Mortalité des poissons dans la Bienne : interdiction d'y pêcher jusqu'en septembre 2016

Publié le 03/06/2016 - 14:04
Mis à jour le 03/06/2016 - 14:04

Le pre?fet du Jura, Jacques Quastana, a pris un arre?te? pre?fectoral portant interdiction de la pe?che jusqu’au 18 septembre 2016 (date de la fermeture de la pe?che en premie?re cate?gorie) sur la Bienne, depuis la commune de Saint Claude (barrage d’Etable) et jusqu’a? la commune de Lavancia-Epercy (pont des carrie?res Di Lena).

 ©
©

Une mortalite? anormale de truites a e?te? signale?e a? la fin du mois de mai 2016 sur la rivie?re. Des pe?cheurs locaux et l’office national de l’eau et des milieux aquatiques (ONEMA), ont notamment de?nombre? des poissons morts et mycose?s au niveau de l'usine hydroe?lectrique de Lavancia.

Depuis l’e?pisode de mortalite? de 2012, l'ONEMA et la fe?de?ration de?partementale pour la pe?che et la protection des milieux aquatiques (FJPPMA) re?alisent des protocoles de suivi permettant de quantifier les mortalite?s.

Les constatations de l’ONEMA, sur plusieurs sites d’observation de la rivie?re, faisaient e?tat le 23 mai 2016, d’une vingtaine de truites mortes et d’une quinzaine de poissons malades. D’autres constats ulte?rieurs ont abouti a? des re?sultats montrant le maintien d’une mortalite? significative.

Les premiers re?sultats des analyses mene?es par le laboratoire de?partemental d’analyses, sollicite? par la FJPPMA, indiquent que des pathoge?nes bacte?riens et parasitaires seraient en cause.

Les services de l’E?tat, la FJPPMA et le parc naturel du Haut-Jura restent mobilise?s pour tenter d’identifier les multiples causes de ces mortalite?s afin de mettre en œuvre un programme de suivi et un plan d’action sur la Bienne. 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.07
légère pluie
le 25/04 à 0h00
Vent
1.95 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
95 %