Olivier Obrecht, le nouveau directeur adjoint de l'ARS Bourgogne Franche-Comté

Publié le 01/03/2016 - 10:39
Mis à jour le 01/03/2016 - 10:40

Le docteur Olivier Obrecht a été nommé directeur général adjoint de l’Agence régionale de santé (ARS) Bourgogne Franche-Comté et prend ses fonctions ce mardi 1er mars 2016.

 ©
©

Olivier Obrecht occupait depuis juin 2014 des fonctions de conseiller auprès du ministre en charge de la santé et de la solidarité du gouvernement de Polynésie française, à Papeete. Il a, à ce titre, accompagné la réécriture du schéma territorial de santé et participé aux travaux de réforme de la protection sociale généralisée. D'octobre à mars 2015, il a par ailleurs coordonné la cellule de crise interministérielle mise en place pour faire face à l'épidémie de chikungunya.

Le docteur Obercht connaît bien les ARS pour avoir été responsable du pilotage du réseau au secrétariat général des ministres chargés des affaires sociales de janvier à mai 2014. Il avait déjà de juillet 2010 à février 2013, au sein de ce même secrétariat, mené plusieurs missions en lien avec les ARS : suivi des dossiers relatifs au déploiement des nouveaux outils de l'offre de soins, en particulier la permanence des soins ambutoires et en établissements de santé, travaux d'élaboration des schémas régionaux d'organisation des soins (SROS) dans leur volet ambulatoire, coorpérations professionnelles, contrats de performance...

Cabinets minitériels

Olivier Obrecht a fait partie de cabinets minstériels à plusieurs reprises. Il fut en particulier chef du pôle santé publique et sécurité sanitaire du cabinet de la ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine de mars à décembre 2013.

La carrière de M. Obrecht, âgé de 53 ans, passe encore par l'Agence nationale d'accréditation et d'évaluation en santé (ANAES) et la Haute autorité de santé (HAS) où il a été chef de services. Elle l'a également conduit auprès du contrôleur général des lieux de privation de liberté de 2008 à 2010.

Le docteur Obercht a également exercé en tant que médecin hospitalier, notamment comme chef du service de médecine en charge des prisons de Fleury-Mérogis.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Journée nationale de réflexion sur le don d’organes : le CHU de Besançon veut libérer la parole…

A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs, qui a lieu chaque année le 22 juin, le CHU de Besançon met en lumière des témoignages vidéos de proches de donneurs et de receveurs, et rappelle ainsi l’importance de parler du don d’organes autour de soi.

Canicule ou intoxication : onze écoliers pris de maux de tête et de vomissements à Pin en Haute-Saône

mise à jour • En pleine vague de chaleur, dix écoliers se sont plaint de maux de tête et de vomissements vendredi après avoir joué dans la cour de leur établissement à Pin, des symptômes qui pourraient être liés à une insolation ou à une intoxication alimentaire, selon le maire et la préfecture.

Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.1
nuageux
le 25/06 à 15h00
Vent
2.25 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
21 %

Sondage