maux de tête et de vomissements à Pin en Haute-Saône

mise à jour • En pleine vague de chaleur, dix écoliers se sont plaint de maux de tête et de vomissements vendredi après avoir joué dans la cour de leur établissement à Pin, des symptômes qui pourraient être liés à une insolation ou à une intoxication alimentaire, selon le maire et la préfecture.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.87
légère pluie
le 27/06 à 21h00
Vent
1.87 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
100 %

Sondage