Palmarès des "cumulards" de la République de l’Express : Jean-Louis Fousseret est 30e

Publié le 11/09/2013 - 13:02
Mis à jour le 12/04/2019 - 11:45

L’Express a mené l’enquête et publié mardi 10 septembre 2013 son Palmarès des"cumulards" de la République, en comptabilisant pour 1.573 personnalités politiques le nombre de postes détenus par chaque élu, en assignant chaque mandat à un coefficient selon son importance. Si l’ancien ministre Michel Delebarre, sénateur-maire PS de Dunkerque, caracole en tête du classement avec pas moins de 26 mandats ou fonctions, il ne faut pas descendre très loin pour trouver un Franc-Comtois. Le maire de Besançon Jean-Louis Fousseret arrive en 30e place.

dsc_2153.jpg
Jean-Louis Fousseret ©roman

Deux postes et sept fonctions

PUBLICITÉ
L’Express ne s’est pas intéressé à tous les élus, mais aux « personnalités politiques importantes », soit les 38 ministres, les 577 députés, les 348 sénateurs, les 74 députés européens, les 26 présidents de conseil régional, les 106 présidents de conseil général ou collectivité d’outre-mer, les 483 maires de villes de plus de 20.000 habitants et les 245 présidents d’intercommunalités qui dépassent 50 000 habitants en 2013. Au total, ces 1897 mandats sont représentés par 1573 élus.

 

Le maire de Besançon arrive en 30e position

Avec deux mandats et sept fonctions, Jean-Louis Fousseret se classe donc à la 30e place. Le maire PS de Besançon et président de la communauté d’agglomération du Grand Besançon est aussi président du Conseil de surveillance du CHU de Besançon, président de la SEM Micropolis, président d’AKTYA, l’immobilier d’entreprises du Grand Besançon, président du Syndicat mixte Lumière, président du SMPSI, Syndicat mixte du Parc scientifique et industriel de Besançon, président de la SAIEMB, Société anonyme immobilière d’économie mixte de la ville de Besançon (Logement) et président du SMABLV, Syndicat mixte de l’Aérodrome Besançon – La Vèze.

Et les autres ?

Il faut aller beaucoup plus bas dans le classement pour retrouver d’autres élus du Doubs.

  • 209e : Annie Genevard (UMP), députée-maire de Morteau et vice-présidente de la communauté de communes du Val de Morteau
  • 319e : Martial Bourquin (PS), sénateur-maire d’Audincourt et vice-président de la communauté d’agglomération du Pays de Montbéliard 
  • 319e : Claude Jeannerot (PS), sénateur du Doubs et président du Conseil général du Doubs 
  • 377e : Jacques Hélias (PS), maire de Montbéliard et président de la communauté d’agglomération du Pays de Montbéliard 
  • 511e : Frédéric Barbier (PS), député du Doubs, adjoint au maire de Pont-de-Roide et vice-président du Conseil général du Doubs
  • 871e : Eric Alauzet (EELV), député du Doubs et vice-président du Conseil général du Doubs.
  • 1184e : Jean-François Humbert (groupe UMP au Sénat), sénateur du Doubs
  • 1184e : Pierre Moscovici (PS), ministre de l’Economie et des Finances, conseiller municipal de Valentigney et conseiller délégué de la communauté d’agglomération du Pays de Montbéliard
  • 1369e Marcel Bonnot (UMP), député du Doubs
  • 1369e : Marie-Guite Dufay (PS), présidente du Conseil régional de Franche-Comté
  • 1369e : Barbara Romagnan (PS), députée du Doubs

Pour consulter tout le palmarès des « cumulards » de la République publié par L’Express, un clic ICI. Il suffit de cliquer sur le nom d’un élu pour afficher ses postes et fonctions. Un moteur de recherche permet de ne visualiser que les élus de Franche-Comté ou de ses quatre départements.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Eric Alauzet, député du Doubs et candidat LREM à l'élection municipale à Besançon en 2020, annonce ce samedi 19 octobre 2019 ses premières "grandes propositions" dans le domaine des transports et de la mobilité. Il souhaite notamment réaliser un projet sur l'axe ferroviaire nord-sud de Mamirolle aux Auxons avec un transport inspiré du tramway. Il souhaite également rendre gratuit le stationnement entre midi et 14 heures au centre-ville...

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.56
pluie modérée
le 19/10 à 15h00
Vent
0.94 m/s
Pression
1006.91 hPa
Humidité
96 %

Sondage