Meetings dans le Doubs et La Baule: Sarkozy a utilisé un avion privé pour 12.000 euros

Publié le 09/09/2015 - 08:28
Mis à jour le 09/09/2015 - 10:54

Nicolas Sarkozy a utilisé samedi un avion privé pour la somme de 12.000 euros afin d'assister à des meetings des Républicains dans le Doubs puis à La Baule, a indiqué mardi 7 septembre 2015 à l'AFP le trésorier du parti, interrogé sur une information du Canard Enchaîné qui avance la somme de 25.000 euros.

1256539587.jpg

Selon Daniel Fasquelle, les déplacements Paris-Besançon, Besançon-La Baule puis La Baule-Paris à bord d'un avion privé ont coûté au total 12.000 euros. Dans son édition de mercredi, l'hebdomadaire satirique estimait le coût de ces déplacements à 25.000 euros en s'appuyant sur des chiffres de "sociétés d'avions privés".

L'utilisation d'un jet privé, "c'était le seul moyen d'être présent dans le Doubs et à La Baule", a justifié M. Fasquelle. Outre Nicolas Sarkozy, cinq autres personnes voyageaient à bord de l'appareil, dont l'ex-ministre Eric Woerth, délégué général au projet de LR, a-t-il précisé. Egalement présents à La Baule, deux autres ténors du parti, Alain Juppé et François Fillon, ont regagné Paris en train.

Nicolas Sarkozy "prend l'avion quand il ne peut pas faire autrement"

Daniel Fasquelle a par ailleurs indiqué que l'enveloppe réservée aux déplacements était de 400.000 euros en 2015 et que le parti se situait pour l'heure "en dessous de la consommation de cette enveloppe". Nicolas Sarkozy "prend l'avion quand il ne peut pas faire autrement", a ajouté M. Fasquelle en assurant que "la situation financière de (l'ex-)UMP est remise sur de bons rails".

Un audit réalisé fin juin 2014, après la démission de Jean-François Copé de la présidence de l'UMP, avait révélé une dette abyssale de quelque 74,5 millions d'euros pour le parti. Face à cette situation, la direction provisoire avait aussitôt engagé des économies drastiques poursuivies après son élection en novembre 2014 par Nicolas Sarkozy, qui avait même fait supprimer les dosettes de café gratuites au siège du parti.

En mai dernier, M. Fasquelle avait dénoncé un faux-procès après la révélation de l'utilisation d'un avion privé pour deux déplacements, dont un déplacement Paris-Le Havre pour un meeting.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.

La loi Recherche définitivement adoptée au Parlement

Face au risque de "décrochage" de la recherche française, le Parlement a définitivement adopté ce vendredi 20 novembre 2020 le projet de loi de programmation (LPR), "un investissement historique" selon le gouvernement confronté à la défiance accrue de la communauté universitaire et scientifique. Fannette Charvier, députée du Doubs se félicite de cette décision (elle avait été désignée responsable de ce texte pour le groupe LaREM).
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.34
ciel dégagé
le 28/11 à 3h00
Vent
1.34 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
79 %

Sondage