Alerte Témoin

Municipales à Dijon : la stratégie du "sexe" sur l'affiche de campagne 

Publié le 12/02/2020 - 18:29
Mis à jour le 12/02/2020 - 17:57

En matière de campagne électorale, la stratégie est culottée : un candidat écologiste aux municipales à Dijon a inscrit le mot "sexe" en gros caractères sur certaines affiches, dans le but avoué d'attirer l'attention des électeurs.

Campagne écolo à Dijon
Bruno Louis/Facebook

"Maintenant que vous êtes attentifs, occupons nous du climat", poursuit, en plus petits caractères, l'affiche de la liste "Un printemps écologiste pour Dijon", placardée dans les rues de la capitale bourguignonne. "On est un groupe d'écologistes amateurs, on s'est dit que pour avoir un espace dans les médias, il fallait un peu bousculer le genre", explique Bruno Louis, médecin généraliste de 55 ans et tête de liste.

Et le pari semble réussi, puisque après avoir "fait le buzz" localement, les affiches dijonnaises se sont retrouvées dans les pages du quotidien Le Parisien, avant d'essaimer dans la presse nationale. "Ça aura eu le mérite de nous imposer au milieu de la campagne", se félicite M. Louis même si, reconnaît-il, cela ne fait pas rire tous les Dijonnais à qui il distribue des tracts sur les marchés.

"Nous voulons faire de la politique sans nous prendre au sérieux"

D'autres apprécient cette façon de lancer le sujet de l'écologie. "Nous voulons faire de la politique sans nous prendre au sérieux : la situation écologique et sociale est telle qu'il ne servait à rien de faire du catastrophisme", poursuit Bruno Louis. Mais c'est aussi une façon de se démarquer pour le candidat, ex-EELV et conseiller municipal de Dijon de 2008 à 2014, alors que deux listes écologistes sont concurrentes dans la ville - l'autre étant menée par EELV.

Le tout bien sûr sans oublier de parler du projet : une ville "plus verte, plus frugale et plus résiliente", avec davantage de transports en commun, moins de voitures, l'accent mis sur la végétalisation ou encore l'arrêt de l'artificialisation des sols.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Politique

« La Bourgogne-Franche-Comté repasse en vert, une décision majeure pour l’économie régionale » (M-G Dufay)

Le Premier ministre a annoncé que la région Bourgogne-Franche-Comté sera classée parmi les zones “vertes” à partir du 2 juin.  Pour la présidente du conseil régional, Marie-Guite Dufay, "il s’agit d’une décision d’une importance majeure pour le territoire. Le classement en zone rouge de la Bourgogne-Franche-Comté depuis le 7 mai constituait un véritable handicap pour l’économie régionale et l’attractivité du territoire. Selon les données publiées par Santé Publique France, le gouvernement n’avait d'autres choix que de lever ces conditions restrictives, au risque d’installer durablement la situation d’une France à deux vitesses."

Le marcheur Collomb s’allie aux Républicains à Lyon : de quoi donner des idées à Besançon ?

Le maire de Lyon et ex-ministre de l'Intérieur décide de s'allier avec François-Noël Buffet, le candidat LR. Un retrait des élections métropolitaines de Lyon pour faire barrage aux écologistes.. En échange le LR Étienne Blanc, proche de Wauquiez, laisse la tête de liste à la mairie de Lyon à Yann Cucherat, protégé de Gérard Collomb. Une situation inédite en Macronie.

Un groupe politique « Ensemble ! » s’invitera au conseil municipal de Besançon

Lors du prochain conseil municipal de Besançon qui se déroulera le 8 juin 2020, un nouveau groupe politique sera présent à la demande de quatre membres du conseil municipal. Il s'agira du groupe Ensemble !, le parti politique menée par Alexandra Cordier, candidate en lice lors du 1er tour de l'élection municipale bisontine ayant récolté moins de 4,75% des suffrages.

Isabelle Guillame, la première femme élue maire à Ornans

Le conseil municipal d’installation s’est tenu lundi 25 mai à 19h au Centre d'Animation et de Loisirs d'Ornans. Isabelle Guillame a été élue maire d’Ornans avec 22 votes pour, 3 votes nuls et 2 votes blancs. La première femme élue maire d’Ornans a exprimé lors de son allocution une ambition collective "innovante, ancrée dans le quotidien, imaginative, inventive, apte à répondre aux défis d’aujourd’hui et de demain [...]". Elle a également rappelé le rôle central de l’élu pour la vie locale et le bien-être des concitoyens.

Ludovic Fagaut : « Cette pandémie, inédite dans notre histoire moderne, implique inévitablement une remise en question de nos modèles »

Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Après Anne Vignot et Eric Alauzet, voici les réponses de Ludovic Fagaut...
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.17
ciel dégagé
le 30/05 à 3h00
Vent
2.34 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
95 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune