Nouveau sursis de deux semaines pour la fonderie MBF Aluminium

Publié le 27/04/2021 - 19:38
Mis à jour le 27/04/2021 - 19:42

La fonderie automobile MBF Aluminium de Saint-Claude (Jura), en redressement judiciaire depuis novembre, a obtenu un sursis jusqu'au 11 mai pour tenter d'éviter la liquidation, a-t-on appris mardi de source syndicale.

 © MBF aluminium
© MBF aluminium

En fin de journée, une délégation de salariés devait être reçue par le directeur de cabinet du préfet de région à Dijon afin d'obtenir un rendez-vous auprès du ministre de l'Économie Bruno Le Maire, ont précisé MM. Yalcin et Vadala.

Le tribunal de commerce de Dijon (Côte d'Or) a repoussé de quinze jours le sursis d'un mois qu'il avait accordé fin mars à l'entreprise, ont indiqué Nail Yalcin et Saverio Vadala, les porte-paroles de l'intersyndicale CGT-Sud-CFDT-FO par courriel à l'AFP

MBF Aluminium emploie 257 salariés permanents et 300 avec ses effectifs temporaires, pour la production de carters de moteurs et éléments de boîtes de vitesse.

Le report accordé à l'issue de l'audience doit laisser le temps aux candidats repreneurs qui se sont manifestés de préciser leur projet et à d'éventuels autres de se présenter, selon MM. Yalcin et Vadala.

Une offre et une lettre d'intention de reprise

Deux investisseurs privés ont déposé mardi respectivement une offre et une lettre d'intention de reprise, ont indiqué les deux représentants syndicaux, qui les ont toutefois jugées fragiles, car reposant sur un engagement financier minimal.

Le nouveau sursis a été rendu possible par l'aide de 500.000 euros attribuée lundi par le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, qui permet de payer les salaires d'avril, ont souligné les syndicalistes.

Cette aide qui a été adoptée "à l'unanimité", doit "donner un délai de quelques semaines pour permettre à un repreneur de déposer une offre sérieuse", avait indiqué la collectivité dans un communiqué lundi.

Le tribunal a par ailleurs décidé d'écarter la direction de MBF Aluminium de la gestion pour confier celle-ci directement à l'administrateur judiciaire, le cabinet parisien Abitbol & Rousselet, a précisé M. Vadala.

"La gestion de l'actuel propriétaire", le groupe britannique CMV associé à un entrepreneur italien, "a conduit à l'assèchement de la trésorerie", avait accusé le conseil régional lundi.

L'audience mardi a été précédée d'un rassemblement d'une centaine de salariés devant le tribunal de commerce où ils ont déposé des carters de moteur sur le trottoir et scandé "Renault nous a volés", a constaté l'AFP.

Selon l'intersyndicale, les deux clients quasi-exclusifs de MBF, Renault et PSA-Stellantis, n'honoreraient pas leurs commandes à hauteur des engagements prévus.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Lip 1950 – 1975 : une collection de 220 montres aux enchères

La vente, orchestrée par la commissaire-priseur Astrid Guillon se déroulera le samedi 27 novembre 2021 à 14h  à la maison de ventes sise au 3n rue de la liberté. Cette vente aux enchères de plus de 220 montres Lip dont une trentaine de chronographes, datant pour la majorité des années 1950 à 1975, sera également retransmise en direct sur Drouot Live.

Des skateurs bisontins lancent une production de skates made in Franche-Comté !

Sept skateurs fondateurs et membres de l'association déjà bien connue à Besançon Fragile se sont associés pour lancer leur propre production artisanale de planches de skate l'été dernier. Aujourd'hui, 118 skates ont été fabriqués par leur soin dans le petit garage de la maison des parents de l'un des leurs à Dannemarie-sur-Crête. Rencontre avec Jonathan, dit Jésus et Romain, dit La Fusée…

Un nouveau réfectoire et un internat prévu en 2023 sur le site du lycée Victor Hugo à Besançon

Coût : 13,24 M€ • La première pierre du bâtiment de restauration commun aux lycées Victor Hugo et Tristan Bernard de Besançon a été officiellement posée ce jeudi 14 octobre 2021 par Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région en charge des lycées, Jean Broyer, le proviseur de Victor-Hugo et Yannick Poujet, adjoint chargé du quartier de Planoise. Les travaux devraient se terminer à la rentrée 2023.

L'hôpital St Jacques ne sera finalement pas vendu à Vinci

Le conseil de surveillance de l'hôpital du CHRU de Besançon a eu connaissance ce jeudi 14 octobre 2021 de l'arrêt des négociations avec l'opérateur Adim Vinci pour la vente de l'hôpital Saint-Jacques. La direction précise que le projet de vente "perdure" et que le calendrier de la remontée des activités sur le site de Jean-Minjoz est bien maintenu pour la fin d'année 2024.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.27
couvert
le 19/10 à 6h00
Vent
1.66 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
73 %

Sondage