Alerte Témoin

Nuit Debout à Besançon : les nouveaux indignés

Publié le 10/04/2016 - 17:06
Mis à jour le 11/04/2016 - 15:18

Après la manifestation contre la loi travail qui a rassemblé entre 530 et 1.500 manifestants selon les sources, la première Nuit Debout de Besançon s'est installée autour du Kiosque de la Place Granvelle ce samedi 40 mars 2016 (9 avril)  dans une ambiance calme et sereine. Jusqu'à 200 personnes se sont rassemblées jusqu'au petit matin entre débats et festivités… 

L'organisation de la société, les actions mises en place pour lutter contre la loi Travail, etc. Dès 13h, une cinquantaine de militants, syndicalistes, étudiants u citoyens engagés  investissent la place Granvelle de Besançon qui se transforme en Agora pour un mouvement qui se veut populaire,  sans étiquette et sans leader. Chaque acteur de la Nuit Debout se présente.  À Besançon, le mouvement est initié par les étudiants de l’Université de Franche-Comté en lutte contre la loi travail avec le soutien du Collectif des intermittents et précaires (CIP).

"Chacun peut prendre part à la construction de son monde à venir"

Des commissions se constituent dans le courant de l'après-midi avant une restitution et un vote à la tombée du jour. "Le mouvement est basé sur une organisation horizontale" expliquent les organisateurs. "Les commissions permettent  à chacun de mettre ses compétences et envies d’agir au profit du mouvement dans une logique d’ouverture - pour atteindre les publics distants de Nuit Debout et pourtant concernés - d’analyse des schémas économiques et sociétaux et de mise en place d’un ensemble d’actions de lutte cohérentes et sensées".

Musiques, concert, échanges et occupation de l'espace public, jusqu'à 200 personnes sont rassemblées place Granvelle au plus fort de l'événement dans une ambiance bon enfant selon les forces de l'ordre. S'il n'y a pas encore de date fixée pour une prochaine Nuit Debout bisontine, les acteurs du mouvement réfléchissent aux actions à mener à destination de "chaque citoyen" pour les sensibiliser à ce mouvement. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

nuit debout

François Sauvadet soutient les policiers mais pas Nuit Debout

C’est ce mercredi 18 mai 2016 que le syndicat Alliance Police Nationale a appelé à manifester en France pour dénoncer les violences "anti-flic". François Sauvadet, président du département de la Côte d’Or a publié un communiqué pour assurer son soutien aux forces de polices et dénoncer les agressions via le mouvement "Nuit Debout".

« Pas de vacances » pour « La Nuit Debout » de Besançon

Après la mobilisation du samedi 9 avril 2016 qui a rassemblé près de 1.500 militants contre la loi travail dans les rues de Besançon et après la première "Nuit Debout" bisontine qui a suivi, l'association multiculturelle des étudiants de Besançon (Ameb) appelle à un nouveau rassemblement à partir de 18h ce jeudi 14 avril.

Loi travail : le calendrier de la mobilisation à Besançon

Une Nuit Debout ce jeudi place Granvelle à Besançon, les militants contre la loi El Khomri devraient bloquer le péage de l'A36 à Chateaufarine ce samedi 16 avril à partir de 16h et un rassemblement contre les violences policières le 20 avril.  

Nuit Debout : apolitique ? Vous avez dit apolitique ?

Un matin, sur une antenne nationale, se succédaient les interviews de ceux qui passaient la nuit debout, place de la République, sinon un moment de la journée, plus honnêtement. Tous évoquaient la "spontanéité", "la somme de propositions nouvelles", "l’esprit chaleureux et d’échange".  Ils disaient ce dont ils ne voulaient plus et tentaient de définir, ensemble, ce qu’ils voulaient de "mieux" et de "plus" Vertueux.

Une première « Nuit Debout » à Besançon

Initié le 31 mars 2016 à Paris à l'issue de la manifestation contre la loi travail El Khomri, le mouvement prend de l'ampleur et touche plusieurs grandes villes de province. Cette semaine, des rassemblements "Nuit Debout" ont été organisés dans une cinquantaine de villes. À Besançon, la première Nuit Debout se tiendra Place Granvelle ce samedi 9 avril 2016. La manifestation de ce samedi matin à déjà réuni 530 personnes à Besançon selon les chiffres de la police et 1.500 selon la CGT.


Début de rassemblement Place granvelle, les nouveaux indignés prennent possession des lieux.Si vous souhaitez prendre la parole ou organiser un groupe de travail thematique n'hésitez pas à nous contacter ;)

Posté par Nuit Debout Besançon sur samedi 9 avril 2016

Les intermittents du spectacle entrent dans le mouvement contre la loi El Khomri

Les intermittents du spectacle, restés discrets depuis leurs mobilisations durant l'été 2014, ont décidé de participer au mouvement contre la loi Travail lors d'une assemblée générale qui s'est déroulée ce lundi 4 avril 2016 au CDN à Besançon : "Intermittent-e-s et étudiant-e-s unissent leurs forces contre pas précarité". 

Contre la loi Travail : péage gratuit, Nuit Debout et manifestation prévus à Besançon

Le comité de mobilisation de l'université de Franche-Comté et quelques organisations syndicales appellent à la mobilisation contre la loi travail. Une action "péage gratuit" est prévue ce mardi 5 avril 2016, à 16 h 30 à Ecole-Valentin. Une manifestation est également organisée samedi 9 avril à Besançon suivie d'une Nuit Debout.

Social

Une mobilisation aujourd’hui à Besançon pour la « régularisation de tous »

L'assemblée locale des États Généraux des Migrations participe à une convergence nationale des appels en soutien à tous les sans papiers, soit une campagne nationale pour « l’égalité des droits et la régularisation de toutes et tous ! ». Un rassemblement aura lieu à Besançon le 20 juin à 15h place de la Révolution à Besançon.

Un fonds d’urgence de 270.000€ contre la précarité étudiante mis en place en Bourgogne-Franche-Comté

Dans le contexte de la crise sanitaire, de la fermeture des établissements et de la mise en place du confinement, les étudiant·e·s ont été confronté·e·s à de nombreuses difficultés : isolement, difficultés financières accrues suite notamment à l’annulation de stages rémunérés ou à la perte d’un job, au manque de matériel informatique ou à des problèmes d’accès à internet...Face à cette situation, la Région Bourgogne Franche-Comté et le Crous s'associent pour créer un fonds d'aide aux étudiants, selon un communiqué du 10 juin 2020.

Visiter les musées de Besançon ... par téléphone

Les musées du Centre à Besançon tentent, depuis début avril 2020, d'adoucir le quotidien des personnes les plus fragiles et en situation d'isolement dans le cadre du confinement. Comment ? En proposant à ces publics un nouveau type de médiation culturelle : des visites par téléphone. Explications.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     12.86
    ciel dégagé
    le 04/07 à 0h00
    Vent
    0.52 m/s
    Pression
    1022 hPa
    Humidité
    96 %

    Sondage